Rebond des créations d’entreprisesCréations d’entreprises au 3ème trimestre 2017

Nathalie Poleya, Insee

Les créations d’entreprises repartent à la hausse au 3e trimestre 2017 (+ 5 %) après un repli au trimestre précédent. L’ensemble des secteurs d’activité progressent, notamment le secteur des « commerce, transports, hébergement et restauration ». Les immatriculations sous le statut de micro-entrepreneur augmentent particulièrement (+ 6 %).

Rebond des créations d'entreprises

Au 3e trimestre 2017, 1 591 entreprises ont été créées à La Réunion, soit une hausse trimestrielle de 5 % qui fait suite à un 2e trimestre 2017 en repli (- 2 %) (figure 1).

Figure 1 – Créations d’entreprises trimestrielles à La RéunionDonnées CVS-CJO y compris micro-entrepreneurs

nombre
Créations d’entreprises trimestrielles à La Réunion
Ensembley c. micro-entrepreneurs Ensemblehors micro-entrepreneurs
T1 2000 814 814
T2 2000 848 848
T3 2000 772 772
T4 2000 790 790
T1 2001 872 872
T2 2001 908 908
T3 2001 902 902
T4 2001 1 099 1 099
T1 2002 920 920
T2 2002 934 934
T3 2002 1 040 1 040
T4 2002 1 057 1 057
T1 2003 1 059 1 059
T2 2003 1 089 1 089
T3 2003 1 151 1 151
T4 2003 1 160 1 160
T1 2004 1 205 1 205
T2 2004 1 281 1 281
T3 2004 1 177 1 177
T4 2004 1 210 1 210
T1 2005 1 367 1 367
T2 2005 1 275 1 275
T3 2005 1 240 1 240
T4 2005 1 298 1 298
T1 2006 1 280 1 280
T2 2006 1 276 1 276
T3 2006 1 307 1 307
T4 2006 1 309 1 309
T1 2007 1 372 1 372
T2 2007 1 458 1 458
T3 2007 1 509 1 509
T4 2007 1 478 1 478
T1 2008 1 492 1 492
T2 2008 1 684 1 684
T3 2008 1 552 1 552
T4 2008 1 469 1 469
T1 2009 1 700 1 452
T2 2009 1 632 1 204
T3 2009 1 572 1 193
T4 2009 1 808 1 284
T1 2010 1 919 1 307
T2 2010 2 003 1 309
T3 2010 1 944 1 295
T4 2010 2 346 1 667
T1 2011 1 839 1 172
T2 2011 2 026 1 352
T3 2011 1 967 1 266
T4 2011 1 794 1 170
T1 2012 1 775 1 114
T2 2012 1 576 1 016
T3 2012 1 698 1 074
T4 2012 1 740 1 129
T1 2013 1 717 1 146
T2 2013 1 696 1 226
T3 2013 1 606 1 159
T4 2013 1 523 1 120
T1 2014 1 639 1 182
T2 2014 1 515 1 162
T3 2014 1 546 1 169
T4 2014 1 738 1 403
T1 2015 1 444 1 135
T2 2015 1 511 1 209
T3 2015 1 510 1 245
T4 2015 1 435 1 191
T1 2016 1 575 1 311
T2 2016 1 537 1 269
T3 2016 1 465 1 223
T4 2016 1 469 1 215
T1 2017 1 539 1 273
T2 2017 1 516 1 240
T3 2017 1 591 1 299
  • Source : Insee, REE (Répertoire des Entreprises et des Établissements - Sirene).

Figure 1 – Créations d’entreprises trimestrielles à La RéunionDonnées CVS-CJO y compris micro-entrepreneurs

Le nombre de créations d’entreprises augmente fortement en Guyane (+ 23 %), mais il diminue en Guadeloupe (- 4 %) et en Martinique (- 6 %). Au niveau national, il progresse de 4,1 % (figure 3).

Les créations d’entreprises augmentent dans tous les secteurs d’activité au 3e trimestre 2017 à La Réunion : elles progressent notamment de 7 % dans le « commerce, transports, hébergement et restauration » (figures 2 et 5). Elles restent également dynamiques dans les « autres services » (+ 4,5 %).

