21 000 centenaires en 2016 en France, 270 000 en 2070 ?

Nathalie Blanpain, Guillemette Buisson, division Enquêtes et études démographiques, Insee

Au 1er janvier 2016, 21 000 centenaires vivent en France : c’est près de vingt fois plus qu’en 1970. Cinq centenaires sur six sont des femmes et parmi les « supercentenaires », c’est-à-dire les personnes de 110 ans ou plus, il n’y a quasiment que des femmes. Près d’un centenaire sur deux vit à domicile, qu’il soit seul, en couple, ou avec une autre personne que son conjoint. Les hommes centenaires, plus souvent en couple, sont plus fréquemment à leur domicile que les femmes. En 2070, neuf femmes sur dix et huit hommes sur dix nés en 1990 deviendraient octogénaires, tandis que 13 % des femmes et 5 % des hommes nés en 1970 atteindraient leur centième anniversaire. Si les tendances actuelles se prolongent, la France pourrait compter à cette date 270 000 centenaires, soit treize fois plus qu’aujourd’hui.

Vingt fois plus de centenaires en 2016 que dans les années 1970

En 2016, 21 000 centenaires vivent en France. C’est vingt fois plus que dans les années 1960–1970. Entre 1960 et 1975, leur nombre était stable ; on en comptait 1 100 chaque année. Depuis 1975, leur effectif augmente continûment au rythme de 7 % par an. Toutefois, comparé à la taille de la population, le nombre de centenaires reste modeste : ils ne représentent que 0,03 % de la population française.

La très grande majorité des centenaires est loin du record d’âge de la doyenne de l’humanité, Jeanne Calment, décédée à 122 ans. En 2016, en France, les trois quarts sont âgés de moins de 103 ans et neuf sur dix de moins de 105 ans (figure 1). Au 1er janvier 2016, la doyenne française avait 114 ans.

Figure 1 – Population des centenaires au 1er janvier 2016

Population des centenaires au 1er janvier 2016
Âge Hommes Femmes
107 ans ou plus 1 506
106 ans 54 228
105 ans 152 766
104 ans 242 1 283
103 ans 358 1 836
102 ans 526 3 124
101 ans 996 5 263
100 ans 1 176 4 882
  • Note : les données au-delà de 106 ans sont indiquées à titre illustratif : elles sont très fragiles, étant donné le faible effectif.
  • Lecture : au 1er janvier 2016, 4 882 femmes âgées de 100 ans vivent en France métropolitaine.
  • Champ : personnes âgées de 100 ans ou plus, France y compris Mayotte.
  • Source : Insee, estimations de population et statistiques de l’état civil, 2016.

Figure 1 – Population des centenaires au 1er janvier 2016

Cinq centenaires sur six sont des femmes

Il naît, naturellement, davantage de garçons que de filles. En France, comme dans la plupart des pays, 51 % des nouveau-nés sont des garçons. À tout âge, la mortalité des hommes est plus forte que celle des femmes. Si cela a peu de conséquence sur la parité hommes-femmes avant 65 ans, étant donné le risque relativement faible de mourir avant cet âge, ce n’est plus vrai ensuite. Alors que 52 % des sexagénaires sont des femmes, elles représentent 63 % des octogénaires, 73 % des nonagénaires et 84 % des centenaires. Après 110 ans, ceux que l’on appelle les « supercentenaires » sont quasiment tous des femmes.

La moitié des centenaires vit à domicile

Avant 80 ans, la vie en maison de retraite est très rare : 97 % des septuagénaires résident en effet à domicile. Au-delà, la vie en institution commence à apparaître, mais elle est loin d’être la norme : neuf octogénaires sur dix habitent encore chez eux ou chez leurs enfants et c’est encore le cas de sept nonagénaires sur dix. À 100 ans ou plus, une personne sur deux vit à domicile tandis que l’autre moitié vit en institution. Une minorité de centenaires vit en couple (3 %), d’autres sont logés avec une autre personne (15 %), la plupart du temps un de leurs enfants, et 29 % habitent seuls.

La relative importance de la vie à domicile pour les centenaires s’explique en partie par le fait qu’ils sont les moins fragiles de leur génération et donc les plus susceptibles d’être autonomes. Par exemple, parmi les femmes âgées de 97 ans en 1999, qui vivaient seules à domicile, 54 % ont fêté leur centième anniversaire, alors que ce n’est le cas que de 36 % de celles qui résidaient en maison de retraite.

