Bilan démographique 2014Migration et décès freinent la démographie

Sébastien Ajir, Insee

Au 1er janvier 2015, 843 500 personnes résident à La Réunion. Depuis 2008, la population augmente moins vite qu’auparavant en raison de départs plus nombreux que les arrivées et d’un solde naturel en légère baisse. Toutefois, malgré des décès en hausse, le solde naturel reste largement positif en raison d’une fécondité élevée, bien supérieure à la France métropolitaine. En 2014, l’espérance de vie à la naissance progresse encore pour atteindre 77 ans pour les hommes et 84 ans pour les femmes. Le nombre de mariages continue de décroître alors que celui des Pacs augmente.

La population de La Réunion est estimée à 843 500 habitants au 1er janvier 2015. La dernière population légale définitive est de 835 103 habitants au 1er janvier 2013.

De 2008 à 2013, la croissance démographique ralentit. La population n’augmente que de 0,7 % par an en moyenne, soit nettement moins vite qu’au cours des périodes précédentes. Elle progressait de 1,9 % par an entre 1990 et 1999 et de 1,5 % par an entre 1999 et 2008.

Les flux migratoires sont en effet marqués par des départs plus nombreux que les arrivées avec un solde migratoire négatif (définitions) qui fait baisser la population de 0,6 % par an. Mais le solde naturel reste le moteur de la démographie avec des naissances toujours plus nombreuses que les décès. Toutefois, il baisse légèrement passant en 2014 sous la barre des 10 000 pour la deuxième année consécutive. En effet, les naissances sont relativement constantes au-delà de 14 000 par an depuis le début des années 2000 mais les décès augmentent plus rapidement sur les dernières années sous l’effet de l’arrivée aux âges élevés des générations importantes nées au cours du baby boom des années 50 à La Réunion (figure 1).

Forte surmortalité des hommes à La Réunion

En 2014, 4 355 personnes sont décédées à La Réunion. Il s’agit du niveau le plus élevé depuis 50 ans. Le taux de mortalité s’élève à 5,2 ‰. Il reste inférieur au niveau national (8,5 ‰) en raison de la jeunesse de la population. Cependant, le taux de mortalité standardisé, qui permet de supprimer les effets de structure par âge de la population, est comparable à la France métropolitaine avant 65 ans (+ 0,2 point) mais est plus élevé pour les plus âgés (+ 3,9 points pour les 65 ans ou plus).

Les décès sont plus nombreux chez les hommes que chez les femmes (2 405 contre 1 950). Les hommes meurent également plus jeunes en raison de comportements à risque (alcoolisme, accidents, etc.). La moitié d’entre eux ont moins de 70 ans au moment de leur décès contre 80 ans pour les femmes (figure 2).

L’écart de mortalité entre les hommes et les femmes est plus important à La Réunion qu’en métropole (+ 1,4 point contre + 0,6 point).

La mortalité infantile est aussi deux fois plus élevée (7,1 ‰ contre 3,4 ‰ en métropole). Ce taux stagne autour de 7 ‰ depuis les années 90. En 2014, 94 nourrissons sont décédés avant leur premier anniversaire.

Figure 1 – Un solde naturel très élevé

nombre
Un solde naturel très élevé
Années Décès Naissances
1946 4 985 9 021
1947 5 183 9 893
1948 6 898 9 932
1949 4 690 10 832
1950 5 570 11 714
1951 4 653 11 684
1952 4 677 13 231
1953 4 444 13 597
1954 4 064 13 613
1955 4 394 14 082
1956 3 746 14 129
1957 4 364 14 484
1958 4 594 14 271
1959 4 422 14 388
1960 3 892 14 856
1961 4 001 15 205
1962 4 121 15 937
1963 4 058 16 482
1964 3 960 16 681
1965 3 806 16 869
1966 4 824 16 683
1967 3 586 16 013
1968 3 763 15 827
1969 3 854 15 153
1970 3 663 13 437
1971 3 494 14 432
1972 3 391 13 740
1973 3 377 13 287
1974 3 119 13 425
1975 3 182 13 288
1976 3 076 12 818
1977 3 092 12 507
1978 3 098 11 946
1979 2 982 12 413
1980 3 237 12 272
1981 3 135 11 838
1982 3 048 11 964
1983 3 280 12 496
1984 3 079 13 129
1985 3 055 13 174
1986 3 065 12 797
1987 3 090 12 599
1988 3 163 13 561
1989 3 307 13 898
1990 3 153 13 877
1991 3 412 14 071
1992 3 347 14 197
1993 3 205 13 388
1994 3 089 13 289
1995 3 135 13 053
1996 3 565 13 047
1997 3 553 13 712
1998 3 731 13 538
1999 3 825 13 741
2000 3 836 14 594
2001 3 829 14 541
2002 4 004 14 789
2003 4 022 14 427
2004 3 884 14 545
2005 4 255 14 610
2006 4 323 14 495
2007 3 974 14 808
2008 4 115 14 927
2009 4 109 14 299
2010 4 221 14 146
2011 4 001 14 123
2012 4 167 14 288
2013 4 258 14 002
2014 4 355 14 095
  • Source : Insee, statistiques de l'état civil.

