Transferts d'établissements : des échanges interrégionaux peu intenses mais équilibrés

C. SUEUR

Entre 1996 et 2001, près de 4 600 établissements champardennais ont changé de commune, dont 3000 sans quitter la Champagne-Ardenne. Les établissements qui déménagent sont jeunes et de petite taille. C'est essentiellement, à l'intérieur d'une même zone d'emploi ou d'une même aire urbaine que se font les transferts intrarégionaux. Les zones d'emploi de Reims, Troyes et la Vallée de la Meuse concentrent la majorité des entrées-sorties. Le premier partenaire de la région pour les transferts est l'Ile-de France, avec un gain net de 55 établissements pour la Champagne-Ardenne. Les échanges sont équilibrés avec les régions limitrophes, Picardie, Lorraine, …, plus faibles et défavorables à la Champagne-Ardenne, avec les autres régions de France. Les établissements du tertiaire sont les plus mobiles, notamment ceux qui concernent les technologies récentes.

Insee flash
No 48
Paru le : 01/12/2004