L’emploi des seniors en hausse entre 2007 et 2017 : plus de temps partiel et d’emplois à durée limitée

Simon Beck et Joëlle Vidalenc, division Emploi, Insee

Entre 2007 et 2017, en France métropolitaine, alors que le taux d’emploi des 25-49 ans a reculé de 1,9 point (80,6 % en 2017), celui des 50-64 ans a augmenté de 8,2 points (61,5 % en 2017). Cette progression est surtout le fait des personnes de 55 ans ou plus, même si le taux d’emploi des 60-64 ans demeure faible (29,2 % en 2017).

En 10 ans, les conditions d’emploi des seniors ont évolué. La part des cadres et des professions intermédiaires a progressé pour les seniors, mais moins que pour le reste de la population. Celle des emplois à durée limitée, moins élevée pour eux, a augmenté entre 2007 et 2017. Plus répandu chez les seniors, le temps partiel s’est plus développé pour eux. Cependant, lorsqu’ils sont à temps partiel, les seniors souhaitent moins souvent travailler davantage.

17 août 2018 - Dans la figure 2, le texte l’accompagnant et le fichier des données complémentaires, le terme de « non-salariés » est remplacé par « agriculteurs, artisans, commerçants, chefs d’entreprise ». En effet, la catégorie des non-salariés est plus large, des non-salariés pouvant être cadres ou professions intermédiaires.

En 10 ans, le taux d’emploi des 50-64 ans a augmenté de 8,2 points, alors que celui du reste de la population a reculé

En 2017, en France métropolitaine, le taux d’emploi des 50-64 ans s’élève à 61,5 % (figure 1). Entre 2007 et 2017, il a fortement augmenté (+ 8,2 points), alors que celui des 15-24 ans et celui des 25-49 ans se sont repliés (respectivement – 2,1 points et – 1,9 point). Ainsi, les 50-64 ans représentent 29,3 % des personnes ayant un emploi en 2017, contre 23,8 % en 2007.

Figure 1 – Taux d'emploi de 2007 à 2017

en %
Figure 1 – Taux d'emploi de 2007 à 2017
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
15-24 ans 31,2 31,4 30,5 30,1 29,6 28,6 28,4 28,4 28,4 28,2 29,1
25-49 ans 82,5 83,6 82,4 82,1 81,6 81,0 80,7 80,3 79,9 80,2 80,6
50-54 ans 80,0 80,7 80,7 81,3 80,5 80,7 80,3 80,6 80,0 80,4 80,2
55-59 ans 55,4 56,4 58,5 60,7 63,9 67,2 67,5 68,3 69,4 70,7 72,4
60-64 ans 15,7 16,2 16,9 17,8 18,6 21,5 23,4 25,1 27,5 27,9 29,2
50-64 ans 53,3 53,2 53,5 54,0 54,8 56,9 57,6 58,7 59,7 60,6 61,5
  • Champ : France métropolitaine, population des ménages, personnes de 15 à 64 ans.
  • Source : Insee, enquêtes emploi.

Figure 1 – Taux d'emploi de 2007 à 2017

La hausse du taux d’emploi des seniors sur 10 ans est avant tout portée par les personnes de 55 ans ou plus, sous l’effet des réformes des retraites successives et des restrictions d’accès aux dispositifs de cessation anticipée d’activité : entre 2007 et 2017, le taux d’emploi des 60-64 ans a augmenté de 13,5 points, celui des 55-59 ans de 17,0 points, alors que celui des 50-54 ans est resté stable (+ 0,2 point). Les 60-64 ans contribuent pour 42,1 % à la hausse du nombre de 50-64 ans ayant un emploi entre 2007 et 2017. Le taux d’emploi des 60-64 ans reste néanmoins nettement en deçà de celui des générations plus jeunes : 29,2 % d’entre eux ont un emploi, contre 72,4 % des 55-59 ans, 80,2 % des 50-54 ans et 80,6 % des 25-49 ans.

Le taux d’emploi des seniors augmente pour les femmes et les hommes : celui des femmes de 50-64 ans est passé entre 2007 et 2017 de 49,9 % à 59,1 % (+ 9,2 points) et celui des hommes de 56,9 % à 64,0 % (+ 7,1 points). Si les femmes de 50-54 ans ou de 55-59 ans ont moins souvent un emploi que les hommes du même âge, la situation s’inverse à 60 ans : en 2017, 29,8 % des femmes de 60-64 ans occupent un emploi, contre 28,6 % des hommes.

Les situations de cumul emploi-retraite restent peu fréquentes. En 2017, 5,0 % des actifs occupés de 55-64 ans déclarent percevoir une pension de retraite ou une préretraite. Symétriquement, 8,3 % des retraités ou préretraités de 55-64 ans occupent un emploi.