Depuis 1999, la part des personnes en institution est restée quasiment stable pour les centenaires, alors qu'elle a légèrement diminué pour les plus jeunes. Comme les octogénaires et nonagénaires, les hommes et les femmes centenaires vivent moins souvent qu’auparavant avec d’autres personnes que leur conjoint. Les femmes vivent plus souvent seules dans leur logement et les hommes plus souvent en couple.

Les hommes vivent plus souvent à domicile que les femmes

Les hommes centenaires résident bien plus souvent à la maison que les femmes : 67 % d’entre eux, contre 44 % des femmes (figure 2). Tout d’abord, ils vivent plus fréquemment en couple, ce qui favorise le maintien à domicile. De plus, même lorsqu’ils ne sont pas mariés, ils vivent davantage seuls à domicile (41 % des hommes centenaires non mariés, contre 29 % pour les femmes) plutôt qu’en institution. À chaque âge, les hommes déclarent moins de gênes physiques que les femmes. Ces dernières sont davantage touchées par des maladies qui engendrent des incapacités comme des troubles mentaux ou des maladies ostéo-articulaires (Cambois, Desequelles, Ravaud, 2003).

Figure 2 – Mode de vie par âge ...

en %
Mode de vie par âge ...
En maison de retraite Avec d'autres personnes En couple Vit seul
70-79 ans en 1999 3 11 44 42
70-79 ans en 2013 3 8 51 38
80-89 ans en 1999 15 16 16 53
80-89 ans en 2013 12 10 25 53
90-99 ans en 1999 36 21 3 40
90-99 ans en 2013 34 12 6 48
100 ans et + en 1999 55 25 1 19
100 ans et + en 2013 56 15 1 28

    Figure 2 – Mode de vie par âge ...... des femmes

    en %
    En maison de retraite Avec d'autres personnes En couple Vit seul
    70-79 ans en 1999 2 5 77 16
    70-79 ans en 2013 3 4 76 17
    80-89 ans en 1999 8 7 61 24
    80-89 ans en 2013 7 5 65 23
    90-99 ans en 1999 21 14 34 31
    90-99 ans en 2013 20 7 42 31
    100 ans ou + en 1999 32 26 10 32
    100 ans ou + en 2013 33 16 18 33
    • Lecture : en 2013, 56 % des femmes centenaires et 33 % des hommes centenaires vivent en maison de retraite.
    • Champ : France y compris quatre départements d'outre-mer.
    • Source : Insee, recensements de la population de 1999 et 2013.

    La France, pays des centenaires

    Avec ses 21 000 centenaires, la France est le pays européen qui en compte le plus. Ce nombre élevé reflète en partie le fait que c’est l’un des pays les plus peuplés. Il traduit aussi le fait qu’il est plus probable qu’ailleurs d’y devenir centenaire. En effet, le rapport entre le nombre de personnes de 100 ans et le nombre de personnes de 60 ans résidant dans un pays quarante ans plus tôt est un bon indicateur pour comparer la probabilité de devenir centenaire par pays, étant donné le faible nombre de migrations après 60 ans (Robine, Caselli, 2005). Or, en France, sur 10 000 personnes de 60 ans en 1973, 146 sont devenues centenaires en 2013, ce qui situe la France à la première place européenne (figure 3). Étant donné que la plupart des centenaires sont des femmes, ce classement est également cohérent avec celui des pays selon l’espérance de vie féminine. D’après les données d’Eurostat, avec 85,6 ans d’espérance de vie à la naissance pour les femmes en 2013, la France se situe à la deuxième place européenne, juste derrière l’Espagne. La France n’est qu’à la treizième place pour l’espérance de vie des hommes (79,0 ans), mais elle reste au-dessus de la moyenne européenne pour cet indicateur (77,7 ans pour l’UE à 28).

