Les femmes dynamisent la création d’entreprises dans le Nord et le Pas-de-Calais

Adeline Roszak (Insee), en partenariat avec la Région Hauts de France

Le nombre de créations d’entreprises, hors régime de l’auto-entrepreneur est en hausse de 15 % entre 2010 et 2014 dans le Nord et le Pas-de-Calais. Cette hausse est particulièrement portée par les femmes. En 2014, les créatrices s’orientent davantage vers les secteurs de la santé, de l’action sociale et des services à la personne. Elles sont plus jeunes qu’auparavant au lancement de l’activité, plus diplômées et plus actives sur internet pour présenter leur entreprise. Au bout d’une année d’activité, 22 % des créatrices d’entreprises emploient au moins une personne.

Le taux de création d’entreprises, rapport entre le nombre de créations d’entreprises de l’année et le stock d’entreprises au 1er janvier de la même année, est de 8,2 % pour les départements du Nord et du Pas-de-Calais en 2014, hors auto-entrepreneurs, contre 7,4 % pour la moyenne de province. Depuis 5 ans, ce taux est supérieur à celui de l’ensemble des régions de province. La création féminine est une préoccupation nationale : le plan entrepreneuriat au féminin de 2013 a pour objectif d’atteindre une part de 40 % d’entrepreneures en 2017. Il permettrait de s’approcher du taux de 48% représentant la part des femmes dans la population active. Sur les 5 614 entreprises créées au premier semestre 2014 dans le Nord et le Pas-de-Calais, 1 548 le sont par des femmes. Elles représentent donc 28 % des créateurs. Cette part est stable entre 2010 et 2014, comme pour l’ensemble de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie et la moyenne de province.

Les femmes contribuent activement à la hausse des créations d’entreprises

Entre 2010 et 2014, le nombre de créatrices d’entreprises progresse de 19 % contre 15 % pour l’ensemble des créateurs. Cette hausse du nombre de créatrices atteint 23 % dans le Pas-de-Calais. Elles représentent 31 % des créateurs du département (+ 4 points en 4 ans).

Comme en 2010, l’environnement familial n’est pas une contrainte pour elles pour se lancer dans l’entrepreneuriat. En effet, deux créatrices sur trois sont en couple, comme l’ensemble des femmes dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais. De même, une créatrice sur deux vit en couple et a des enfants, contre quatre femmes sur dix en moyenne.

L’objectif principal pour la grande majorité des créatrices est d’assurer leur emploi. Ceci s’explique par leur situation professionnelle antérieure : 31 % des entrepreneures étaient auparavant demandeuses d’emploi (figure 1). Cette part est en baisse de 5 points par rapport à 2010. Toutefois, la situation est différente dans les deux départements. En 2014, dans le Pas-de-Calais, 34 % des créatrices étaient auparavant demandeuses d’emploi (+ 5 points), contre 29 % dans le Nord (– 9 points). En revanche, la part des créatrices qui étaient auparavant salariées du secteur privé ou public est en hausse (+ 5 points) à 37 % dans les deux départements. L’augmentation est très nette dans le Nord (+ 8 points).

Figure 1 – Répartition des entrepreneurs selon leur situation professionnelle antérieure

Répartition des entrepreneurs selon leur situation professionnelle antérieure
2010 2014
Nord : chef d'entreprise salarié, PDG 4% 5%
Nord : étudiant 7% 7%
Nord : inactif 8% 8%
Nord : indépendant 13% 13%
Nord : demandeur d'emploi 38% 29%
Nord : salarié du secteur privé ou public 29% 37%
Pas-de-Calais : chef d'entreprise salarié, PDG 3% 3%
Pas-de-Calais : étudiant 2% 5%
Pas-de-Calais : inactif 8% 8%
Pas-de-Calais : indépendant 21% 13%
Pas-de-Calais : demandeur d'emploi 29% 34%
Pas-de-Calais : salarié du secteur privé ou public 36% 37%
Nord-Pas-de-Calais : chef d'entreprise salarié, PDG 4% 4%
Nord-Pas-de-Calais : étudiant 6% 7%
Nord-Pas-de-Calais : inactif 8% 8%
Nord-Pas-de-Calais : indépendant 16% 13%
Nord-Pas-de-Calais : demandeur d'emploi 35% 31%
Nord-Pas-de-Calais : salarié du secteur privé ou public 31% 37%
  • Champ : entreprises créées au 1er semestre 2014 avec une activité marchande non-agricole.
  • Source : Insee, SINE 2010 et 2014.

