Le Louvre à Lens : un défi culturel, sociétal, économique et urbain

Insee Nord-Pas-de-Calais

Le 21 décembre 1990, la dernière gaillette de charbon remontait de la fosse 9 - 9 bis à Oignies. Quelque vingt années plus tard le territoire de l'ex-Bassin minier marqué encore par la révolution industrielle et l'activité charbonnière passée voit s'implanter le Louvre à Lens et se prépare à accueillir les 500 000 visiteurs attendus chaque année. Les acteurs publics accompagnent la reconversion économique et les nombreuses transitions que traverse ce territoire : l'inscription du Bassin minier Nord-Pas-de-Calais sur la liste du Patrimoine mondial le 30 juin 2012 et l'inauguration du Louvre à Lens le 4 décembre 2012, en sont les signes forts. Ces évènements constituent de véritables leviers de développement pour un territoire qui continue à répondre à des défis et enjeux urbains et sociaux importants.

De son histoire, le territoire de l'ex-Bassin minier conserve un tissu dense et ininterrompu de communes urbaines, formant les arrondissements de Béthune, Lens, Douai et Valenciennes. L'impact de l'arrivée du Louvre au cœur de l'ex-Bassin minier dépassera largement le seul territoire de la commune de Lens. De par la forte intensité d'infrastructures de transport et de communication, la ville de Lens est reliée aux principaux pôles de développement économique et s'inscrit ainsi au centre de l'aire métropolitaine de Lille. Si les communautés d'agglomération de Lens-Liévin et d'Hénin-Carvin constituent le territoire de centralité du projet du Louvre-Lens, des évolutions économiques sont attendues sur d'autres territoires comme ceux de la communauté d'agglomération de l'Artois, de la communauté urbaine d'Arras ou de la communauté d'agglomération du Douaisis. Tous ces territoires sont interdépendants et font l'objet d'échanges entre acteurs publics dans le cadre de la réforme territoriale.

Bilan économique Nord-Pas-de-Calais
Paru le : 09/12/2012