Revenu, consommation et épargne par catégorie de ménages en 2011Comptes nationaux annuels - base 2010

Chiffres détaillés
Insee Résultats
Paru le : Paru le 23/11/2017
Insee Résultats - novembre 2017
Consulter

Le revenu disponible, la dépense de consommation et le taux d'épargne des ménages pour l'année 2011 sont décomposés par catégorie de ménages selon le niveau de vie (appréhendé via les quintiles de revenu disponible par unité de consommation), l'âge de la personne de référence du ménage et sa catégorie socioprofessionnelle.

Le revenu disponible brut comprend les revenus d'activité (rémunérations des salariés, bénéfices des entrepreneurs individuels), les revenus du patrimoine (notamment les dividendes et intérêts) hors plus-values latentes ou réalisées, les transferts (notamment les indemnités d'assurance nettes des primes) et les prestations sociales (pensions de retraite, indemnités de chômage, allocations familiales, minima sociaux, etc.). Il est net des impôts (principalement impôt sur le revenu, taxe d'habitation, CSG et CRDS) et des cotisations sociales.

Des flux de revenus désignés par le terme « transferts privés » sont introduits car ils ne sont pas uniformément répartis entre les ménages. Il s'agit de transferts monétaires uniquement. Les transferts en nature en sont exclus. Les héritages et donations sont également hors champ de ces « transferts privés ».

La dépense de consommation des ménages correspond aux dépenses que les ménages supportent directement. Elle n'inclut pas la part des dépenses de santé, d'éducation, de logement, prises en charge par la collectivité (analysée dans la partie « Transferts sociaux en nature, revenu disponible ajusté et consommation effective par catégorie de ménages en 2011 »). Elle inclut en revanche les loyers imputés, c’est-à-dire les services de logement produits par les ménages propriétaires occupants à leur propre bénéfice. À ce titre, leur revenu et leur consommation sont augmentés de ces loyers imputés, qui correspondent aux loyers qui seraient acquittés par ces propriétaires-occupants dans le secteur locatif privé pour des logements de caractéristiques similaires.

La part du revenu disponible qui n'est pas utilisée en dépense de consommation constitue l'épargne. Le taux d'épargne est le rapport entre l'épargne des ménages et leur revenu disponible brut.

Les analyses par catégorie de ménages sont réalisées à l'aide de plusieurs enquêtes de l'Insee relatives aux ménages.

Revenu, consommation et épargne par catégorie de ménages en 2011

Revenu disponible brut, dépenses de consommation et taux d'épargne des ménages selon l'échelle des niveaux de vie
(xls, 90 Ko)
Revenu disponible brut, dépenses de consommation et taux d'épargne des ménages selon la tranche d'âge de la personne de référence du ménage
(xls, 94 Ko)
Revenu disponible brut, dépenses de consommation et taux d'épargne des ménages selon la catégorie socioprofessionnelle de la personne de référence du ménage
(xls, 123 Ko)

Transferts sociaux en nature, revenu disponible brut ajusté et consommation finale effective par catégorie de ménages en 2011

Les transferts sociaux en nature, le revenu disponible ajusté et la consommation effective pour l'année 2011 sont décomposés par catégorie de ménages selon le niveau de vie (appréhendé via les quintiles de revenu disponible par unité de consommation), l'âge de la personne de référence du ménage et sa catégorie socioprofessionnelle.

Les transferts sociaux en nature correspondent aux biens et services individuels fournis aux ménages par les administrations ou les institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM), gratuitement ou à des prix très bas. Ils incluent à la fois :

  • les prestations sociales en nature qui relèvent du champ de la protection sociale, c'est-à-dire les biens et services marchands fournis directement par les administrations publiques et ceux que les ménages bénéficiaires achètent eux-mêmes et se font ensuite rembourser (médicaments, soins médicaux, aides au logement) ;
  • les transferts de biens et services individuels non marchands, en particulier l'éducation et la santé, services qui sont évalués par la somme des coûts de production.

Les transferts sociaux en nature s'ajoutent au revenu disponible brut pour constituer le revenu disponible ajusté qui prend donc en compte toutes les formes de revenus et permet de mieux comparer les niveaux de vie.

De même, les transferts sociaux en nature s'ajoutent aux dépenses de consommation finale des ménages pour former la consommation finale effective qui comprend donc l'ensemble des biens et des services utilisés ou consommés effectivement, quelle que soit la façon dont ils sont financés.

Les analyses par catégorie de ménages sont réalisées à l'aide de plusieurs enquêtes de l'Insee relatives aux ménages.

Transferts sociaux en nature, revenu disponible ajusté et consommation finale effective des ménages selon l'échelle des niveaux de vie
(xls, 139 Ko)
Transferts sociaux en nature, revenu disponible ajusté et consommation finale effective des ménages selon la tranche d'âge de la personne de référence du ménage
(xls, 124 Ko)
Transferts sociaux en nature, revenu disponible ajusté et consommation finale effective des ménages selon la catégorie socioprofessionnelle de la personne de référence du ménage
(xls, 185 Ko)