Emploi salarié marchand au quatrième trimestre 2016 - L’emploi connaît une légère embellie aux Antilles-GuyaneEn Guadeloupe, la construction freine la hausse de l’emploi salarié marchand

Floraline Cratère, Lise Demougeot

Au quatrième trimestre 2016, l’emploi salarié marchand augmente aux Antilles-Guyane. Cette croissance est plus marquée en Guyane qu’aux Antilles.

En Guadeloupe, la construction freine la hausse de l’emploi salarié marchand

Au dernier trimestre 2016, l’emploi salarié marchand guadeloupéen est en hausse (figure 2). Après deux trimestres de repli, il se redresse de 0,5 % et reste quasiment stable sur un an (– 0,2 %). La reprise du quatrième trimestre est portée par le secteur tertiaire marchand qui progresse de 1 % sur un trimestre. L’effet de la saisonnalité influence l’activité du sous-secteur de l’hébergement et de la restauration : il progresse de 7,2 % se démarquant des autres activités de service dont la hausse ne dépasse pas 1 %. Le secteur de la construction poursuit son déclin (– 1,9 %) amorcé depuis le second semestre 2013. Il se retrouve désormais à son niveau le plus bas depuis 2009. A contrario, dans l’industrie guadeloupéenne, l’emploi recule légèrement (– 0,4 %).

En Martinique, le secteur tertiaire marchand est à son plus haut niveau depuis 2009

Au quatrième trimestre 2016, l’emploi salarié marchand martiniquais progresse de 1,1 %, poursuivant lentement l’amélioration amorcée en 2015 (figure 3). Ainsi, l’emploi salarié marchand connaît une hausse de 0,9 % sur un an. Cette augmentation est essentiellement portée par le secteur tertiaire marchand qui augmente de 1,3 % par rapport au trimestre précédent et de 1,5 % par rapport à l’exercice 2015. Le sous-secteur de l’hébergement et de la restauration bénéficie de l’effet de la saisonnalité (+ 7,1 %) lié au démarrage de la haute saison touristique. Le sous-secteur des transports et de l’entreposage bénéficie également de créations d’emploi (+ 3,8 %). L’emploi dans le secteur de la construction se maintient sur ce dernier trimestre, mais diminue par rapport au quatrième trimestre 2015 (– 1,8 %) retrouvant les niveaux de fin 2014. Le secteur industriel augmente par rapport au troisième trimestre (+ 0,8 %) mais reste en léger repli en glissement annuel (– 0,3 %).

Figure 1 – L’emploi salarié aux Antilles-Guyane est en hausseEffectifs de l’emploi salarié au 31 décembre 2016 et évolutions trimestrielles et annuelles aux Antilles-Guyane (en milliers et en %)

L’emploi salarié aux Antilles-Guyane est en hausse
Industrie Construction Tertiaire marchand Total
Effectifs Évolution T4 2016 / T3 2016 (en%) Évolution T4 2016 / T4 2015 (en%) Effectifs Évolution T4 2016 / T3 2016 (en%) Évolution T4 2016 / T4 2015 (en%) Effectifs Évolution T4 2016 / T3 2016 (en%) Évolution T4 2016 / T4 2015 (en%) Effectifs Évolution T4 2016 / T3 2016 (en%) Évolution T4 2016 / T4 2015 (en%)
Guadeloupe 8,5 -0,4 0,8 6,4 -1,9 -5,2 47,6 1,0 0,4 62,4 0,5 -0,2
Martinique 8,5 0,8 -0,3 6,0 -0,1 -1,8 50,5 1,3 1,5 65,0 1,1 0,9
Guyane 4,5 1,4 4,3 3,6 1,7 -5,3 20,2 2,5 0,4 28,3 2,2 0,3
Total 21,5 0,5 1,1 15,9 -0,4 -4,0 118,3 1,4 0,8 155,7 1,1 0,4
  • Note : l'évolution trimestrielle rapporte les effectifs au 30 septembre 2016 aux effectifs du 31 décembre 2016, l'évolution annuelle rapporte les effectifs au 31 décembre 2015 aux effectifs du 31 décembre 2016.
  • Champ : emploi salarié marchand, Antilles-Guyane
  • Source : Insee, Epure

Figure 2 – La construction poursuit son déclinÉvolution de l’emploi salarié marchand en Guadeloupe

