En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveauPrix du pétrole et des matières premières importées - novembre 2017

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Les prix des matières industrielles rebondissent (+2,0 % après −1,4 %) et ceux des matières alimentaires se stabilisent quasiment (+0,1 % après −0,9 %).

Avertissement : à partir des données d'octobre 2017, l'indice des matières premières a été rénové. Le panier de biens a été élargi, les poids réestimés et l'indice rebasé en 2010. Tous les résultats de la présente publication (données d'octobre 2017 et des mois précédents) prennent en compte le nouvel indice et peuvent différer des résultats publiés précédemment. Pour plus de détails, consultez la note méthodologique.

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Les prix des matières industrielles rebondissent (+2,0 % après −1,4 %) et ceux des matières alimentaires se stabilisent quasiment (+0,1 % après −0,9 %).

Le prix du pétrole augmente de nouveau

En novembre 2017, le prix en euros du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi stable.

Graphique1 – Prix du pétrole (Brent)

  • Source : Insee

Tableau1 – Pétrole et dérivés

Pétrole et dérivés
Prix Variations (en %)
du dernier mois du dernier mois des 3 derniers mois des 12 derniers mois
Prix du Brent en $/baril 62,7 8,9 20,8 33,1
Prix du Brent en €/baril 53,4 9,0 21,5 22,4
Supercarburant €/L 0,4 6,8 9,1 15,3
Gazole 477,2 5,2 16,9 20,6
Fioul lourd 322,8 9,2 17,8 22,2
Naphta 487,6 11,8 25,6 26,8
  • Les prix sont en euros par tonne sauf indication contraire.
  • Source : Insee

Les prix des matières premières industrielles rebondissent

En novembre 2017, les prix en euros des matières premières industrielles rebondissent (+2,0 % après −1,4 %). Les prix des matières premières minérales se redressent (+1,3 % après −2,4 %), principalement du fait du rebond des prix des métaux ferreux (+4,1 % après −12,4 %). Les prix des métaux précieux se redressent également (+0,9 % après −1,1 %). En revanche, les prix des métaux non ferreux se replient (−0,2 % après +3,7 %), sous l'effet de la baisse du prix de l'aluminium due à la menace des États-Unis d'une mise en place de taxes à l'importation de l'aluminium chinois. Les prix des matières premières agro-industrielles accélèrent (+5,0 % après +3,5 %). En effet, le prix de la pâte à papier poursuit sa hausse (+4,5 % après +3,3 %) tout comme celui des bois de conifères (+9,3 % après +9,2 %). Le prix du cuir accélère (+0,9 % après +0,7 %) et celui des bois tropicaux ralentit (+0,3 % après +0,5 %). Les prix des fibres naturelles rebondissent (+3,4 % après −1,1 %), portés par le rebond des prix du coton. En revanche, le prix du caoutchouc naturel diminue de nouveau (−1,7 % après −8,1 %).

Les prix des matières premières alimentaires se stabilisent quasiment

Les prix en euros des matières premières alimentaires se stabilisent quasiment (+0,1 % après −0,9 %). Les prix des viandes rebondissent (+5,2 % après −2,6 %), du fait du prix du porc (+29,6 % après −16,9 %). Le prix du sucre accélère (+5,4 % après +3,6 %). Les prix des oléagineux ralentissent légèrement (+0,7 % après +1,0 %) ainsi que ceux des céréales (+0,1 % après +0,2 %). En revanche, les prix des produits de la mer diminuent encore (−3,3 % après −2,9 %) et  ceux des denrées tropicales se replient (−1,7 % après +0,7 %) du fait de prévisions de récoltes record du Robusta.

Graphique3 – Ensemble des matières alimentaires

  • Source : Insee

Graphique2 – Matières premières importées (ensemble, hors énergie)

  • Source : Insee

Graphique4 – Ensemble des matières industrielles

  • Source : Insee

Tableau2 – Matières premières importées (hors énergie) en euros

base 100 en 2010
Matières premières importées (hors énergie) en euros
Indices Variations (en %)
du dernier mois du dernier mois des 3 derniers mois des 12 derniers mois
Alimentaires 119,7 0,1 –3,5 –13,3
Denrées tropicales 97,7 –1,7 –3,3 –22,6
Oléagineux 112,7 0,7 2,3 –6,9
Céréales 90,2 0,1 0,5 –2,8
Sucre 76,1 5,4 9,2 –34,0
Viande 143,3 5,2 –8,7 1,3
Produits de la mer 120,1 –3,3 –5,9 –19,2
Industrielles 87,1 2,0 –0,3 –0,3
Agro-industrielles 115,9 5,0 9,9 8,3
Fibres textiles naturelles 94,0 3,4 3,0 –2,7
Caoutchouc naturel 47,8 –1,7 –6,7 –21,8
Cuirs 77,6 0,9 –0,3 –27,1
Pâte à papier 116,1 4,5 7,9 9,2
Bois sciés tropicaux 95,8 0,3 2,6 –2,1
Bois sciés de conifères 215,7 9,3 23,8 46,6
Minérales 81,4 1,3 –2,6 –2,0
Métaux ferreux 51,3 4,1 –14,9 –18,4
Métaux non ferreux 107,1 –0,2 5,5 11,2
Métaux précieux 107,9 0,9 1,4 –4,2
Ensemble 101,6 1,0 –2,0 –7,3
  • Source : Insee