Le compte prévisionnel de l’agriculture en 2017Estimations au 17 novembre 2017

Hélène Casset-Hervio, Guillaume Lubatti et Didier Reynaud

En 2017, la valeur de la production agricole, y compris subventions, se redresse du fait des volumes produits. Pour la production végétale, la hausse des volumes est en grande partie neutralisée par la baisse des prix. La récolte de céréales se rétablit en volume (+ 26,4 %) après les résultats catastrophiques de 2016. À l’inverse, le volume de vin diminue à nouveau nettement en 2017 (- 12,2 %), du fait de conditions météo défavorables. Pour la production animale, les volumes poursuivent leur repli mais les prix progressent sensiblement, en particulier pour le lait (+ 14,0 %).

Dans le même temps, les charges des agriculteurs se réduisent pour la quatrième année consécutive. Cette évolution favorable vient s’ajouter à la hausse de la valeur de la production. Par conséquent, la valeur ajoutée de la branche agricole se raffermit nettement. L’emploi agricole continue par ailleurs à décroître. Au total, d’après les estimations du compte prévisionnel de l’agriculture, la valeur ajoutée brute au coût des facteurs par actif progresserait de 8,5 % en 2017 et serait quasiment stable sur 2 ans.

Documents de travail N° E2017/07
No E2017/07
Paru le : 14/12/2017