Une année économique maussade dans l'Eure

Catherine Sueur, Jean-Louis Mury (Insee Normandie)

En 2015, l'emploi s'est dégradé dans le département de l'Eure ; seules quelques activités du tertiaire résistent. Le taux de chômage, en baisse de 0,2 point, se maintient à un niveau élevé et le nombre de demandeurs d'emploi augmente plus modérément que dans les autres départements normands. Les créations d'entreprises diminuent en raison notamment de la désaffection des micro-entrepreneurs. Hors micro-entreprises, elles progressent dans tous les secteurs excepté celui de la construction.

Au 4e trimestre 2015, le taux de chômage s'établit à 10,5 % de la population active. Il a diminué de 0,2 point sur un an, comme pour l'ensemble de la Normandie.

Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A, B ou C (tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi) augmente cependant de 4,1 % sur un an. Cette hausse est la plus faible de la région. L'augmentation du nombre de seniors (+ 7,8 %) et des chômeurs de longue durée (+ 6,4 %) est moins prononcée que dans les autres départements normands et le nombre de jeunes de moins de 25 ans se stabilise.

Une forte contraction de l'emploi salarié

L'emploi salarié s'est fortement dégradé dans le département de l'Eure en 2015. Au cours de l'année, 900 postes salariés ont été perdus, soit une baisse de 0,8 %, plus forte qu'au niveau régional (– 0,2 %).

Le ralentissement des mises en chantiers de logements et de locaux d'activité s’atténue mais pèse encore sur le secteur de la construction. Le recul de l'emploi dans ce secteur atteint 5,9 %, avec 640 postes détruits. L'industrie perd 300 emplois, soit une baisse de 0,8 %. Le faible niveau d’activité dans ces deux secteurs affecte l’intérim, en repli de 1,9 % alors que celui-ci progresse au niveau régional. Cette baisse de l'intérim est toutefois limitée par rapport à 2014 (– 4,6 %).

Hors intérim, l'emploi tertiaire s'accroît de 0,3 %, hausse plus modérée qu'au niveau régional (+ 0,7 %). L'hébergement-restauration (+ 3,7 %), les services aux ménages (+ 1,5 %) et les activités immobilières (+ 3,8 %) contribuent le plus à cette hausse.

La fréquentation hôtelière se contracte de 3,8 %. La baisse du nombre de nuitées concerne aussi bien la clientèle française que celle venant de l'étranger.

Forte chute des créations par les micro-entrepreneurs

Le recul de la création d'entreprises est plus marquée dans le département de l'Eure (– 11,5% contre – 9,9 % en Normandie). Comme ailleurs, le statut de micro-entrepreneur attire moins de nouveaux créateurs. Hors micro-entrepreneurs, les créations d'entreprises augmentent de 11,6 % (+ 12,7 % en Normandie). Ces créations sont en forte hausse dans l'industrie (+ 38 %) et dans le secteur du commerce-transport-hébergement-restauration (+ 37,5 %), elles diminuent de 8,8 % dans la construction (– 5,5 % en Normandie). Par ailleurs, les défaillances d’entreprises sont en forte hausse, de 10,8 %.

Céréales en hausse, élevage en crise

La production céréalière progresse de 11 % sous l'effet conjugué de la hausse des surfaces et des rendements. La baisse du prix du lait conduit les éleveurs à limiter leurs livraisons de lait (– 1,5 %). De même, le repli du cours de la viande bovine entraîne une réduction du cheptel bovin de 1,2 %..

Figure 1 – Tableau de bord de l'année 2015 dans l' Eure

Tableau de bord de l'année 2015 dans l' Eure
Eure Normandie
2015 2014 Évolution 2015/2014 2015 2014 Évolution 2015/2014
Emploi salarié du secteur marchand non agricole (*) au quatrième trimestre 2015 109 871 110 777 -0,8% 722 356 723 485 -0,2%
dont
industrie 37 562 37 862 -0,8% 196 625 199 564 -1,5%
construction 10 191 10 833 -5,9% 72 437 75 004 -3,4%
tertiaire marchand 62 118 62 083 0,1% 453 294 448 918 1,0%
dont commerce 20 510 20 556 -0,2% 138 282 137 184 0,8%
dont intérim 6 796 6 929 -1,9% 36 124 34 628 4,3%
Taux de chômage localisé au quatrième trimestre 2015 (p) 10,5 % 10,7 % -0,2 pt 10,2 % 10,4 % -0,2 pt
Demandeurs d'emploi de catégorie A 33 090 32 690 1,2% 181 580 176 630 2,8%
Créations d'entreprises (yc micro-entreprises) 3 325 3 759 -11,5% 17 299 19 197 -9,9%
Logements commencés 2 100 2 200 -4,6% 14 200 14 600 -2,5%
Logements autorisés 2 300 2 000 12,2% 15 400 14 700 5,0%
Tourisme – Nuitées en hôtels (en milliers) 569 592 -3,8% 7 515 7 589 -1,0%
Tourisme – Nuitées en camping (en milliers) 156 137 14,1% 3 363 3 251 3,4%
  • *Champ : emploi salarié en fin de trimestre hors agriculture, secteurs principalement non marchands et salariés des particuliers employeurs.
  • (p) données provisoires
  • Sources: Insee, Direccte, Pôle Emploi, Dreal

Encadré

Évènements 2015

Mars :

Déjà propriétaire depuis 2013 d'une partie de la papeterie d'Alizay, le groupe thaïlandais Double A rachète l’unité de fabrication de pâte à papier et relance la production avec 50 salariés qui s’ajouteront aux 176 qui y fabriquent déjà des ramettes de papier.

Placée en redressement judiciaire, l’entreprise Eurofoil, qui fabrique des bobines de feuilles d’aluminium à Rugles, supprime 94 emplois sur un total de 300.

Alpha Direct Service (ADS), filiale du groupe japonais Rakuten, inaugure son nouveau site logistique sur la commune de Guichainville. 150 salariés y travaillent à la préparation des commandes. L'effectif devrait atteindre à terme 300 personnes.

Mai :

Altiglass International, filiale d’Akerma France, annonce la fermeture de son usine de verre acrylique qui emploie 34 salariés à Bernouville.

Juin :

Dans le cadre de la réorganisation de son activité « métal » en France, le groupe de BTP Eiffage annonce la suppression de 98 postes, sur un total de 136, sur le site de son usine de Martot.

Pour répondre à une demande croissante des pays émergents, le groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK) annonce le recrutement de 100 salariés qui s’ajouteront aux 1 150 déjà présents sur le site d’Évreux.

Les entreprises de nettoyage Eclanet, Erimmo, Ernett, Ligne Bleue et Ternette se regroupent pour former le groupe Candor. Forte de 1 400 collaborateurs, la nouvelle entité installe son siège social à Val-de-Reuil.

Septembre :

Le Groupement des Mousquetaires inaugure sa nouvelle plateforme logistique située sur la commune d'Heudebouville. Les commandes de 127 magasins Intermarché situés en Haute-Normandie, Paris et région parisienne sont préparés sur ce site par 247 salariés.

Pour en savoir plus

« En 2015, l’économie normande peine à profiter de l’amélioration nationale », Jean-François Eudeline (Insee), Insee Conjoncture Normandie N° 3, bilan économique (mai 2016).

« Au 4e trimestre 2015, la Normandie profite peu de la reprise nationale », Jean-Philippe Caritg (Insee), Insee Conjoncture Normandie N° 2 (avril 2016).

Tableau de bord de la conjoncture régionale