Économétrie spatiale : une introduction pratique

Ronan Le Saout - Jean-Michel Floch

Ce document de travail décrit la conduite d'une étude d'économétrie spatiale, à travers une modélisation descriptive du taux de chômage par zone d'emploi. Les modèles spatiaux ont néanmoins une application plus large, l'approche étant compatible avec tout problème où des relations de “voisinage” interviennent. La théorie économique caractérise en effet de nombreux cas d'interactions entre agents (produits, entreprises, individus), qui ne sont pas nécessairement de nature géographique. Le document se concentre sur l'étude de la corrélation spatiale, et donc sur ces différentes interactions, et détaille les liens avec l'hétérogénéité spatiale, à savoir les phénomènes différenciés spatialement. Plusieurs formes d'interactions existent, relatives à la variable à expliquer, aux variables explicatives ou aux variables inobservées. De nombreux modèles se retrouvent donc en concurrence, à partir d'une même définition préalable des relations de voisinage. Une méthodologie pas à pas de choix de modèle (estimation et tests) est détaillée. Des effets de rétroaction entraînent une interprétation particulière (et plus complexe) des résultats.

Documents de travail
No M2016/06
Paru le : 07/11/2016