Créations d’entreprises en Guyane - Nette hausse de la création d’entreprises au 3e trimestre 2017

Valérie Eloi

En Guyane, au troisième trimestre 2017, le nombre de créations d'entreprises rebondit nettement. Ce redémarrage fait suite à l'effondrement du trimestre précédent lié aux mouvements sociaux de mars-avril. La hausse trimestrielle touche tous les secteurs d'activité et tous les types de statuts. En revanche, sur douze mois, le nombre cumulé de créations d'entreprises reste en fort recul.

En Guyane, 359 entreprises ont été créées au troisième trimestre 2017, soit une augmentation de 35,5 %. Il s'agit de la première hausse depuis le 4e trimestre 2016. Au trimestre précédent, le volume de la création étaità son niveau le plus bas des dix dernières années. Les centres de formalités des entreprises étant fermés durant les mouvements sociaux, un rattrapage était attendu au 3e trimestre. Si la création d'entreprises est plus élevée qu'au troisième trimestre 2016, elle reste en deçà de celle observée lors du même trimestre en 2014 et en 2015.

Figure 1 – Une création d’entreprises en hausseCréations trimestrielles d'entreprises en Guyane (en nombre)

Une création d’entreprises en hausse
Ensemble y compris micro-entrepreneurs Ensemble hors micro-entrepreneurs
2013 T3 434 286
2013 T4 607 446
2014 T1 497 330
2014 T2 421 289
2014 T3 440 266
2014 T4 459 284
2015 T1 396 287
2015 T2 374 251
2015 T3 398 281
2015 T4 443 323
2016 T1 390 315
2016 T2 392 299
2016 T3 340 278
2016 T4 387 271
2017 T1 339 246
2017 T2 265 201
2017 T3 359 261
  • Champ : secteur marchand non agricole
  • Source : Insee, Sirene, données brutes.

Figure 1 – Une création d’entreprises en hausseCréations trimestrielles d'entreprises en Guyane (en nombre)

Forte hausse des créations d'entreprises individuelles

Quel que soit le statut, le nombre de créations d'entreprises augmente au troisième trimestre 2017 ( figure 2). La forme sociétaire, qui avait le mieux résisté à la chute des créations le trimestre précédent, est celle dont l'augmentation est la moins marquée (+ 18 %). En revanche, les entreprises individuelles, qui s'étaient effondrées lors des mouvements sociaux, rebondissent fortement (+ 52 %). Cette augmentation concerne également les micro-entreprises (+ 53 %).

La Guyane se démarque de manière positive par rapport aux Antilles et à la France entière, où les créations d'entreprises sont en baisse au troisième trimestre 2017 (figure 3). Alors que la France entière (– 4,4 %) et la Martinique (– 14,2 %) accusent une baisse des créations pour le deuxième trimestre consécutif, la Guadeloupe enregistre sa première diminution (– 9,9 %) depuis un an.

Figure 2 – Les créations augmentent tous statuts confondusCréations d’entreprises par catégorie juridique (en nombre et en %)

Les créations augmentent tous statuts confondus
2016 2017
T3 T4 T1 T2 T3 Variation trimestrielle (en %)
Forme sociétaire 148 153 139 129 152 18
Entreprise individuelle 192 234 200 136 207 52
dont micro-entreprises 62 116 93 64 98 53
hors micro-entreprises 130 118 107 72 109 51
  • Champ : secteur marchand non agricole
  • Source : Insee, Sirene, données brutes

Figure 3 – Hausse des micro-entreprises et des entreprises individuellesCréations trimestrielles d'entreprises (en nombre)

Hausse des micro-entreprises et des entreprises individuelles
2016 2017
T3 T4 T1 T2 T3 Variation trimestrielle (en %)
Guyane micro-entreprises 62 116 93 64 98 53,1
hors micro-entreprises 278 271 246 201 261 29,9
Guadeloupe 984 967 1085 1100 991 -9,9
Martinique 726 827 830 772 662 -14,2
France entière 125952 135738 159063 140859 134672 -4,4
  • Champ : secteur marchand non agricole
  • Source : Insee, Sirene, données brutes

Le rebond de la création d'entreprises touche tous les secteurs d'activité

Tous les secteurs d'activité sont concernés par l'augmentation de la création d'entreprises au troisième trimestre 2017. Le secteur de l'industrie connaît la plus forte hausse (+ 68,2 %) bien que son poids soit faible (37 entreprises créées). Le nombre de créations dans le secteur du « commerce, transports, hébergements et restauration » et dans celui de la « construction » augmente fortement, respectivement de 50,6 % et de 43,8 %. En revanche, la reprise est moins forte dans le secteur des « autres services » (+ 14,3 %).

