Créations d’entreprises en Guyane - Hausse des créations d’entreprises au 4 e trimestre 2016

Valérie Eloi

En Guyane, le nombre de créations d'entreprises augmente au quatrième trimestre 2016. Cette hausse est essentiellement portée par celle des créations de microentreprises. Par rapport au 3e trimestre, les créations d’entreprises augmentent dans les secteurs de l'industrie, du « commerce, transports, hébergements, restauration » et des « autres services ». En revanche, en cumul sur douze mois, le nombre de créations d’entreprises recule dans tous les secteurs d'activité.

En Guyane, 387 entreprises ont été créées au 4e trimestre 2016, soit une hausse de 14 % par rapport au trimestre précédent. Le nombre de créations reste inférieur à celui du 4e trimestre 2015 (figure 1). Malgré cette reprise, le nombre de créations d'entreprises s'est maintenu à un niveau assez faible au cours de l'année 2016.

Figure 1 – Une année en demi-teinteCréations d'entreprises en Guyane (en nombre)

Une année en demi-teinte
Ensemble y compris micro-entrepreneurs Ensemble hors micro-entrepreneurs
2012T4 614 395
2013T1 480 342
2013T2 430 296
2013T3 434 286
2013T4 607 446
2014T1 497 330
2014T2 421 289
2014T3 440 266
2014T4 459 284
2015T1 396 287
2015T2 374 251
2015T3 398 281
2015T4 443 323
2016T1 390 315
2016T2 392 299
2016T3 340 278
2016T4 387 271
  • Champ : secteur marchand non agricole.
  • Source : Insee, Sirene, données brutes.

Figure 1 – Une année en demi-teinteCréations d'entreprises en Guyane (en nombre)

Hausse des créations de microentreprises

Après avoir chuté au 3e trimestre 2016, la création de microentreprises augmente de 87 % au 4e trimestre (figure 2). Ce fort rebond permet de retrouver le niveau de création de microentreprises de la fin 2015. Après un début d'année 2016 en retrait, le régime de micro entrepreneurs reprend des couleurs. Les créations de sociétés sont aussi plus nombreuses qu’au trimestre précédent (+ 3 %). Ces hausses sont en partie compensées par la baisse des créations d'entreprises individuelles (– 9 %).

Les créations d'entreprises sont en forte hausse en Martinique (+ 14 %) et en France (+ 8 %). En revanche, elles diminuent de 2 % en Guadeloupe (figure 3).

Figure 2 – Forte hausse des créations de microentreprisesCréations d'entreprises par catégorie juridique en Guyane (en nombre et en %)

Forte hausse des créations de microentreprises
2015 2016 Variation trimestrielle (en %)
T4 T1 T2 T3 T4
Forme sociétaire 157 156 149 148 153 3
Entreprise individuelle 286 234 243 192 234 22
dont micro-entreprises 120 75 93 62 116 87
hors micro-entreprises 166 159 150 130 118 -9
  • Champ : secteur marchand non agricole.
  • Source : Insee, Sirene, données brutes.

Figure 3 – Forte poussée de la création en Guyane et en MartiniqueCréations trimestrielles d'entreprises en Guyane (en nombre)

Forte poussée de la création en Guyane et en Martinique
2015 2016 Variation trimestrielle (en %)
T4 T1 T2 T3 T4
Guyane micro-entreprises 120 75 93 62 116 87,1
hors micro-entreprises 323 315 299 278 271 -2,5
Guadeloupe 1 098 1 102 1 072 984 967 -1,7
Martinique 793 907 758 726 827 13,9
France entière 133 045 150 460 143 715 125 952 135 738 7,8
  • Champ : secteur marchand non agricole.
  • Source : Insee, Sirene, données brutes.

Hausse des créations d'entreprises dans le secteur de l'industrie et autres services

Au 4e trimestre 2016, 31 entreprises ont été créées dans l'industrie, un nombre en forte hausse par rapport au trimestre précédent (+ 72,2 %). Portés par le rebond des créations de microentreprises, les secteurs des services sont dynamiques. La hausse des créations est forte dans le secteur des "autres services" (+ 22,3 %) qui comprend notamment les services aux entreprises et certains services à la personne. Dans le "commerce, transports, hébergement et restauration", les créations repartent à la hausse (+ 5,1 %) mais restent en-dessous du niveau de création observé entre 2013 et 2015 (figure 4). Après un léger sursaut au 2e trimestre, le nombre de créations dans la construction baisse pour le deuxième trimestre consécutif (– 4,5 %).