    Figure 3 – Nombre de personnes de 100 ans en 2013 pour 10 000 personnes de 60 ans en 1973

    Nombre de personnes de 100 ans en 2013 pour 10 000 personnes de 60 ans en 1973
    Pays Nombre de centenaires en 2013 pour 10 000 habitants de 60 ans en 1973
    France métropolitaine 146
    Espagne 120
    Italie 117
    Suisse 90
    Portugal 84
    Danemark 81
    Norvège 81
    Suède 81
    Grande-Bretagne 80
    Belgique 73
    Pays-bas 71
    Autriche 65
    Finlande 65
    Pologne 41
    Hongrie 25
    Russie 21
    Ukraine 17
    • Lecture : le rapport entre le nombre de personnes âgées de 100 ans en 2013 et le nombre de personnes âgées de 60 ans en 1973 est de 146 pour 10 000 en France métropolitaine.
    • Champ : pays européens présents dans la base en 1973 et 2013, comptant plus de 300 personnes âgées de 100 ans en 2013.
    • Source : Human Mortality Database, 1973 et 2013.

    Neuf femmes sur dix et huit hommes sur dix nés en 1990 deviendraient octogénaires

    Dans le scénario central des projections de population (encadré 1), la quasi-totalité des personnes nées en 2010 atteindra 60 ans en 2070 (98 % des femmes et 97 % des hommes), alors que seuls neuf femmes sur dix et huit hommes sur dix nés en 1955 ont atteint cet âge en 2015 (figures 4 et 5). Ce résultat dépend peu des hypothèses en matière d’espérance de vie. Par ailleurs, neuf femmes sur dix et huit hommes sur dix nés en 1990 deviendraient octogénaires en 2070, alors que ce n’était le cas en 2015 que de 66 % des femmes et 44 % des hommes nés en 1935. Dans le scénario où l’espérance de vie progresse moins vite que par le passé, 84 % des femmes et 75 % des hommes nés en 1990 deviendraient octogénaires.

    Figure 4 – Probabilité pour les femmes d'atteindre un âge donné, selon l'année de naissance, dans le scénario central

    en %
    Probabilité pour les femmes d'atteindre un âge donné, selon l'année de naissance, dans le scénario central
    Année de naissance 40 ans 50 ans 60 ans 70 ans 80 ans 90 ans 100 ans
    1915 73,6 71,3 67,2 60,1 46,2 20,2 1,6
    1920 78,9 76,6 72,4 65,6 51,8 24,9 2,4
    1925 82,9 80,7 76,8 70,4 57,0 29,4 3,3
    1930 85,9 83,8 80,2 74,0 61,5 33,9 4,2
    1935 88,4 86,5 83,1 77,4 65,7 38,5 5,2
    1940 87,7 86,0 83,0 77,8 67,2 41,4 6,1
    1945 87,5 85,8 82,8 77,7 67,6 42,5 6,7
    1950 92,7 91,0 88,0 82,8 72,3 46,0 7,6
    1955 94,3 92,6 89,5 84,3 73,9 47,6 8,3
    1960 95,3 93,7 90,9 86,1 76,5 51,1 9,6
    1965 96,0 94,6 92,2 87,9 79,1 55,0 11,1
    1970 96,7 95,5 93,3 89,5 81,6 58,7 12,7
    1975 97,3 96,3 94,3 90,9 83,8 62,2 ///
    1980 97,9 97,0 95,3 92,2 85,8 65,5 ///
    1985 98,2 97,4 95,9 93,2 87,4 /// ///
    1990 98,5 97,8 96,5 94,0 88,9 /// ///
    1995 98,8 98,2 97,1 94,9 /// /// ///
    2000 99,0 98,5 97,4 95,5 /// /// ///
    2005 99,1 98,7 97,8 /// /// /// ///
    2010 99,2 98,8 98,0 /// /// /// ///
    • Note : les probabilités surlignées en rose sont atteintes en 2015 et celles en bleu en 2070.
    • Lecture : selon le scénario central, 12,7 % des femmes nées en 1970 atteindraient l'âge de 100 ans.
    • Champ : France métropolitaine jusqu'en 1993, France hors Mayotte jusqu'en 2012, France y compris Mayotte à partir de 2013.
    • Sources : Vallin et Meslé, Tables de mortalité françaises ; Insee, estimations de population et statistiques de l’état civil et projection de population 2013-2070.

