Projections de population 2013-2070 pour la France : méthode et principaux résultats

Nathalie Blanpain et Guillemette Buisson

L’Insee a élaboré de nouvelles projections de population pour la France pour la période 2013-2070. Alors que les projections réalisées en 2010 portaient sur la France métropolitaine, les nouvelles projections sont élargies à la France dans son ensemble (France métropolitaine + 5 DOM). Elles intègrent également les révisions de population liées aux recensements de 2008 à 2013.

Les nouvelles projections s’appuient sur les estimations de population définitives par sexe et âge au 1er janvier 2013. Ces projections sont toujours réalisées par la méthode des composantes, c’est à dire à partir d’hypothèses sur les trois éléments conditionnant l’évolution de la population : fécondité, mortalité et migration. Quelques modifications méthodologiques ont été apportées dans la projection de chacun des flux. De plus, l’intégration des nouvelles données disponibles dans le calcul des tendances a conduit à faire de nouvelles hypothèses sur l’évolution de ces trois composantes.

Un ensemble de 27 scénarios a été établi, comprenant un scénario central et des variantes. Celles-ci permettent d’analyser les effets d’un changement d’hypothèse sur les résultats projetés.

Dans le scénario central, la fécondité est plus élevée que dans le précédent exercice (descendance finale maintenue entre 2,05 et 2,10 enfants par femme pour les générations 1990 à 2007 puis baisse jusqu’à 1,95 enfant par femme à partir de la génération 2019 alors que ce niveau était atteint dès la génération 1990 dans le précédent exercice). L’espérance de vie est allongée de 2,5 ans pour les hommes et de 0,6 ans pour les femmes à l’horizon 2060 (88,5 ans d’espérance de vie à la naissance pour les hommes en 2060 contre 86,0 ans dans l’exercice précédent et 91,7 ans pour les femmes contre 91,1 ans). Le niveau du solde migratoire a été revu à la baisse (+ 70 000 contre + 100 000) compte tenu des dernières estimations de population disponibles, et des travaux récents de l’Insee sur les entrées et sorties du territoire. En effet, la comparaison entre l’exercice de projection précédent et les estimations de population entre 2007 et 2016 montre que l’écart vient essentiellement de cette composante qui avait été surestimée.

Au 1er janvier 2070, selon le scénario central de la projection la France compterait 76,4 millions d’habitants, soit 10,7 millions de plus qu’en 2013.

Documents de travail
No F1606
Paru le : 03/11/2016