La population du Calvados augmente toujours mais à un rythme moins soutenu

Catherine Fichot, Insee

Au 1er janvier 2013, la population du Calvados s’élève à 689 950 habitants. Le département continue de gagner des habitants, sa population affichant une hausse moyenne de 0,3 % par an. Mais cette croissance faiblit d’année en année. La population augmente surtout dans les zones d’influence de Caen et de Bayeux.

Au 1er janvier 2013, les 705 communes du Calvados comptent 689 950 habitants, soit 11 740 de plus qu’en 2008. Entre ces cinq années, la population départementale a progressé en moyenne de 0,3 % par an, contre 0,5 % par an entre 1999 et 2007. Cette croissance est surtout portée par l’excédent naturel (naissances-décès), les personnes qui viennent s’installer dans le département étant à peine plus nombreuses que celles qui le quittent.

Le rythme de la croissance est inversement proportionnel à la taille de la commune : plus les communes sont grosses, moins leur population augmente. En effet, les plus petites communes, celles de moins de 3 500 habitants, progressent en moyenne entre 0,8 et 1,0 % par an. Mais, dans le même temps, les communes de 5 000 habitants ou plus décroissent à hauteur de 0,4 % par an. Au 1er janvier 2013, 55 % de la population du département réside ainsi dans les communes de moins de 3 500 habitants et 36 % dans celles de 5 000 habitants ou plus.

Les cinq grandes aires urbaines du département - Bayeux, Caen, Dives-sur-Mer, Lisieux et Vire -, où vivent près de 80 % des calvadosiens, ne profitent pas toutes de la croissance démographique. Seules Bayeux et Caen enregistrent une hausse de leur population (respectivement + 1,1 % et + 0,4 % par an). Les trois autres connaissent une légère baisse (Dives-sur-Mer) ou une stagnation (Lisieux et Vire). Parmi les pôles de ces grandes aires, seul celui de Bayeux gagne des habitants (+ 1,1 %), les autres en perdent : - 0,2 % dans le pôle de Caen, - 0,3 % à Dives-sur-Mer, - 0,4 % à Lisieux et - 1,0 % à Vire. En revanche, la population de toutes leurs couronnes augmente. Comme partout en France, les communes périurbaines, grâce à un marché immobilier parfois moins tendu et un cadre de vie perçu comme plus attrayant, sont plus dynamiques que les agglomérations elles-mêmes.

Figure_1 – Évolution de la population des communes du Calvados entre 2008 et 2013

  • Source : Insee, Recensements de la population

Les communes du littoral où habitent 13 % des calvadosiens augmentent très peu. Dans les années quatre-vingt et quatre-vingt-dix, leur croissance était plus soutenue que celle de l’intérieur des terres. Ce n’est plus vrai aujourd’hui, elles n’augmentent que de 0,02 % par an quand la population de l’ensemble du département hors littoral croît de + 0,4 % par an. Les communes de la Côte de Nacre, situées dans la zone d’influence de l’aire urbaine de Caen, gagnent des habitants (+ 0,4 % par an), à l’inverse de celles de la Côte fleurie et de la Côte du Bessin.

Figure_2 – Répartition des communes du Calvados suivant leur taille

Répartition des communes du Calvados suivant leur taille
Taille de la commune en 2013 Nombre de communes Population municipale 2008 Population municipale 2013 Taux de croissance annuel moyen 2008-2013 ( % )
Moins de 500 446 104 425 108 887 0,8
De 500 à 999 127 84 393 88 669 1,0
De 1 000 à 1 999 69 95 152 99 347 0,9
De 2 000 à 3 499 34 81 160 84 877 0,9
De 3 500 à 4 999 14 58 160 58 702 0,2
De 5 000 à 9 999 9 64 110 62 724 -0,4
10 000 ou plus 6 190 806 186 739 -0,4
Total Calvados 705 678 206 689 945 0,3
  • Source : Insee, recensements de la population 2008 et 2013

