Enquête santé en Champagne-Ardenne : un recours au généraliste plus fréquent

Clarisse Lefèvre - DRASS, Edwige Oliviero et Pierre-Louis Molitor - URCAM, Sylvain Monnot - INSEE

En 2003, 73% des Champardennais se considèrent en bonne santé. Cependant, ils n'en connaissent pas moins des problèmes de santé bien spécifiques. Le sentiment d'être moins bien portant s'accroît fortement avec l'avancement en âge et l'absence de diplôme. Les Champardennais consultent moins souvent les spécialistes et plus souvent les généralistes. L'offre médicale moins importante de spécialistes explique sans doute ce phénomène. Le recours aux professions paramédicales est lui aussi plus faible dans la région. L'offre moindre en est également la cause.

Insee flash
No 56
Paru le : 01/10/2005