    Figure 5 – Probabilité pour les hommes d'atteindre un âge donné, selon l'année de naissance dans le scénario central

    en %
    Probabilité pour les hommes d'atteindre un âge donné, selon l'année de naissance dans le scénario central
    Année de naissance 40 ans 50 ans 60 ans 70 ans 80 ans 90 ans 100 ans
    1915 66,0 62,2 54,4 41,4 24,6 6,9 0,4
    1920 72,3 68,1 59,7 46,8 29,0 9,3 0,5
    1925 78,1 73,6 64,9 51,9 33,4 11,8 0,7
    1930 81,7 77,0 68,4 55,6 38,0 14,9 1,0
    1935 84,1 79,7 72,1 60,3 43,6 18,6 1,4
    1940 83,5 79,8 73,1 62,8 47,2 21,7 1,8
    1945 83,2 79,5 73,1 63,4 48,5 23,3 2,1
    1950 88,9 85,1 78,7 68,7 53,2 26,4 2,5
    1955 90,4 86,7 80,4 71,0 56,2 29,1 3,0
    1960 91,8 88,7 83,4 74,9 61,0 33,5 3,8
    1965 93,1 90,5 85,7 78,1 65,3 37,8 4,6
    1970 94,2 91,9 87,8 81,0 69,3 42,0 5,5
    1975 95,3 93,3 89,7 83,7 73,0 46,2 ///
    1980 96,1 94,4 91,2 86,0 76,2 50,1 ///
    1985 96,7 95,3 92,6 87,9 79,2 /// ///
    1990 97,2 96,0 93,6 89,6 81,7 /// ///
    1995 97,9 96,8 94,8 91,2 /// /// ///
    2000 98,2 97,3 95,5 92,4 /// /// ///
    2005 98,5 97,7 96,2 /// /// /// ///
    2010 98,7 98,0 96,7 /// /// /// ///
    • Note : les probabilités surlignées en rose sont atteintes en 2015 et celles en bleu en 2070.
    • Lecture : selon le scénario central, 5,5 % des hommes nés en 1970 atteindraient l'âge de 100 ans.
    • Champ : France métropolitaine jusqu'en 1993, France hors Mayotte jusqu'en 2012, France y compris Mayotte à partir de 2013.
    • Sources : Vallin et Meslé, Tables de mortalité françaises ; Insee, estimations de population et statistiques de l’état civil et projection de population 2013-2070.

    13 % des femmes et 5 % des hommes nés en 1970 deviendraient centenaires

    Dans le scénario central, 13 % des femmes nées en 1970 deviendraient centenaires en 2070, alors que seulement 1,6 % des femmes nées en 1915 le sont devenues en 2015 (figure 4). De même, 5 % des hommes nés en 1970 deviendraient centenaires, alors que seulement 0,4 % des hommes nés en 1915 le sont devenus (figure 5). Ainsi, devenir centenaire en 2070 serait nettement plus fréquent qu’en 2015, mais cette situation serait loin d’être la norme. Parmi les personnes âgées, le nombre de centenaires est celui soumis au plus d’incertitude. Selon les scénarios d’espérance de vie, parmi les personnes nées en 1970, entre 8 % et 21 % des femmes et entre 3 % et 10 % des hommes deviendraient centenaires. L’incertitude est encore plus forte pour les générations nées récemment (encadré 2).

    Treize fois plus de centenaires en 2070 ?

    En 2070, la France pourrait compter 270 000 centenaires (figure 6) selon le scénario central. C’est treize fois plus qu’aujourd’hui. Cependant, ils ne représenteraient encore que 0,4 % de la population de 2070. Si l’espérance de vie s’avérait meilleure que dans ce scénario central, 540 000 centenaires pourraient vivre en France en 2070, contre 160 000 si elle était moins bonne.

    Selon le scénario central, le nombre de centenaires augmenterait à un rythme régulier entre 2020 et 2045 (+ 2 500 centenaires par an), après une baisse entre 2015 et 2019 correspondant au déficit des naissances de la Première Guerre mondiale. En 2046, le rythme de croissance devrait s’accélérer, avec l’arrivée des générations issues du baby-boom aux très grands âges.

    Ainsi, la France de 2070 compterait 22 000 personnes de 106 ans ou plus, soit un peu plus que l’effectif de centenaires aujourd’hui. Les supercentenaires de 110 ans ou plus seraient 2 500.

    Si les tendances de mortalité des vingt dernières années se poursuivaient, l’espérance de vie à la naissance des hommes progresserait davantage que celle des femmes (+ 11 ans, contre + 8 ans). L’écart d’espérance de vie à la naissance entre les hommes et les femmes ne serait plus que de 3 ans, contre 6 ans en 2016. Près d’un centenaire sur trois serait un homme en 2070, contre un sur six en 2016.