Figure_3 – La population du Calvados selon le zonage en aires urbaines

La population du Calvados selon le zonage en aires urbaines
Catégorie d'espace Nombre de communes Population 2008 Population 2013 taux de croissance annuel moyen 2008-2013 (%)
Grandes aires urbaines 401 531 736 540 550 0,3%
Grands pôles urbains 63 295 120 292 245 -0,2%
Couronnes des grands pôles urbains 338 236 616 248 305 1,0%
Communes multipolarisées des grandes aires urbaines 165 68 118 70 641 0,7%
Autres aires 27 40 188 39 971 -0,1%
Pôles (petits et moyens) 15 36 264 35 775 -0,3%
Couronne des petits et moyens pôles 12 3 924 4 196 1,3%
Autres communes multipolarisées 67 19 866 20 303 0,4%
Communes isolées hors influence des pôles 45 18 298 18 480 0,2%
Total Calvados 705 678 206 689 945 0,3%
  • Source : Insee, recensements de la population 2008 et 2013

Encadré

3,3 millions de Normands

La nouvelle carte des régions qui sera officielle le 1er janvier 2016 fera passer leur nombre de 22 à 13 en métropole, les deux régions normandes étant ainsi regroupées dans une même entité. Avec une population de 3,328 millions d’habitants, la Normandie se classe au 9e rang de ces 13 nouvelles régions. La croissance annuelle de la population y est plus faible qu’en moyenne nationale, + 0,21 % contre + 0,50 %. Elle est portée exclusivement par l’excédent des naissances sur les décès, puisque le solde migratoire est très légèrement négatif. Chaque département présente un profil démographique différent : un solde naturel élevé et un solde migratoire négatif en Seine-Maritime, tandis que les migrations sont positives pour le Calvados, la Manche et l’Eure, l’Orne ayant un solde migratoire et un solde naturel tous deux déficitaires.

Figure 4 – Évolution de la population normande par département - Évolution des populations municipales 2008 et 2013

Évolution de la population normande par département - Évolution des populations municipales 2008 et 2013
Départements Population municipale Évolution annuelle
2008 2013 2008-2013 due au solde naturel due au solde migratoire
Calvados 678 206 689 945 0,34% 0,30% 0,04%
Eure 577 087 595 043 0,61% 0,46% 0,15%
Manche 496 937 499 919 0,12% 0,01% 0,11%
Orne 292 282 288 848 -0,24% -0,02% -0,22%
Seine-Maritime 1 248 580 1 254 609 0,10% 0,40% -0,30%
Normandie 3 293 092 3 328 364 0,21% 0,29% -0,08%
France 63 961 859 65 564 756 0,50% 0,43% 0,07%
  • Source : Insee - Recensements de la population

Définitions

Le terme générique de populations légales regroupe pour chaque commune sa population municipale, sa population comptée à part et sa population dite « totale ».

La population municipale est la seule qui évite qu’une même personne soit comptée deux fois. C’est pourquoi elle est privilégiée dans les descriptions statistiques. Les chiffres de cette publication ne portent que sur la population municipale.

 

Une aire urbaine est un ensemble de communes, d'un seul tenant et sans enclave, constitué par un pôle urbain (unité urbaine) et par des communes rurales ou unités urbaines (couronne périurbaine) dont au moins 40 % de la population résidente ayant un emploi travaille dans le pôle ou dans des communes attirées par celui-ci. On parle de "grande aire urbaine" pour un pôle de plus de 10 000 emplois, de "moyenne aire" pour un pôle de 5 000 à 10 000 emplois et de "petites aires" pour un pôle de 1 500 à 5 000 emplois.

Pour en savoir plus

Retrouvez sur notre site www.insee.fr les quatre Insee Flash Normandie n°1 à 5 consacrés aux autres départements normands

Rendez-vous sur le site : http://www.le-recensement-et-moi.fr