Inscription territoriale de trois pôles d'activités de la CommunAupole de Lens - Liévin

Insee Nord-Pas-de-Calais

Dans le contexte économique actuel, qui voit chaque jour son lot d'annonces de restructurations d'entreprises, de fermetures d'établissements et de licenciements, la démarche qui consiste à étudier le niveau d'inscription territoriale de parcs d'activités de la CommunAupole de Lens-Liévin peut paraître surprenante, voire quelque peu déplacée. En effet, comment parler de dynamisme économique ou encore de création d'emplois à partir d'une analyse des tendances observées sur une période antérieure à la crise actuelle, en l'occurrence 1997-2006 ?

Outre le fait que la décision d'engager cette démarche a été prise au cours du 1er semestre 2008, bien avant la dégradation de la conjoncture économique, l'intérêt de l'étude réside pour la CommunAupole de Lens-Liévin dans une meilleure connaissance des grandes évolutions qui ont marqué le développement des parcs d'activités de son territoire et d'en mesurer le degré d'exposition (ou de fragilité) aux difficultés actuelles. Le bassin d'emploi de Lens-Hénin, il faut le rappeler, a enregistré sur la période 1999-2006 l'un des taux les plus élevés de création d'emplois de la région Nord-Pas-de-Calais, derrière les zones de Valenciennes et de Berck-Montreuil, avec une progression de 16,5% (soit près de 15 000 postes créés)(1). Si cette tendance a bien évidemment été affectée par la crise, comme en attestent les chiffres du chômage(2) , il n'en demeure pas moins vrai que le bassin d'emploi de Lens-Hénin s'inscrivait encore, dans une période très récente, dans une réelle dynamique de développement.

Insee Dossier Nord-Pas-de-Calais
Paru le : 09/09/2009