    Figure 6 – Nombre de centenaires jusqu'à 2070, selon trois scénarios

    Nombre de centenaires jusqu'à 2070, selon trois scénarios
    Scénario central Scénario d'espérance de vie haute Scénario d'espérance de vie basse
    1995 5 648
    1996 6 303
    1997 7 107
    1998 7 259
    1999 7 754
    2000 8 161
    2001 9 444
    2002 11 031
    2003 11 945
    2004 12 393
    2005 13 182
    2006 13 575
    2007 14 426
    2008 14 940
    2009 15 810
    2010 16 688
    2011 18 221
    2012 19 897
    2013 20 906 20 906 20 906
    2014 22 170 22 170 22 170
    2015 24 306 24 306 24 306
    2016 21 184 21 184 21 184
    2017 18 988 19 145 18 894
    2018 18 109 18 430 17 913
    2019 18 276 18 786 17 964
    2020 19 715 20 479 19 242
    2021 26 437 27 735 25 615
    2022 31 485 33 415 30 238
    2023 35 435 38 094 33 702
    2024 38 407 41 858 36 135
    2025 40 941 45 262 38 074
    2026 43 575 48 893 40 026
    2027 45 855 52 236 41 575
    2028 47 967 55 502 42 907
    2029 50 237 59 050 44 314
    2030 52 537 62 744 45 682
    2031 55 838 67 735 47 857
    2032 58 485 72 102 49 392
    2033 61 364 76 875 51 056
    2034 62 972 80 225 51 595
    2035 65 360 84 612 52 747
    2036 67 070 88 255 53 301
    2037 69 060 92 331 54 059
    2038 70 793 96 156 54 585
    2039 72 871 100 514 55 363
    2040 75 142 105 208 56 259
    2041 76 039 108 166 56 085
    2042 76 010 109 885 55 226
    2043 79 231 116 129 57 007
    2044 84 005 124 793 60 036
    2045 88 618 133 599 62 982
    2046 92 897 142 262 65 699
    2047 107 174 165 666 75 843
    2048 120 127 188 140 84 818
    2049 130 770 208 035 91 955
    2050 139 029 224 955 97 259
    2051 146 253 240 695 101 795
    2052 149 979 251 333 103 759
    2053 154 483 263 182 106 361
    2054 157 419 272 635 107 846
    2055 161 506 283 987 110 140
    2056 165 383 295 175 112 221
    2057 169 719 307 306 114 590
    2058 174 976 320 652 117 257
    2059 180 653 334 568 119 925
    2060 187 943 351 126 123 506
    2061 195 513 368 311 127 063
    2062 203 272 385 972 130 574
    2063 210 842 403 515 133 824
    2064 220 840 425 312 138 601
    2065 231 058 447 850 143 377
    2066 239 618 467 934 146 923
    2067 247 872 487 651 150 194
    2068 254 208 504 217 152 184
    2069 261 774 522 825 154 965
    2070 269 995 542 647 158 135
    • Lecture : selon le scénario central, 270 000 centenaires vivraient en France en 2070.
    • Champ : personnes âgées de 100 ans ou plus, France hors Mayotte jusqu'en 2012, France y compris Mayotte à partir de 2013.
    • Source : Insee, estimations de population et statistiques de l’état civil jusqu’en 2012 et projection de population 2013-2070.

    Figure 6 – Nombre de centenaires jusqu'à 2070, selon trois scénarios

    Encadrés

    Comment estimer le nombre de centenaires en 2070 ?

    Les centenaires de 2070 sont déjà nés ; ce sont, pour la plupart, les personnes résidant en France âgées aujourd’hui de 46 à 52 ans. Pour estimer le nombre de centenaires en 2070, il faut d’abord déterminer combien d’entre elles vont décéder ou émigrer d’ici là. Il faut aussi estimer le nombre de personnes arrivant en France susceptibles de devenir centenaires. La probabilité actuelle de mourir dans l’année à tout âge est connue ; il reste à faire des hypothèses sur son évolution future.

    Le scénario central des nouvelles projections de population (bibliographie) prolonge la tendance à la baisse de la mortalité à chaque âge, observée sur les vingt dernières années, sauf pour les générations nées pendant la seconde guerre ou juste après-guerre. Pour ces générations, la mortalité reste quasiment stable à chaque âge et le scénario central suppose qu’elle le restera.