Sur un an, la création d'entreprises diminue dans tous les secteurs d'activité

Malgré la hausse au 4e trimestre 2016, le nombre cumulé de créations d'entreprises sur douze mois diminue sensiblement (– 6,3 %) (figure 5). Le nombre de créations d'entreprises sur un an est en baisse dans tous les secteurs. En particulier dans l'industrie (– 10,2 %), le « commerce, transports, hébergements et restauration » (– 10,6 %) et dans la construction (– 6,9 %).

A l'inverse de la Guyane, les créations d'entreprises sur douze mois progressent en France (+ 5,5 %), en Guadeloupe (+ 0,8 %) et en Martinique (+ 2,4 %).

Figure 4 – Reprise de la création dans les services et l'industrie Créations trimestrielles d'entreprises par secteurs d'activité en Guyane (en nombre)

Reprise de la création dans les services et l'industrie
Industrie Construction Commerce, transports, hébergements et restauration Autres services
2012T4 81 76 151 306
2013T1 44 100 135 201
2013T2 38 91 156 145
2013T3 39 84 132 179
2013T4 56 93 161 297
2014T1 45 87 145 220
2014T2 36 70 152 163
2014T3 21 85 143 191
2014T4 26 80 151 202
2015T1 37 74 131 154
2015T2 30 57 145 142
2015T3 23 80 146 149
2015T4 37 78 116 212
2016T1 29 68 116 177
2016T2 36 72 125 159
2016T3 18 66 117 139
2016T4 31 63 123 170
  • Champ : secteur marchand non agricole.
  • Source : Insee, Sirene, données brutes.

Figure 4 – Reprise de la création dans les services et l'industrie Créations trimestrielles d'entreprises par secteurs d'activité en Guyane (en nombre)

Figure 5 – En cumul annuel, les créations d'entreprises diminuent dans tous les secteurs d'activitéCréations d'entreprises par secteur d'activité en Guyane (en nombre et en %)

En cumul annuel, les créations d'entreprises diminuent dans tous les secteurs d'activité
Guyane France entière
2015 2016 Variation trimestrielle (en %) Variation du cumul sur 12 mois (en %) Variation du cumul sur 12 mois (en %)
T4 T1 T2 T3 T4
Industrie 37 29 36 18 31 72,2 -10,2 1,9
Construction 78 68 72 66 63 -4,5 -6,9 -3,6
Commerce, transports, hébergements et restauration 116 116 125 117 123 5,1 -10,6 9,2
Autres services 212 177 159 139 170 22,3 -1,8 5,9
Ensemble 443 390 392 340 387 13,8 -6,3 5,5
  • Champ : secteur marchand non agricole.
  • Source : Insee, Sirene, données brutes.
Avertissement

Depuis le 19 décembre 2014, de nouvelles dispositions définies par la loi Pinel du 18 juin 2014 s’appliquent au régime de l’auto-entrepreneur.

En particulier, le terme micro-entrepreneur se substitue à celui d’auto-entrepreneur.

Pour les données de créations d’entreprises, cette nouvelle dénomination est employée à partir de décembre 2014.

Ce régime doit être distingué à la fois du régime micro-fiscal (dit parfois régime fiscal de la micro-entreprise) et de la catégorie des micro-entreprises définie par l’article 51 de la loi de modernisation de l’économie (LME), précisée par le décret n° 2008-1354.

Pour comprendre

La notion de création d’entreprises s’appuie sur le concept défini par Eurostat afin d’harmoniser les données européennes. Une création d’entreprise correspond à l’apparition d’une unité légale exploitante n’ayant pas de prédécesseur. Il n’y a création d’une entreprise que si elle s’accompagne de la mise en œuvre de nouveaux moyens de production. Le champ sur lequel portent les créations d’entreprises correspond à l’ensemble des activités marchandes hors agriculture. Les données brutes, issues du répertoire Sirene, correspondent au nombre d’entreprises créées au cours d’un mois ou trimestre donné. La variation du cumul sur 12 mois est le rapport du cumul des créations des 12 derniers mois comparé à celui des 12 mois précédents. Une évolution en glissement compare la valeur d'une grandeur à deux dates, séparées en général d'un an ou d'un trimestre.

Pour en savoir plus

« La baisse des créations d’entreprises se poursuit au 4e Trimestre 2016 », Insee Flash Guadeloupe n°60 , mars 2017.

« Hausse des créations d’entreprises au 4e Trimestre 2016 », Insee Flash Martinique n°61, mars 2017.

Félix Bonnetête, Nicolas Bignon, « Les créations d'entreprises en 2016 : La plus forte hausse depuis six ans, portée par les transports », Insee Première n° 1631, janvier 2017.