Le compte prévisionnel de l’agriculture en 2016 - Estimations au 18 novembre 2016

Hélène Casset-Hervio, Guillaume Lubatti et Didier Reynaud

En 2016, la valeur de la production agricole, y compris subventions, recule fortement : la chute des volumes s’accompagne d’une baisse des prix. Pour la production végétale, cette perte de valeur est surtout due au repli des volumes, notamment celui des céréales (- 23,9 %) et, dans une moindre mesure, celui du vin (- 9,0 %) ; pour les céréales, dans un contexte de récoltes mondiales abondantes, le prix aussi décroît nettement (- 9,2 %). Pour la production animale, le repli est principalement dû à celui des prix, en particulier celui du lait (- 7,0 %).

Dans le même temps, les charges des agriculteurs se réduisent pour la troisième année consécutive. Toutefois, ce fléchissement ne compense pas celui de la valeur de la production. Par conséquent, la valeur ajoutée de la branche agricole diminue nettement. L’emploi agricole continue par ailleurs à décroître. Au total, d’après les estimations du compte prévisionnel de l’agriculture, la valeur ajoutée brute au coût des facteurs par actif reculerait de 10,9 % en 2016.

Documents de travail
No E2016/06
Paru le : 13/12/2016