Figure 1 – Répartition des entrepreneurs selon leur situation professionnelle antérieure

Les créatrices s’investissent plus dans les secteurs demandant un petit budget

Le secteur du commerce, prédominant en 2010, attire moins les créatrices du Nord et du Pas-de-Calais en 2014 (figure 2). Elles sont 18 % à se lancer dans ce secteur, en baisse de 6 points par rapport à 2010. Elles se tournent en revanche davantage vers les secteurs de la santé et de l’action sociale (19 %) et des services à la personne (19 %) qui connaissent une forte progression (respectivement + 11 et + 6 points), même si elle est contrastée selon le département. Dans le Pas-de-Calais, 25 % des créatrices se lancent en 2014 dans le secteur des services à la personne, en nette progression par rapport à 2010 (+ 17 points). Elles sont 14 % à choisir le secteur de la santé et de l’action sociale. Dans le Nord, ce secteur est privilégié par 22 % des créatrices tandis que celui des services à la personne n’attire que 15 % d’entre elles.

Les budgets d’installation de moins de 4 000 € représentent 46 % des projets féminins, soit 12 points de plus qu’en 2010. Les métiers de coiffeuse à domicile ou d’infirmière libérale, plus fréquents aujourd’hui, nécessitent moins de budget que l’ouverture d’un commerce. De manière générale, la création d’entreprises à petit budget oblige les porteurs de projet à mobiliser davantage leur trésorerie personnelle. Les créatrices sont 68 % dans ce cas, soit une augmentation de 21 points entre 2010 et 2014. Parmi les femmes portant un projet à petit budget, la moitié a eu recours aux aides financières publiques et notamment à l’Aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprise (ACCRE) et à l’Aide à la reprise ou à la création d’entreprise (ARCE).

Figure 2 – Répartition des créatrices d'entreprise selon le secteur d'activité

Répartition des créatrices d'entreprise selon le secteur d'activité
2010 2014
Nord : autres 17% 14%
Nord : construction 8% 4%
Nord : industrie 4% 6%
Nord : hébergement, restauration 14% 10%
Nord : activités scientifiques 16% 12%
Nord : commerce 22% 18%
Nord : services à la personne 15% 16%
Nord : santé, action sociale 3% 22%
Pas-de-Calais : autres 13% 12%
Pas-de-Calais : construction 3% 6%
Pas-de-Calais : industrie 15% 7%
Pas-de-Calais : hébergement, restauration 8% 9%
Pas-de-Calais : activités scientifiques 9% 8%
Pas-de-Calais : commerce 27% 19%
Pas-de-Calais : services à la personne 8% 24%
Pas-de-Calais : santé, action sociale 18% 14%
Nord-Pas-de-Calais : autres 16% 13%
Nord-Pas-de-Calais : construction 6% 5%
Nord-Pas-de-Calais : industrie 8% 6%
Nord-Pas-de-Calais : hébergement, restauration 12% 9%
Nord-Pas-de-Calais : activités scientifiques 13% 11%
Nord-Pas-de-Calais : commerce 24% 18%
Nord-Pas-de-Calais : services à la personne 13% 19%
Nord-Pas-de-Calais : santé, action sociale 8% 19%
  • Note : la catégorie " autres " représente les secteurs d'activité des transports, de l'entreposage, des finances, des assurances, de l'immobilier, des services administratifs et de soutien, de l'enseignement et des arts, des spectacles et activités récréative.
  • Champ : entreprises créées au 1er semestre 2014 avec une activité marchande non-agricole.
  • Source : Insee, SINE 2010 et 2014.