La hausse de la part des cadres et des professions intermédiaires dans l’emploi est moins marquée pour les seniors

Bien qu’en diminution, la part des agriculteurs, artisans, commerçants et chefs d'entreprise reste plus élevée chez les 50-64 ans, et croît avec l’âge : en 2017, 9,9 % des 50-54 ans, 10,9 % des 55-59 ans et 13,9 % des 60-64 ans ayant un emploi occupent de tels emplois, soit 10,9 % des 50-64 ans, contre 7,2 % des 25-49 ans (figure 2).

Figure 2 – Répartition des personnes ayant un emploi par catégorie socioprofessionnelle en 2007 et 2017

en %
Figure 2 – Répartition des personnes ayant un emploi par catégorie socioprofessionnelle en 2007 et 2017
Agriculteurs, artisans, commerçants, chefs d'entreprise Cadres Professions intermédiaires Employés Ouvriers
25-49 ans 2007 7,6 16,5 24,5 28,5 22,9
25-49 ans 2017 7,2 19,2 28,0 25,5 20,1
50-64 ans 2007 12,9 18,5 21,4 28,2 19,0
50-64 ans 2017 10,9 19,1 22,6 27,9 19,6
  • Champ : France métropolitaine, population des ménages, personnes de 25 à 64 ans ayant un emploi.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi.

Figure 2 – Répartition des personnes ayant un emploi par catégorie socioprofessionnelle en 2007 et 2017

En 10 ans, la part des employés et des ouvriers a reculé parmi les 25-49 ans ayant un emploi. Elle s’est plutôt stabilisée chez les seniors, voire a augmenté au-delà de 55 ans. Ainsi, la part des employés a progressé entre 2007 et 2017 de 4,0 points parmi les 60-64 ans ayant un emploi et celle des ouvriers de 2,1 points parmi les 55-59 ans. En 2017, les 50-64 ans sont un peu plus souvent employés ou ouvriers que les 25-49 ans (47,5 % contre 45,6 %).

La part des cadres et des professions intermédiaires a augmenté au sein des 50-64 ans, mais moins fortement que pour les 25-49 ans. Les évolutions sont contrastées au sein des seniors : entre 2007 et 2017, la part des professions intermédiaires est stable pour les 50-54 ans et augmente au-delà ; la part des cadres progresse pour les 50-54 ans, mais recule nettement ensuite. En 2017, 41,7 % des 50-64 ans sont cadres ou professions intermédiaires, contre 47,2 % des 25-49 ans.

La différence de structure sociale entre les seniors et le reste de la population ayant un emploi, tout comme la déformation dans le temps de la structure sociale des seniors occupant un emploi, peut traduire des transformations de long terme de l’emploi, mais aussi un maintien dans l’emploi différencié selon la catégorie socioprofessionnelle aux âges avancés.

Entre 2007 et 2017, le temps partiel s’est développé pour les 50-64 ans

En 2017, en France métropolitaine, 20,6 % des 50-64 ans sont à temps partiel, contre 16,2 % des 25-49 ans (figure 3). Les 60-64 ans se démarquent nettement avec 30,7 % d’entre eux à temps partiel, soit plus de 10 points au-dessus des autres tranches d’âge de seniors. Le recours au temps partiel est plus élevé encore pour ceux cumulant leur emploi avec une retraite ou une préretraite : 63,2 % des actifs occupés de 55-64 ans qui se déclarent retraités ou préretraités sont à temps partiel, contre 22,3 % des non-retraités. De plus, ces retraités effectuent de plus faibles quotités de travail : 51,1 % travaillent moins d’un mi-temps, contre 29,3 % des non-retraités.

Figure 3 – Part de temps partiel et quotité travaillée en 2007 et 2017

en %
Figure 3 – Part de temps partiel et quotité travaillée en 2007 et 2017
Moins d’un mi-temps Mi-temps (50 %) Entre 50 et 80 % 80 % Plus de 80 % Part de temps partiel
25-49 ans 2007 15,7 20,2 29,6 25,6 8,9 16,0
25-49 ans 2017 16,9 14,9 29,4 27,3 11,5 16,2
50-54 ans 2007 21,5 21,5 30,3 18,0 8,7 16,2
50-54 ans 2017 21,1 18,0 30,1 19,7 11,1 17,7
55-59 ans 2007 26,0 25,5 26,3 15,5 6,7 19,6
55-59 ans 2017 24,3 16,5 31,4 18,2 9,6 20,1
60-64 ans 2007 47,5 25,5 17,9 5,0 4,2 28,0
60-64 ans 2017 40,8 17,8 22,7 11,4 7,4 30,7
50-64 ans 2007 26,3 23,6 27,3 17,5 7,4 18,4
50-64 ans 2017 26,7 17,4 28,9 17,3 9,7 20,6
  • Champ : France métropolitaine, population des ménages, personnes de 25 à 64 ans ayant un emploi.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi.