Figure 2 – Créations d’entreprises trimestrielles par secteur d'activitéDonnées CVS-CJO y compris micro-entrepreneurs

nombre
Créations d’entreprises trimestrielles par secteur d'activité
Industrie Construction Commerce, transports,hébergement et restauration Autres services
T1 2000 62 149 321 282
T2 2000 70 183 323 272
T3 2000 61 122 329 260
T4 2000 52 142 361 235
T1 2001 79 151 356 287
T2 2001 68 135 354 350
T3 2001 71 176 343 312
T4 2001 88 174 456 381
T1 2002 67 164 361 328
T2 2002 60 139 398 338
T3 2002 71 146 476 348
T4 2002 72 169 419 397
T1 2003 77 156 457 368
T2 2003 82 187 478 342
T3 2003 83 201 484 383
T4 2003 82 178 484 415
T1 2004 92 190 491 432
T2 2004 92 226 526 437
T3 2004 81 176 497 425
T4 2004 86 207 500 417
T1 2005 84 236 602 446
T2 2005 86 224 510 455
T3 2005 97 220 468 455
T4 2005 102 232 524 441
T1 2006 99 241 500 440
T2 2006 87 240 480 470
T3 2006 88 226 514 479
T4 2006 90 232 513 474
T1 2007 115 264 507 486
T2 2007 130 309 549 471
T3 2007 121 258 598 532
T4 2007 128 268 567 515
T1 2008 84 269 573 565
T2 2008 102 290 686 606
T3 2008 127 280 571 574
T4 2008 98 215 586 570
T1 2009 171 192 700 638
T2 2009 96 188 682 666
T3 2009 98 174 627 673
T4 2009 148 198 707 755
T1 2010 208 275 678 759
T2 2010 304 251 689 759
T3 2010 228 220 716 780
T4 2010 641 246 679 780
T1 2011 239 216 694 691
T2 2011 265 240 678 843
T3 2011 219 217 743 788
T4 2011 125 228 684 758
T1 2012 120 255 641 758
T2 2012 83 165 609 719
T3 2012 103 221 624 749
T4 2012 107 173 641 820
T1 2013 99 202 617 799
T2 2013 95 205 608 787
T3 2013 98 201 565 742
T4 2013 91 185 541 705
T1 2014 78 200 593 768
T2 2014 86 179 530 720
T3 2014 102 191 536 717
T4 2014 103 204 636 796
T1 2015 82 193 530 640
T2 2015 82 178 546 705
T3 2015 72 225 517 697
T4 2015 89 178 500 667
T1 2016 83 194 613 685
T2 2016 89 201 522 724
T3 2016 91 176 497 701
T4 2016 88 167 484 729
T1 2017 82 170 510 778
T2 2017 73 169 512 762
T3 2017 77 172 546 796
  • Source : Insee, REE (Répertoire des Entreprises et des Établissements - Sirene).

Figure 2 – Créations d’entreprises trimestrielles par secteur d'activitéDonnées CVS-CJO y compris micro-entrepreneurs

Figure 3 – Créations d'entreprises par trimestre dans les DOM* et en FranceDonnées CVS-CJO y compris micro-entrepreneurs

Créations d'entreprises par trimestre dans les DOM* et en France
2016 2017 Variation trimestrielle(p)
3e trim. 4e trim. 1e trim. 2e trim. 3e trim.(p)
nombre en %
La Réunion 1 465 1 469 1 539 1 516 1 591 4,9
dont micro-entrepreneurs 243 254 266 276 292 5,8
hors micro-entrepreneurs 1 223 1 215 1 273 1 240 1 299 4,8
Martinique 807 809 780 769 724 - 5,9
Guyane 359 359 339 285 351 23,2
Guadeloupe 1 022 938 1 069 1 086 1 043 - 4,0
France* 136 477 137 905 143 604 141 678 147 426 4,1
  • (p) provisoire.
  • * Hors Mayotte.
  • Source : Insee, REE (Répertoire des Entreprises et des Établissements - Sirene).

Une entreprise créée sur deux est immatriculée dans le secteur des « autres services ».

Le nombre de créations d’entreprises sous le statut de micro-entrepreneur augmente de 6 %. Cette hausse est surtout portée par les « autres services » (+ 10 %). Elle compense la baisse des créations sous ce statut dans les autres secteurs. À La Réunion, le statut de micro-entrepreneur ne représente que 18 % des créations, contre 40 % au plan national.

Hors micro-entrepreneurs, les créations d’entreprises progressent également (+ 5 %).

Par rapport au même trimestre de l'année précédente, le nombre de créations croît dans toutes les catégories d’entreprises (figure 4).

Figure 4 – Créations d’entreprises par catégorie juridique à La RéunionDonnées brutes

Créations d’entreprises par catégorie juridique à La Réunion
2016 2017
3e trim. 4e trim. 1e trim. 2e trim. 3e trim.(p)
nombre
Ensemble 1 462 1 310 1 704 1 496 1 568
Forme sociétaire 515 518 638 525 550
Entreprise individuelle 947 792 1 066 971 1 018
dont micro-entrepreneur 246 250 281 251 289
hors micro-entrepreneur 701 542 785 720 729
  • (p) provisoire.
  • Source : Insee, REE (Répertoire des Entreprises et des Établissements - Sirene).

