L'agriculture en 2015 - Rapport sur les comptes

Hélène Casset-Hervio et Guillaume Lubatti de l'Insee, Direction des Statistiques d'Entreprises (DSE), Division Industrie - Agriculture

En 2015, la valeur de la production agricole, y compris subventions, se stabilise : la hausse des prix compense le repli des volumes. Les productions végétales et animales évoluent en sens inverse. La valeur de la production végétale augmente (+ 2,5 %), malgré le recul des volumes, tirée par un fort redressement des prix. En revanche, celle de la production animale se réduit (- 4,2 %) : la bonne tenue des volumes ne suffit pas à neutraliser la chute des prix. Dans le même temps, les charges des agriculteurs diminuent, principalement en raison de la baisse du prix de l'énergie. Par conséquent, la valeur ajoutée de la branche agricole s'accroît. Les mesures d'aide mises en place pour faire face à une conjoncture particulière (crise de l'élevage et sécheresse de l'été) ainsi que la montée en charge du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi expliquent la croissance des subventions d'exploitation. L'emploi agricole continue par ailleurs à décroître. Au total, la valeur ajoutée brute au coût des facteurs par actif progresse de 3,8 %. En complément à la publication du rapport, nous mettons en ligne sur les secteurs de l'agriculture.

Documents de travail
No E2016/04
Paru le : 05/07/2016