L’effet de l’héritage sur le départ à la retraite

Bertrand GARBINTI et Simon GEORGES-KOT

Pourquoi et quand part-on à la retraite ? Les réformes du système de retraite reposent souvent sur des réponses implicites à cette question. S'il est clair que les paramètres du système (durée de cotisation, taux de remplacement, décote, …) ont un fort effet sur la décision de départ à la retraite, les connaissances sur le lien entre retrait de la vie active et patrimoine privé sont faibles. Notre travail tente d'éclairer ce lien en utilisant le fait de recevoir un héritage et le moment exact où l'héritage est reçu comme sources de variation du patrimoine des individus. Nous utilisons plusieurs millésimes de l'enquête Patrimoine de l'Insee (1992, 1998, 2003 et 2009) en mettant à profit la description chronologique précise tant du parcours professionnel des individus que de leurs héritages. En centrant notre analyse sur les personnes de 55 à 65 ans qui ont reçu un héritage, nous montrons que la probabilité de départ à la retraite augmente de 40 % l'année de réception de l'héritage, comparée à une réception plus tardive. Afin de mieux comprendre les mécanismes sous-jacents, nous développons et testons les prédictions d'un modèle théorique de choix de départ à la retraite qui prend en compte l'aversion au risque et le fait que le taux de remplacement dépend de la date de départ. Nous montrons que l'effet de l'héritage sur le départ à la retraite peut s'expliquer par le fait que les individus averses au risque se basent sur l' « équivalent certain » et non pas la valeur anticipée de leur héritage. (Document en anglais)

Documents de travail
No G2016/01
Paru le : 07/01/2016