L'économie sociale et solidaire : une "troisième" voie qui compte

Vincent ROUGEOT - INSEE

En 2002, un salarié auvergnat sur dix travaille dans l'économie sociale et solidaire (ESS). Cette économie constitue une sorte de troisième voie entre l'économie de marché et le tout secteur public. En Auvergne, trois salariés ESS sur quatre travaillent dans une association, les autres se répartissant entre coopératives, mutuelles et fondations. Entre économie de marché et économie administrée, ce « troisième secteur » (ESS) se caractérise par une forte féminisation de l'emploi, un travail à temps partiel très répandu et une qualification supérieure. Les salaires y sont cependant moins élevés.

Insee Auvergne - La Lettre
No 33
Paru le : 01/12/2005