Figure 5 – Créations d'entreprises par trimestre et par secteur d’activité à La Réunion et en FranceDonnées CVS-CJO y compris micro-entrepreneurs

Créations d'entreprises par trimestre et par secteur d’activité à La Réunion et en France
La Réunion France*
2016 2017 Variation trimestrielle(p) Variation du cumul sur 12 mois(p) Variation du cumul sur 12 mois(p)
3e trim. 4e trim. 1e trim. 2e trim. 3e trim.(p)
nombre en % en %
Ensemble 1 465 1 469 1 539 1 516 1 591 4,9 1,7 4,0
Industrie 91 88 82 73 77 5,5 - 9,1 1,2
Construction 176 167 170 169 172 1,8 - 9,5 - 4,1
Commerce, transports, hébergement et restauration 497 484 510 512 546 6,6 - 3,8 4,3
Autres services 701 729 778 762 796 4,5 10,4 5,7
  • (p) provisoire.
  • * Hors Mayotte.
  • Source : Insee, REE (Répertoire des Entreprises et des Établissements - Sirene).

Plus de créations d’entreprises sur les 12 derniers mois

Sur douze mois (octobre 2016 à septembre 2017), la création d’entreprises à La Réunion progresse de 2 % par rapport à la même période un an auparavant (octobre 2015 à septembre 2016). C’est moins qu’en France (+ 4 %).

Sur un an, les créations d’entreprises progressent seulement dans les « autres services » (+ 10 %). Elles diminuent dans les autres secteurs d’activité, plus particulièrement dans la construction et l’industrie.

Avertissements

Depuis juillet 2016, les données CVS-CJO sont calculées selon un nouveau modèle de désaisonnalisation. Ce changement de modèle modifie les séries trimestrielles antérieurement publiées. Il permet également d'avoir des séries CVS-CJO pour les micro-entrepreneurs pour les quatre regroupements d'activité considérés.

Depuis le 19 décembre 2014, de nouvelles dispositions définies par la loi Pinel de juin 2014 s’appliquent au régime de l’auto-entrepreneur. En particulier, le terme de micro-entrepreneur se substitue à celui d'auto-entrepreneur.

Les « autres services » regroupent différents postes : information et communication, activités financières, activités immobilières, activités spécialisées, scientifiques et techniques, activités de services administratifs et de soutien, administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale, autres activités de services.

Pour comprendre

La notion de création d’entreprise s’appuie sur le concept défini par Eurostat afin d’harmoniser les données européennes. Une création d’entreprise correspond à l’apparition d’une unité légale exploitante n’ayant pas de prédécesseur. Il n’y a création d’une entreprise que si elle s’accompagne de la mise en œuvre de nouveaux moyens de production.

Le champ sur lequel portent les créations d’entreprises correspond à l’ensemble des activités marchandes hors agriculture.

Les données brutes, issues du répertoire Sirene, correspondent au nombre d’entreprises créées au cours d’un mois ou trimestre donné. La création d’entreprises est soumise à des mouvements réguliers infra-annuels, aussi appelés variations saisonnières. Ces mouvements peuvent résulter du fonctionnement général de l’économie (vacances estivales par exemple).

La saisonnalité brouille la lecture de la tendance générale de la création d’entreprises. Ainsi, les séries de données brutes sont corrigées afin d’éliminer le facteur saisonnier et mieux faire ressortir l’évolution générale de moyen terme. De même, les variations imputables aux jours ouvrables (CJO) sont corrigées. Les données CVS-CJO permettent ainsi de comparer le nombre de créations entre les différents mois ou trimestres consécutifs.

La somme sur l’année des quatre résultats trimestriels CVS-CJO peut différer légèrement du nombre de créations annuel brut car elle tient compte des variations d’une année sur l’autre de la composition annuelle en jours ouvrables.

La variation du cumul sur 12 moisest le rapport du cumul des créations des 12 derniers mois comparé à celui des 12 mois précédents.

Une évolution en glissement compare la valeur d'une grandeur à deux dates, séparées en général d'un an ou d'un trimestre.

Pour en savoir plus

Les séries longues sur le « Tableau de bord de la conjoncture à La Réunion »

Touzet C. et Poleya N., « Reprise des créations d'entreprises en 2016 », Insee Conjoncture Réunion n° 3, juin 2017 

Le compte Twitter de l’Insee La Réunion-Mayotte : @InseeOI.