Les prix augmentent légèrement en 2016Indice des prix à la consommation des ménages

Nathalie Stéphan, Insee

À La Réunion, les prix à la consommation des biens et services augmentent en moyenne de 0,1 % en 2016 (0,2 % en France). La hausse des prix des services (+ 1,1 %) est compensée par la baisse des prix de l’énergie (- 4,9 %). Par ailleurs, les prix restent quasiment stables dans l’alimentation (+ 0,2 %) et les produits manufacturés (- 0,1 %).

Les prix augmentent légèrement en 2016

En 2016, à La Réunion, les prix à la consommation des biens et services augmentent en moyenne de 0,1 %, après avoir reculé de 0,3 % en 2015. En France, l’inflation est de 0,2 % (figure 1).

Figure 1 – Une inflation positive en 2016 à la RéunionVariation des prix en moyenne annuelle depuis 1998

en %
Une inflation positive en 2016 à la Réunion
La Réunion France
1998 1,2 0,7
1999 0,9 0,5
2000 2,0 1,7
2001 2,3 1,7
2002 2,7 1,9
2003 1,1 2,1
2004 1,7 2,1
2005 2,2 1,8
2006 2,6 1,6
2007 1,4 1,5
2008 2,9 2,8
2009 0,5 0,1
2010 1,5 1,5
2011 2,5 2,1
2012 0,9 2,0
2013 1,4 0,9
2014 0,2 0,5
2015 - 0,3 0,0
2016 0,1 0,2
  • Source : Insee, Indices des prix à la consommation.

Figure 1 – Une inflation positive en 2016 à la RéunionVariation des prix en moyenne annuelle depuis 1998

La hausse des prix à La Réunion est principalement liée à l’augmentation des prix des services. Ils contribuent pour 0,5 point à la hausse des prix. (figure 2)

À l’opposé, la baisse des prix de l’énergie pèse négativement sur l’inflation (- 0,3 point).

Les prix des autres grands postes que sont l'alimentation, les produits manufacturés et le tabac sont quasiment stables et n'influencent pas l’inflation en 2016.

Figure 2 – Les services contribuent le plus à la hausse des prixContributions à l’inflation des grands postes à La Réunion

en point
Les services contribuent le plus à la hausse des prix
2015 2016
Services 0,1 0,5
Alimentation 0,1 0,0
Tabac 0,0 0,0
Produits manufacturés 0,0 0,0
Énergie - 0,6 - 0,3
  • Source : Insee, Indices des prix à la consommation.

Figure 2 – Les services contribuent le plus à la hausse des prixContributions à l’inflation des grands postes à La Réunion

Accélération des prix des services

Les services représentent 47 % des dépenses des Réunionnais. Leurs prix continuent d’augmenter : + 1,1 % après + 0,3 % en 2015. En France, les prix des services progressent de 0,9 %.

La hausse des prix des services est portée par l’augmentation des prix des autres services (+ 1,8 %) avec notamment la forte hausse des dépenses liées aux réparations d’appareils électroménagers (+ 6,4 %) et des prix des services d’hébergement hors loyers ( + 4,0 %) (figure 3). Les prix des loyers et services rattachés augmentent également de 1 %.

À l’inverse, les prix des services de transports diminuent de 1 % avec notamment une baisse des prix des transports aériens (- 0,4 %). Les prix des services de communication diminuent également de 0,8 %, entraînés essentiellement par la baisse des prix du matériel de téléphonie (- 5,7 %) et des services de communication de téléphonie (- 1,0 %).

Figure 3 – Les prix augmentent de 0,1 % en 2016Variation des prix en moyenne annuelle et contributions à l’inflation

