Budgets primitifs des régions en 2017 : dépenses et recettes par habitantComparaisons régionales

Chiffres-clés
Paru le : 12/10/2017
Sommaire
  1. Régions

Régions

Budgets primitifs des régions en 2017 : dépenses et recettes par habitant : comparaisons régionales

en euros
Budgets primitifs des régions en 2017 : dépenses et recettes par habitant : comparaisons régionales
Dépenses réelles totales Dépenses de fonctionn. Dépenses d'investiss. Recettes réelles totales Recettes de fonctionn. Recettes d'investiss.
Auvergne-Rhône-Alpes 438 316 122 408 380 28
Bourgogne-Franche-Comté 500 352 148 443 406 37
Bretagne 457 278 179 364 347 17
Centre-Val de Loire 466 335 131 442 412 30
Corse (*) 2 136 1 405 731 2 007 1 759 248
Grand Est 450 340 111 429 392 37
Hauts-de-France 527 386 141 480 427 53
Île-de-France 388 231 157 365 294 71
Normandie 470 328 141 449 394 55
Nouvelle-Aquitaine 468 321 148 382 359 24
Occitanie 550 359 190 476 425 50
Pays de la Loire 421 266 155 391 331 60
Provence-Alpes-Côte d'Azur 411 295 115 369 350 19
France de province 480 334 146 431 393 38
France métropolitaine 463 315 148 419 375 44
Guadeloupe 906 513 393 974 718 256
La Réunion 1 205 504 700 990 636 354
  • Sources : Direction Générale des Collectivités Locales (DGCL) ; Insee, populations légales 2014 en vigueur au 1er janvier 2017.

Budgets primitifs des régions en 2017 : dépenses et recettes par habitant : comparaisons régionales

Les dépenses s'entendent hors remboursements des emprunts et les recettes hors produits des emprunts.

La Martinique et la Guyane n'apparaissent pas ici car les conseils régionaux et départementaux y ont été remplacés par une collectivité territoriale unique, qui exerce les compétences dévolues à la région et au département.

(*) La Corse constitue une collectivité territoriale disposant de compétences plus étendues que celles d'un Conseil Régional. Le niveau élevé des montants exprimés en euros par habitant reflète ce statut particulier.