Figure 1 – Un solde naturel très élevéÉvolution du solde naturel depuis 1946

Figure 2 – Une surmortalité masculine

en nombre
Une surmortalité masculine
Âge (années) Hommes Femmes
0 41 53
1 5 2
2 2 4
3 2 2
4 0 2
5 1 0
6 1 0
7 0 1
8 1 0
9 2 1
10 0 3
11 0 0
12 1 2
13 0 1
14 0 2
15 3 0
16 2 1
17 4 0
18 3 0
19 4 1
20 5 0
21 2 0
22 4 2
23 4 0
24 2 1
25 6 3
26 7 4
27 4 1
28 8 1
29 6 1
30 6 4
31 1 0
32 9 4
33 6 3
34 5 4
35 6 6
36 5 2
37 10 4
38 10 6
39 13 6
40 8 5
41 8 7
42 8 2
43 14 7
44 16 8
45 26 11
46 20 9
47 24 7
48 27 10
49 32 10
50 30 14
51 29 19
52 32 18
53 34 14
54 34 9
55 35 12
56 44 12
57 45 18
58 31 19
59 53 17
60 46 17
61 41 16
62 62 16
63 41 21
64 52 21
65 50 27
66 36 22
67 52 21
68 47 19
69 51 25
70 57 34
71 61 33
72 58 35
73 70 24
74 61 38
75 38 31
76 49 42
77 57 49
78 69 45
79 58 57
80 46 60
81 44 56
82 49 69
83 49 59
84 48 60
85 60 52
86 52 61
87 38 64
88 39 71
89 28 79
90 37 56
91 28 73
92 23 50
93 15 39
94 16 28
95 10 30
96 11 20
97 3 21
98 9 16
99 1 9
100 1 7
101 0 9
102 0 11
103 0 1
104 1 0
105 ou plus 0 1
  • Champ : La Réunion.
  • Sources : Insee, statistiques de l'état civil.

Figure 2 – Une surmortalité masculineRépartition des décès par âge des hommes et des femmes en 2014

Une fécondité supérieure à celle de métropole

Avec 2,45 enfants par femme, l’indicateur conjoncturel de fécondité est stable depuis les années 90 et reste plus élevé qu’en France métropolitaine (1,98). Les Réunionnaises ont aussi leurs enfants plus tôt, avec un âge moyen des mères à la naissance de 28,2 ans contre 30,4 ans en métropole (figure 3).

En 2014, 298 enfants sont nés de mères mineures, un nombre en très net recul (460 en 2013) mais qui représente encore 2,1 % des naissances contre 0,3 % en France métropolitaine. Les naissances hors mariage progressent encore pour atteindre 76 % à La Réunion (57 % en métropole).

Les Réunionnais vivent plus longtemps

L’espérance de vie à la naissance progresse en 2014 pour atteindre 77,1 ans pour les hommes et 83,7 ans pour les femmes (figure 4). Sur les dix dernières années, les hommes ont gagné 3 ans et les femmes 2,6 ans. L’espérance de vie reste toutefois inférieure à la France métropolitaine de 2,2 ans pour les hommes et de 1,7 an pour les femmes. L’écart s’est néanmoins fortement réduit. Il était encore de 2,7 années quel que soit le sexe il y a dix ans.

Même si elle vieillit, la population réunionnaise reste jeune. Les moins de 20 ans sont deux fois plus nombreux que les personnes âgées de 60 ans ou plus (31 % de la population contre 15 %) alors qu’ils sont aussi nombreux en métropole (25 %).

De moins en moins de mariages

En 2014, 2 648 mariages ont été célébrés à La Réunion, soit 143 de moins qu’en 2013. C’est le plus bas niveau depuis 50 ans avec un taux de nuptialité de 3,2 ‰. Seulement un mariage sur seize à La Réunion comprend une personne de nationalité étrangère (un mariage sur six en métropole). Dans quatre mariages sur dix, le couple a déjà un enfant en commun. Enfin, un mariage sur cinq est célébré en décembre.

Le mariage homosexuel a concerné 59 couples à La Réunion en 2014, soit 2,3 % des mariages. Il reste moins répandu qu’en France où il est deux fois plus fréquent (4,4 % des mariages).

Contrairement aux mariages, les Pacs atteignent un niveau record avec 991 Pacs enregistrés en 2014, en hausse de 1,5 % par rapport à 2013.

Le nombre de divorces recule pour la première année depuis 2011 (1 389 divorces après 1 512 en 2013). 