Figure 4 – Rebond des créations dans tous les secteurs d’activitésCréations trimestrielles d’entreprises par secteur d’activité (en nombre)

Rebond des créations dans tous les secteurs d’activités
Industrie Construction Commerce, transports, hébergements et restauration Autres services
2013 T3 39 84 132 179
2013 T4 56 93 161 297
2014 T1 45 87 145 220
2014 T2 36 70 152 163
2014 T3 21 85 143 191
2014 T4 26 80 151 202
2015 T1 37 74 131 154
2015 T2 30 57 145 142
2015 T3 23 80 146 149
2015 T4 37 78 116 212
2016 T1 29 68 116 177
2016 T2 36 72 125 159
2016 T3 18 66 117 139
2016 T4 31 63 123 170
2017 T1 30 51 120 138
2017 T2 22 48 83 112
2017 T3 37 69 125 128
  • Champ : secteur marchand non agricole
  • Source : Insee, Sirene, données brutes

Figure 4 – Rebond des créations dans tous les secteurs d’activitésCréations trimestrielles d’entreprises par secteur d’activité (en nombre)

Sur un an, la création d'entreprises accuse un net recul

L'augmentation des créations d'entreprises du troisième trimestre 2017 ne permet pas de compenser les fortes diminutions des trimestres précédents et l'évolution du cumul annuel des créations d'entreprises est négative (– 13,7 %). Le nombre cumulé de créations sur douze mois diminue dans de nombreux secteurs d'activité : les autres services (– 20,2 %), la construction (– 18,7 %) et le « commerce, transports, hébergements et restauration » (– 4,9 %). Dans le secteur de l'industrie, le nombre de créations en cumul annuel est stable (0 %).

Figure 5 – Sur un an, le nombre de créations d’entreprise diminueCréations d'entreprises par secteur d'activité (en nombre et en %)

Sur un an, le nombre de créations d’entreprise diminue
Guyane France entière
2016 2017
T3 T4 T1 T2 T3 Variation trimestrielle (en %) Variation du cumul sur 12 mois (en %) Variation du cumul sur 12 mois (en %)
Industrie 18 31 30 22 37 68,2 0 0
Construction 66 63 51 48 69 43,8 -18,7 -5,2
Commerce, transports, hébergements et restauration 117 123 120 83 125 50,6 -4,9 2,7
Autres services 139 170 138 112 128 14,3 -20,2 5,3
Ensemble 340 387 339 265 359 35,5 -13,7 3,1
  • Source : Insee, Sirene, données brutes
Avertissement

Depuis le 19 décembre 2014, de nouvelles dispositions définies par la loi Pinel du 18 juin 2014 s’appliquent au régime de l’auto-entrepreneur.

En particulier, le terme micro-entrepreneur se substitue à celui d’autoentrepreneur.

Pour les données de créations d’entreprises, cette nouvelle dénomination est employée à partir de décembre 2014.

Ce régime doit être distingué à la fois du régime micro-fiscal (dit parfois régime fiscal de la micro-entreprise) et de la catégorie des micro-entreprises définie par l’article 51 de la loi de modernisation de l’économie (LME), précisée par le décret n° 2008-1354.

Pour comprendre

Méthodes

La notion de « création d’entreprise » s’appuie sur le concept défini par Eurostat afin d’harmoniser les données européennes. Une création d’entreprise correspond à l’apparition d’une unité légale exploitante n’ayant pas de prédécesseur. Il n’y a création d’une entreprise que si elle s’accompagne de la mise en œuvre de nouveaux moyens de production.

Le champ sur lequel portent les créations d’entreprises correspond à l’ensemble des activités marchandes hors agriculture.

Les données brutes, issues du répertoire Sirene, correspondent au nombre d’entreprises créées au cours d’un mois ou trimestre donné. La création d’entreprise est soumise à des mouvements réguliers infra-annuels, aussi appelés variations saisonnières. Ces mouvements peuvent résulter du fonctionnement général de l’économie (vacances estivales par exemple).

La variation du cumul sur douze mois est le rapport du cumul des créations des douze derniers mois comparé à celui des douze mois précédents.

Une évolution en glissement compare la valeur d'une grandeur à deux dates, séparées en général d'un an ou d'un trimestre.

Pour en savoir plus

« Baisse de la création d’entreprises au 3e trimestre 2017 », Insee Flash Guadeloupe n°82, janvier 2018.

« Baisse de la création d’entreprises au 3e trimestre 2017 », Insee Flash Martinique n° 83, janvier 2018.

F. Bonnetête et N. Bignon, Insee, « Les créations d'entreprises en 2016 : la plus forte hausse depuis six ans, portée par les transports », Insee Première n° 1631, janvier 2017.