Les prix augmentent de 0,1 % en 2016
Regroupements conjoncturels La Réunion en 2016 Variation entre 2015 et 2016
Pondération Contribution à l'inflation La Réunion France
en point en %
ENSEMBLE 10 000 0,1 0,1 0,2
ALIMENTATION 1 644 0,0 0,2 0,6
TABAC 168 0,0 0,0 0,1
PRODUITS MANUFACTURÉS 2 798 0,0 - 0,1 - 0,5
Habillement et chaussures 507 0,0 0,2 0,1
Produits de santé 360 - 0,1 - 1,6 - 3,0
Autres produits manufacturés 1 931 0,0 - 0,1 - 0,1
ÉNERGIE 642 - 0,3 - 4,9 - 2,8
dont produits pétroliers 464 - 0,4 - 8,1 - 5,4
SERVICES 4 748 0,5 1,1 0,9
Loyers et services rattachés 906 0,1 1,0 0,6
Services de santé 968 0,0 0,1 0,2
Services de transports 256 0,0 - 1,0 - 1,5
Services de communications 374 0,0 - 0,8 2,0
Autres services 2 244 0,4 1,8 1,3
ENSEMBLE hors énergie 9 358 0,4 0,5 0,5
ENSEMBLE hors tabac 9 832 0,1 0,1 0,2
  • Source : Insee, Indices des prix à la consommation.

Légère hausse des prix de l’alimentation

Les prix des produits alimentaires augmentent peu et moins qu’en 2015 (+ 0,2 % après + 0,5 % en 2015). L’alimentation ne contribue pas de façon significative à l’inflation en 2016.

En France, les prix des produits alimentaires s’accroissent de 0,6 %.

Nouvelle baisse des prix de l’énergie

En 2016, les prix de l’énergie diminuent encore, mais moins qu’en 2015 (- 4,9 %, après - 6,9 %), du fait d'une baisse plus modérée des prix des produits pétroliers (- 8,1 % après - 11,6 %).

Le prix des litres de gazole et de supercarburant diminuent respectivement de 5,4 % et de 4,2 %. Le tarif de la bouteille de gaz est également en retrait de 8,6 %. Cependant, le prix de l’électricité est en hausse de 2,8 %.

En France, les prix de l’énergie diminuent également de 2,8 %, entraînés par la baisse des prix des produits pétroliers (- 5,4 %).

Faible baisse des prix des produits manufacturés

Les prix des produits manufacturés baissent trés légèrement en 2016 (- 0,1 %), après avoir été stables en 2015. Ils pèsent pour un peu plus du quart des dépenses des Réunionnais.

La baisse concerne essentiellement les produits de santé (-1,6 %), notamment les produits pharmaceutiques (- 4,4 %) et les produits médicaux divers (- 4,1 %). En revanche, les prix de l’habillement et des chaussures se redressent légèrement (+ 0,2 % après - 2,4 % en 2015).

En France, les prix des produits manufacturés diminuent de 0,5 %.

Stabilité des prix du tabac

Les prix du tabac sont stables en 2016 (+ 0,0 % après + 0,1 % en 2015). En France, le tabac est en hausse de 0,1 %.

Pour comprendre

Cette publication présente l’évolution des moyennes annuelles des prix relevés par l’Insee tout au long de l’année dans le cadre de l’élaboration de l’indice des prix à la consommation (IPC). Ce dernier est publié mensuellement et relève les glissements annuels entre le mois en cours et le même mois de l’année précédente. Moyennes annuelles et glissements annuels sont donc des concepts différents : le premier s’appuie sur l’ensemble des prix d’une année et peut être comparé d’une année sur l’autre ; le second rapporte les prix d’un seul mois aux prix observés sur le même mois un an plus tôt.

Les indices des prix à la consommation sont désormais publiés en base 2015. Depuis février 2016, l’année de référence est 2015. La moyenne des indices des prix pour l’année 2015 vaut donc 100. Un changement d’année de référence correspond à une simple opération calculatoire. Le niveau de l’indice importe peu : c’est l’évolution de l’indice que l’on souhaite mesurer, et cette évolution n’est pas affectée par l’année de référence dans le cas d’un indice chaîné comme l’IPC. Des informations complémentaires concernant ce changement sont disponibles sur la page web de cet indicateur

Pour en savoir plus

Les séries longues sur le « Tableau de bord de la conjoncture à La Réunion » ;

Paillole P., « Les prix baissent en 2015, une première », Insee Flash Réunion n° 54, février 2016 ;

« Pour comprendre… Le pouvoir d’achat et l’indice des prix », Insee en Bref, mai 2014 ;

Le compte Twitter de l’Insee La Réunion-Mayotte : @InseeOI ;