Déficit des administrations publiques au sens de Maastricht par sous-secteurDonnées annuelles de 1949 à 2020

Chiffres-clés
Paru le : Paru le 28/05/2021
- Mai 2021

Déficit des administrations publiques au sens de Maastricht par sous-secteur

en milliards d'euros
Déficit des administrations publiques au sens de Maastricht par sous-secteur (en milliards d'euros)
Administrations publiques 2015 2016 2017 2018 2019 2020 (r)
Administration publique centrale -75,8 -82,1 -74,5 -68,5 -88,1 -159,0
État -73,3 -75,9 -70,1 -66,0 -85,7 -182,0
Organismes divers d'administration centrale -2,5 -6,2 -4,4 -2,6 -2,4 23,0
Administrations publiques locales -0,1 3,0 1,6 2,7 -1,1 -4,2
Administrations de sécurité sociale -3,8 -2,2 4,9 11,7 14,5 -48,8
Ensemble -79,7 -81,3 -68,0 -54,1 -74,7 -212,0
  • r : données révisées.
  • Note : à partir d'octobre 2014, le déficit public notifié à la Commission européenne correspond exactement au besoin de financement des administrations publiques (APU). Dans les publications précédentes, il s'en distinguait par la prise en compte des flux d'intérêts liés aux opérations de swaps effectuées par les APU.
  • Lecture : en 2020, le déficit de l’administration publique centrale est de 159,0 milliards d’euros.
  • Champ : France.
  • Source : Insee, comptes nationaux - base 2014.