Figure 3 – Part de temps partiel et quotité travaillée en 2007 et 2017

Le temps partiel des seniors est moins souvent contraint : parmi les personnes à temps partiel, 35,1 % des 25-49 ans déclarent souhaiter travailler davantage, contre 26,6 % pour les 50-64 ans (et seulement 8,1 % pour les retraités ou préretraités de 55-64 ans).

Les seniors sont plus souvent à temps partiel pour des raisons de santé (13,6 % pour les 50-64 ans, contre 5,4 % pour les 25-49 ans). Au sein des seniors, la raison du temps partiel varie nettement selon qu’ils sont ou non retraités : parmi les 55-64 ans qui ne le sont pas encore, 40,3 % déclarent ne pas pouvoir travailler davantage dans le cadre de leur contrat, les autres évoquant essentiellement des raisons personnelles (de santé ou autre) ; parmi ceux qui sont retraités, 41,2 % travaillent à temps partiel principalement pour compléter leurs revenus.

Entre 2007 et 2017, la part de temps partiel a crû de 2,2 points pour les 50-64 ans, contre seulement 0,2 point pour les 25-49 ans. Cette hausse est plus marquée pour les hommes (+ 2,4 points, contre + 1,1 point pour les femmes de 50-64 ans). Elle l’est aussi pour les 60-64 ans (+ 2,7 points).

La part d’emplois à durée limitée a aussi augmenté pour les seniors

La part d’emplois à durée limitée (contrats à durée déterminée, intérim, apprentissage, stages et contrats aidés) est moins importante pour les salariés seniors : 7,6 % pour les 50-64 ans, contre 13,1 % pour les 25-49 ans (figure 4). Cette part a cependant augmenté entre 2007 et 2017, quasiment autant pour les 50-64 ans (+ 2,1 points) et pour les 25-49 ans (+ 2,5 points). Cette part est plus élevée chez les 60-64 ans, notamment chez les hommes (10,0 %).

La part de personnes souhaitant changer d’emploi est moins élevée chez les seniors. En France métropolitaine en 2017, elle est de 5,1 % pour les 50-64 ans et de 9,9 % pour les actifs occupés de 25-49 ans.

Figure 4 – Part d’emplois à durée limitée parmi les salariés en 2007 et 2017

en %
Figure 4 – Part d’emplois à durée limitée parmi les salariés en 2007 et 2017
2007 2017
25-49 ans 10,6 13,1
50-54 ans 5,6 7,8
55-59 ans 5,1 6,7
60-64 ans 7,2 9,1
  • Champ : France métropolitaine, population des ménages, personnes de 25 à 64 ans salariées.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi.

Figure 4 – Part d’emplois à durée limitée parmi les salariés en 2007 et 2017

Sources

Une présentation de l'enquête Emploi est disponible dans la rubrique « Définitions, méthodes et qualité » du site de l'Insee.

Définitions

Personne ayant un emploi (ou actif occupé) au sens du BIT : personne ayant effectué au moins une heure de travail rémunéré au cours de la semaine de référence, ou absente de son emploi sous certaines conditions de motif (congés annuels, maladie, maternité…) et de durée.

Taux d’emploi : rapport entre le nombre de personnes ayant un emploi et la population totale correspondante.

Pour en savoir plus

« Emploi, chômage, revenus du travail », Insee Références, édition 2018, juillet 2018.

Activité, emploi et chômage en 2017 et en séries longues, Insee Résultats, juin 2018.

Létroublon C., « Les seniors au travail – La durée du travail est-elle plus faible à l’approche de la retraite ? », Dares Analyses n° 050, août 2017.

Musiedlak Y., « Cumul emploi-retraite : deux personnes sur trois travaillent à temps partiel », Études et Résultats n° 1021, Drees, septembre 2017.

Minni C., « Emploi et chômage des seniors en 2015 – Hausse du taux d’emploi et baisse du taux de chômage », Dares Résultats n° 073, décembre 2016.

Marioni P., Merlier R., « Les cessations anticipées d’activité en 2016 – Hausse des retraites anticipées pour carrière longue », Dares Résultats n° 021, mai 2018.

Dubois Y., Koubi M., « Report de l’âge de la retraite et taux d’emploi des seniors : le cas de la réforme des retraites de 2010 », Insee Analyses n° 30, janvier 2017.

Des données complémentaires sont disponibles dans le fichier Excel joint à cette publication, en haut de page.