(Indice base 100 au deuxième trimestre 2009)
La construction poursuit son déclin
Année Trimestre Industrie Construction Tertiaire marchand Ensemble
2009 T2 100 100 100 100
T3 103 98 101 101
T4 103 94 103 102
2010 T1 107 104 106 106
T2 106 100 106 105
T3 104 98 104 103
T4 105 100 107 106
2011 T1 108 101 107 106
T2 108 99 107 106
T3 107 100 107 106
T4 106 99 106 105
2012 T1 107 100 107 106
T2 108 99 108 107
T3 102 97 105 104
T4 103 97 105 104
2013 T1 110 99 107 106
T2 109 101 105 105
T3 104 91 101 100
T4 104 89 103 101
2014 T1 105 90 103 102
T2 105 88 101 100
T3 104 85 100 98
T4 103 84 101 99
2015 T1 106 84 102 100
T2 105 85 101 99
T3 101 85 100 98
T4 101 86 101 99
2016 T1 106 85 102 101
T2 106 86 102 100
T3 102 83 100 98
T4 102 81 101 99
  • Champ : emploi salarié marchand, Guadeloupe
  • Source : Insee, Epure

Figure 2 – La construction poursuit son déclinÉvolution de l’emploi salarié marchand en Guadeloupe

Figure 3 – Hausse de l’emploi salarié dans l’industrie et le tertiaire marchandÉvolution de l’emploi salarié marchand en Martinique

(Indice base 100 au deuxième trimestre 2009)
Hausse de l’emploi salarié dans l’industrie et le tertiaire marchand
Année Trimestre Industrie Construction Tertiaire marchand Ensemble
2009 T2 100 100 100 100
T3 98 94 97 97
T4 99 94 98 98
2010 T1 101 91 99 98
T2 100 94 100 100
T3 99 90 101 99
T4 98 83 100 98
2011 T1 96 84 99 97
T2 97 81 100 97
T3 95 82 101 98
T4 92 77 99 95
2012 T1 93 77 99 95
T2 93 78 99 96
T3 92 77 99 95
T4 92 78 99 96
2013 T1 95 80 101 97
T2 95 77 99 96
T3 94 75 97 94
T4 93 74 98 94
2014 T1 95 75 98 95
T2 94 74 98 94
T3 92 73 99 95
T4 92 73 99 94
2015 T1 93 74 100 96
T2 94 76 100 96
T3 93 75 100 96
T4 94 75 101 97
2016 T1 95 75 102 98
T2 95 76 101 97
T3 93 73 101 97
T4 94 73 103 98
  • Champ : emploi salarié marchand, Martinique
  • Source : Insee, Epure

Figure 3 – Hausse de l’emploi salarié dans l’industrie et le tertiaire marchandÉvolution de l’emploi salarié marchand en Martinique

En Guyane, les principaux secteurs portent l’emploi salarié marchand

Le dernier trimestre 2016 est bénéfique à l’emploi salarié marchand guyanais (+ 2,2 %). La dynamique globale, portée par le secteur tertiaire marchand ralentit cependant : ce secteur progresse de 0,4 % en glissement annuel contre 5,2 % l’année précédente. Au sein du secteur tertiaire marchand, seules les activités financières et d’assurance connaissent un léger repli sur un trimestre (– 0,5 %). En glissement annuel, le sous-secteur de l’information et de la communication perd plus d’un quart de ses postes. Cette baisse est toutefois tempérée par la bonne tenue des activités immobilières (+ 9,4 %). La construction est en hausse pour le deuxième trimestre consécutif (+ 1,7 %). Sur le même trimestre, le nombre d’intérimaires en Guyane atteint un niveau jamais égalé avec plus de 1 100 contrats, dont un tiers dans la construction. Ces augmentations de contrats d’intérim et d’emplois salariés traduisent le redémarrage d’un nombre important de chantiers en dépit de la mauvaise santé du secteur depuis 2013 (figure 4).