Figure 3 – Un fécondité précoce - Fécondité par âge des hommes et des femmes en 2014

Un fécondité précoce - Fécondité par âge des hommes et des femmes en 2014
Âge (années) La Réunion Femmes La Réunion Hommes France métropolitaine Femmes France métropolitaine Hommes
15 80 4 6 1
16 186 10 16 2
17 366 41 42 7
18 532 62 83 20
19 799 196 164 40
20 989 372 262 88
21 992 599 357 140
22 1 175 853 466 211
23 1 132 966 592 306
24 1 227 1 184 736 407
25 1 338 1 329 918 546
26 1 346 1 399 1 086 727
27 1 323 1 530 1 253 888
28 1 328 1 629 1 395 1 104
29 1 431 1 410 1 466 1 193
30 1 342 1 455 1 480 1 310
31 1 325 1 492 1 458 1 369
32 1 162 1 510 1 358 1 337
33 959 1 260 1 229 1 332
34 1 012 1 317 1 095 1 225
35 971 1 305 974 1 139
36 741 1 144 830 1 070
37 623 948 683 911
38 502 867 550 799
39 477 669 427 671
40 318 595 330 559
41 234 511 224 459
42 119 482 146 372
43 106 360 92 307
44 48 283 56 249
45 20 248 30 208
46 14 201 15 167
47 8 150 7 137
48 0 127 4 106
49 0 118 2 88
50 0 71 2 68
51 0 63 0 55
52 0 43 0 45
53 0 52 0 34
54 0 27 0 32
55 0 35 0 23
56 0 24 0 20
57 0 19 0 19
58 0 15 0 13
59 0 15 0 11
60 0 22 0 8
61 0 17 0 8
62 0 8 0 7
63 0 6 0 4
64 0 3 0 4
65 0 3 0 4
  • Source : Insee, statistiques de l'état civil et estimation de population.

Figure 3 – Un fécondité précoce - Fécondité par âge des hommes et des femmes en 2014 Nombre d'enfants pour 10000 hommes ou femmes

Figure 4 – La natalité reste très forte - Chiffres clés de la démographie

La natalité reste très forte - Chiffres clés de la démographie
La Réunion France métropolitaine
2004 2013 2014 2014
Population au 1er janvier 761 630 835 103 839 334 63 982 078
Naissances vivantes 14 545 14 002 14 095 779 278
Naissances de mères mineures 577 460 298 2 484
Taux de natalité (‰) 18,9 16,6 16,8 12,2
Indicateur conjoncturel de fécondité 2,45 2,40 2,45 1,98
Décès 3 884 4 258 4 355 545 028
Taux de mortalité (‰) 5,1 5,1 5,2 8,5
Taux de mortalité infantile (‰) 6,8 7,5 7,1 3,4
Mariages enregistrés 3 040 2 791 2 648 232 909
Taux de nuptialité (‰) 3,8 3,3 3,2 3,6
Pacs 504 976 991 172 024
Divorces prononcés 1 487 1 512 1 389 120 612
Espérance de vie à la naissance : - hommes 74,1 77,0 77,1 79,3
(années) - femmes 81,1 83,5 83,7 85,4
  • Source : Insee, estimations de population et statistiques de l'état civil.

Définitions

L’espérance de vie à la naissance est égale à la durée de vie moyenne d’une génération fictive qui connaîtrait tout au long de son existence les conditions de mortalité par âge de l’année considérée.

L’indicateur conjoncturel de fécondité est la somme des taux de fécondité par âge observés une année donnée.

Cet indicateur donne le nombre moyen d’enfants qu’aurait une femme tout au long de sa vie si les taux de fécondité observés à chaque âge l’année considérée demeuraient inchangés.

Le solde naturel est la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès enregistrés au cours d’une période.

Le solde migratoire est la différence entre le nombre de personnes qui sont entrées sur le territoire et le nombre de personnes qui en sont sorties au cours d’une période.

Le taux de mortalité (brut) est le rapport du nombre de décès de l'année à la population totale moyenne de l'année.

Le taux de mortalité infantile est le rapport entre le nombre d’enfants décédés avant leur premier anniversaire et l’ensemble des enfants nés vivants.

Le taux de natalité est le rapport du nombre de naissances vivantes de l'année à la population totale moyenne de l'année.

Le taux de nuptialité est le rapport du nombre de mariages enregistrés de l'année à la population totale moyenne de l'année

Pour en savoir plus

Bellamy V. et Beaumel C., « Bilan démographique 2015 : le nombre de décès au plus haut depuis l'après-guerre »,Insee Première n° 1581, 2016 ;

Bellamy V. et Beaumel C., «  Bilan démographique 2014 : des décès moins nombreux », Insee Première n° 1499, 2015 .

Ajir S., « Bilan démographique 2013 : la croissance de la population ralentit », Insee Flash Réunion n° 33, 2015.