Economie et Statistique / Economics and Statistics n° 497-498Parcours géographiques d'individus nés en France : construction d'une typologie

Henri Martin
Economie et Statistique / Economics and Statistics
Paru le : 07/02/2018

Article en une page

Question clé

L’essor des mobilités géographiques constitue une composante importante de l’évolution de nos modes de vie sur les dernières décennies. Ce sujet de recherche a été très largement investi à la fois en démographie, en géographie, et en sociologie. Néanmoins, rares sont les travaux qui cherchent à dégager et à décrire des « parcours géographiques types » au cours du cycle de vie. Quelles sont les destinations des mobilités géographiques ? Quels sont les parcours géographiques types de la naissance à la retraite ? Comment ont évolué les mobilités géographiques au fil des générations ?

Méthodologie

L’enquête Histoire de Vie (Insee-Ined, 2003), qui recense l’ensemble des parcours géographiques des individus depuis leur naissance, permet de dresser un panorama précis de ces mouvements de population. Sur la base de ces données, une typologie de parcours géographiques est construite en mettant en œuvre une méthode d’appariement optimal.

Principaux résultats

Parmi les individus nés en France et résidant en France métropolitaine en 2003, 38 % n’ont jamais quitté leur département et 58 % leur région de résidence.

La majorité des changements de communes (45 %) se déroulent au sein du même département et les parcours géographiques se caractérisent par de fortes redondances au sens où les mobilités interdépartementales consistent souvent en des retours vers des départements dans lesquels les individus ont déjà résidé par le passé.

Six « parcours géographiques types » se dégagent pour les générations nées avant 1938.

Principaux messages

Les mobilités géographiques impliquant d’importantes distances (changements de région par exemple) sont relativement rares et concernent majoritairement des cadres ou des professions intermédiaires et des diplômés. Les parcours géographiques s’inscrivent pour l’essentiel à l’échelle départementale.

Article en une page (pdf, 53 Ko)