Figure 2 – Répartition des créatrices d'entreprise selon le secteur d'activité

Le profil des créatrices et celui de leur entreprise évoluent

Les femmes du Nord et du Pas-de-Calais se lancent plus tôt qu’il y a 4 ans dans l’entrepreneuriat. Les moins de 30 ans représentent 28 % des créatrices en 2014 contre 23 % en 2010 (figure 3). Elles sont également aujourd’hui plus diplômées qu’en 2010. Plus de la moitié d’entre elles ont un diplôme supérieur au baccalauréat. Cette évolution traduit le fait qu’elles se tournent aujourd’hui davantage vers le secteur de la santé et de l’action sociale qu’il y a 4 ans.

Parmi les entreprises toujours actives au jour de l'enquête, 16 % des créatrices emploient au moins une personne, au démarrage de leur activité. Au bout d'une année, cette part passe à 22 % contre 17 % en 2010. Elles ont une clientèle locale en grande majorité du fait de leur activité. Elles sont 40 % à être présente sur internet (+ 5 points), davantage pour présenter leur entreprise que pour vendre leurs produits. Elles sont toujours aussi positives quant à l'avenir de leur entreprise puisque la majorité pensent maintenir l'équilibre voire développer leur activité sur l'année à venir. En revanche, 60 % pensent ne pas embaucher dans l'année future contre 50 % en 2010.

Figure 3a – Répartition des créatrices d'entreprise selon l'âge en 2010

Répartition des créatrices d'entreprise selon l'âge en 2010
Nord Pas-de-Calais Total du Nord et du Pas-de-Calais
moins de 30 ans 21% 27% 23%
30-49 ans 66% 52% 61%
plus de 50 ans 13% 21% 16%
  • Champ : entreprises créées au 1er semestre 2014 avec une activité marchande non-agricole.
  • Source : Insee, SINE 2010 et 2014.

Figure 3a – Répartition des créatrices d'entreprise selon l'âge en 2010

Figure 3b – Répartition des créatrices d'entreprise selon l'âge en 2014

Répartition des créatrices d'entreprise selon l'âge en 2014
Nord Pas-de-Calais Total du Nord et du Pas-de-Calais
moins de 30 ans 27% 31% 28%
30-49 ans 59% 55% 58%
plus de 50 ans 14% 15% 14%
  • Champ : entreprises créées au 1er semestre 2014 avec une activité marchande non-agricole.
  • Source : Insee, SINE 2010 et 2014.

Figure 3b – Répartition des créatrices d'entreprise selon l'âge en 2014

Définitions

Depuis janvier 2007, la création d’entreprises correspond à la mise en œuvre de nouveaux moyens de production. Il s’agit d’un concept harmonisé au niveau européen pour faciliter les comparaisons. Cette nouvelle notion inclut notamment : la réactivation d’entreprise dont la dernière cessation remonte à plus d’un an ; la réactivation d’entreprise après une interruption de moins d’un an mais avec changement d’activité ; la reprise par une entreprise nouvelle des activités d’une autre entreprise s’il n’y a pas continuité de l’entreprise reprise.

Le dispositif Sine (Système d’information sur les nouvelles entreprises) a pour objectif de suivre pendant 5 ans une cohorte d’entreprises depuis leur création. Les entreprises d’une génération sont interrogées lors de la première, troisième et cinquième année. Le champ de l’enquête couvre les activités marchandes non agricoles. Une extension d’échantillon a été réalisée pour les cinq départements de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie afin de pouvoir y assurer une représentativité territoriale.

Taux de création d’entreprises : rapport du nombre des créations d’entreprises d’une année au stock d’entreprises au 1er janvier de cette même année.

Pour en savoir plus

J. Dekneudt, C. Tassart, « Les femmes à l’origine de 28% des créations d’entreprise en 2014 », Insee Analyses Nord-Pas-de-Calais-Picardie n° 21, août 2016.

J. Dekneudt, C. Tassart, " Création d'entreprise en 2014 : Un repli de la part des créatrices picardes dans les activités tertiaires ", Insee Analyses Nord-Pas-de-Calais-Picardie n° 22, août 2016.

D. Richet, S. Thomas, " Les créateurs d'entreprise en 2014 : moins de chômeurs et des projets plus modestes qu'en 2010 ", Insee Première n° 1600, juin 2016.

M. Lecomte, D. Sierakowski " Sept entreprises sur dix toujours actives trois ans après leur création ", Insee Flash n° 12, juin 2015.