Les effets d’un jour de carence pour arrêt maladie sur les absences pour raison de santé dans la fonction publique de l’État française

Alexandre CAZENAVE-LACROUTZ et Alexandre GODZINSKI

La modulation du remboursement des congés maladie a souvent été utilisée pour réduire les absences pour raison de santé. Nous étudions les effets de la présence d’un jour de carence pour arrêt maladie. Cette politique moins généreuse a été introduite dans la fonction publique de l’État en France en janvier 2012 et abrogée en janvier 2014, alors que le secteur privé n'a pas été affecté. Nous employons une stratégie de différence de différences avec effets fixes individuels, en utilisant l'enquête Emploi. Nous constatons que cette politique ne modifie pas la prévalence totale des absences pour raison de santé.

Elle affecte en revanche la distribution par durée de ces arrêts. La prévalence d’arrêts courts diminue, alors que la prévalence d’arrêts longs augmente. La diminution des absences de courte durée est plus élevée parmi les femmes, les employés jeunes, et ceux travaillant seulement quelques jours par semaine. Les effets sont hétérogènes selon les saisons : les arrêts courts diminuent et les arrêts longs augmentent tant en hiver qu'en été, mais pas au printemps ni à l’automne.

Documents de travail
No G2017/06
Paru le : 10/11/2017