Figure 4 – La hausse se poursuit dans la constructionÉvolution de l’emploi salarié marchand en Guyane

(Indice base 100 au deuxième trimestre 2009)
La hausse se poursuit dans la construction
Année Trimestre Industrie Construction Tertiaire marchand Ensemble
2009 T2 100 100 100 100
T3 100 99 104 102
T4 101 97 105 103
2010 T1 102 97 105 103
T2 101 94 105 102
T3 102 96 105 103
T4 102 96 108 105
2011 T1 105 101 108 106
T2 105 100 107 106
T3 106 105 113 110
T4 107 105 113 111
2012 T1 110 108 113 112
T2 113 111 114 114
T3 115 110 113 113
T4 115 113 115 114
2013 T1 117 115 115 115
T2 117 113 112 113
T3 115 110 113 113
T4 117 105 118 116
2014 T1 115 108 117 115
T2 113 105 117 114
T3 115 101 119 115
T4 116 100 119 115
2015 T1 116 100 120 116
T2 114 94 119 114
T3 114 94 121 116
T4 115 93 125 118
2016 T1 116 90 124 117
T2 118 86 123 116
T3 118 87 123 116
T4 120 88 126 118
  • Champ : emploi salarié marchand, Guyane
  • Source : Insee, Epure

Figure 4 – La hausse se poursuit dans la constructionÉvolution de l’emploi salarié marchand en Guyane

Figure 5 – L’emploi salarié marchand continue sa progression en GuyaneÉvolution trimestrielle de l’emploi salarié marchand aux Antilles-Guyane

(Indice base 100 au deuxième trimestre 2009)
L’emploi salarié marchand continue sa progression en Guyane
Année Trimestre Guadeloupe Guyane Martinique
2009 T2 100 100 100
T3 101 102 97
T4 102 103 98
2010 T1 106 103 98
T2 105 102 100
T3 103 103 99
T4 106 105 98
2011 T1 106 106 97
T2 106 106 97
T3 106 110 98
T4 105 111 95
2012 T1 106 112 95
T2 107 114 96
T3 104 113 95
T4 104 114 96
2013 T1 106 115 97
T2 105 113 96
T3 100 113 94
T4 101 116 94
2014 T1 102 115 95
T2 100 114 94
T3 98 115 95
T4 99 115 94
2015 T1 100 116 96
T2 99 114 96
T3 98 116 96
T4 99 118 97
2016 T1 101 117 98
T2 100 116 97
T3 98 116 97
T4 99 118 98
  • Champ : emploi salarié marchand, Antilles-Guyane
  • Source : Insee, Epure

Figure 5 – L’emploi salarié marchand continue sa progression en GuyaneÉvolution trimestrielle de l’emploi salarié marchand aux Antilles-Guyane

Pour comprendre

Mesurer les évolutions de l’emploi salarié marchand

Les emplois salariés font l’objet de déclarations sous forme de Bordereaux de Recouvrement des Cotisations (BRC). Ces Bordereaux sont adressés par les employeurs aux Unions de Recouvrement de Sécurité Sociale et des Allocations Familiales (Urssaf), puis transmis trimestriellement à l’Insee.

Ils concernent les salariés soumis au régime général de sécurité sociale, à l’exception :

  • des apprentis dont les cotisations sont prises en charge par l’Etat ;
  • des emplois domestiques ;
  • des fonctionnaires de l’État.

Sur les données issues des BRC, une chaîne de traitement dite Epure (Extension du Projet Urssaf sur les Revenus et l’Emploi) est utilisée pour les départements français d’Amérique depuis 2006. Le champ est restreint aux activités les mieux représentées.

Sont exclus du champ Epure :

  • les caisses de congés payés ;
  • les établissements de vente à domicile ;
  • les administrateurs d’immeubles à l’AFPA.

Finalement, le champ étudié « les établissements marchands de l’industrie, de la construction, du commerce et des services » représente 50  % des 300 000 emplois des DFA en fin septembre 2011 (hors emplois domestiques et personnel militaire dépendant du Ministère de la Défense).

Les données brutes ne sont pas désaisonnalisées. Les résultats sont ici présentés selon la nouvelle Nomenclature Agrégée (NA) 2008, regroupement de la nouvelle Nomenclature d’Activités Française (NAF) destiné à l’analyse économique.

L’introduction de la déclaration sociale nominative (DSN) en remplacement du bordereau récapitulatif de cotisations (BRC) peut transitoirement affecter lescomportements déclaratifs des entreprises. Durant la phase de montée en charge de la DSN, des adaptations sont réalisées dans lachaîne de traitement statistique des estimations d’emploi afin de tenir compte de ceschangements. Ces modifications sont susceptibles de générer des révisions accrues sur les données.

Pour en savoir plus

Emploi salarié - résultats du quatrième trimestre 2016, Informations Rapides n° 62, mars 2017.