    D’autres scénarios sont envisagés. En effet, nos modes de vie (montée de l’obésité, de la pollution…) pourraient freiner l’allongement de l’espérance de vie ; ou au contraire, le progrès médical et certains de nos comportements (baisse de la consommation d’alcool…) pourraient accroître davantage la durée de la vie. Afin de tenir compte de ces incertitudes, un scénario « optimiste » du point de vue de l’espérance de vie ainsi qu’un scénario « pessimiste » ont été également construits. Le scénario d’espérance de vie basse suppose que les gains d’espérance de vie seront moins élevés que ceux du scénario central (– 3 ans en 2070), alors que le scénario d’espérance de vie haute suppose qu’ils seront plus élevés (+ 3 ans en 2070).

    Combien de garçons ou de filles nés aujourd’hui deviendraient centenaires ?

    Les projections de population jusqu’en 2070 permettent d’indiquer combien de personnes nées en 1970 deviendraient centenaires. Pour déterminer combien de garçons ou de filles nés en 2016 atteindraient 100 ans, il est nécessaire de prolonger les tendances de mortalité jusqu’en 2116. L’horizon de projection est très lointain et les résultats sont donc très sensibles aux hypothèses. Entre 15 % et 48 % des filles et entre 9 % et 31 % des garçons nés en 2016 deviendraient centenaires selon les hypothèses. Cette fourchette est obtenue en prolongeant jusqu’en 2116 les évolutions de mortalité respectives retenues dans les scénarios d’espérances de vie basse et haute.

    Sources

    Cette étude s’appuie, jusqu’en 2012, sur les estimations de population et les statistiques de l’état civil, et, au-delà, sur les projections de population 2013-2070 (bibliographie). Ces dernières fournissent, pour chaque année, une estimation du nombre d’hommes et de femmes de chaque âge, à partir d’hypothèses sur l’évolution des trois composantes contribuant aux variations de population : le nombre de naissances, le nombre de décès et les migrations (entrées moins sorties de France).

    L’étude mobilise également la Human mortality database, qui permet, pour différents pays, de rapporter le nombre de personnes de 100 ans au nombre de personne de 60 ans résidant dans le pays quarante ans plus tôt. Les quotients de mortalité avant 1962 proviennent des tables de mortalité françaises de Meslé F. et Vallin J. (bibliographie). L’âge de la doyenne française provient du gerontology research group.

    Les âges figurant dans cette publication sont toujours des âges révolus au 1er janvier.

    Définitions

    L’espérance de vie à la naissance pour une année donnée représente la durée de vie moyenne – autrement dit l’âge moyen au décès – d’une génération fictive soumise aux conditions de mortalité de l’année. C’est un indicateur synthétique de la mortalité de l’année considérée.

    Pour en savoir plus

    Blanpain N., Buisson G., « Projections de population à l’horizon 2070. Deux fois plus de personnes de 75 ans ou plus qu’en 2013 », Insee Première n° 1619, novembre 2016.

    Blanpain N., Buisson G., « Projections de population 2013–2070 pour la France », Insee Résultats n° 187 Société, novembre 2016.

    Blanpain N., Buisson G., « Projections de population 2013–2070 pour la France : méthode et principaux résultats », Documents de travail n° F1606, novembre 2016.

    Blanpain N., « 15 000 centenaires en 2010 en France, 200 000 en 2060 ? », Insee Première n° 1319, octobre 2010.

    Cambois E., Désesquelles A., Ravaud J.-F., « Femmes et hommes ne sont pas égaux face au handicap », Population et sociétés n° 386, janvier 2003.

    Caselli G., Vallin J., « Dynamique de la population : mouvement et structure », Chapitre 4 dans : Caselli G. , Vallin J. et Wunsch G. , Démographie : analyse et synthèse. Volume I. – La dynamique des populations, édition de l’Ined, Paris, 2001. pp. 35–59.

    Meslé F., Vallin J., « Tables de mortalité françaises pour les XIXe et XXe siècles et projections pour le XXIe siècle », Données statistiques n° 4, Ined, 2001.

    Robine J.-M., Caselli G., « An unprecedented increase in the number of centenarians », Genus 2005 ; LXI (1, Special issue : Increasing longevity : causes, trends, and prospects, Ed by Horiuchi. S. and Robine J. -M.), pp. 57–82.

    Gerontology research group

    The human mortality database

    Eurostat