Populations légales au 1er janvier 2013 : 5 683 878 habitants en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

Bernard Nozières, Pierre Lamotte

Au 1er janvier 2013*, la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées (LRMP) compte 5 683 878 habitants. C’est la cinquième des treize régions métropolitaines par l’importance de sa population. Entre 2008 et 2013, LRMP gagne en moyenne 52 800 habitants chaque année (+ 1,0  %). Ce taux d’accroissement, deux fois plus élevé qu'en moyenne en métropole, est le plus fort après celui de la Corse. Il est dû pour l’essentiel à l’arrivée de nouvelles populations dans la région, l’une des plus attractives du pays.

figure_1 – Population des départements de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

Population des départements de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
Population en 2013 Population en 2008 Évolution annuelle moyenne entre 2008 et 2013 (%)
09-Ariège 152 684 150 201 0,3
11-Aude 364 877 349 237 0,9
12-Aveyron 277 740 275 889 0,1
30-Gard 733 201 694 323 1,1
31-Haute-Garonne 1 298 562 1 217 344 1,3
32-Gers 190 276 185 266 0,5
34-Hérault 1 092 331 1 019 798 1,4
46-Lot 173 758 172 796 0,1
48-Lozère 76 607 76 973 -0,1
65-Hautes-Pyrénées 228 868 229 079 0,0
66-Pyrénées-Orientales 462 705 441 387 0,9
81-Tarn 381 927 371 738 0,5
82-Tarn-et-Garonne 250 342 235 915 1,2
Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées 5 683 878 5 419 946 1,0
France métropolitaine 63 697 865 62 134 866 0,5
  • Sources : Insee - Recensements de la population, exploitation principale.

Une croissance portée par les grandes villes

Le dynamisme démographique s’articule autour de l’armature urbaine. Il est d’abord très marqué dans l’agglomération toulousaine et dans l’ensemble de son aire urbaine, la quatrième de France avec près de 1,3 million d’habitants au 1er janvier 2013. Celle-ci concentre un tiers de la croissance démographique de la nouvelle région observée entre 2008 et 2013. Chaque année, sa population gagne 17 700 habitants, dont 11 100 dans l’ensemble de l’agglomération et 3 750 dans la seule commune de Toulouse. La dynamique s’étend en étoile autour de la capitale régionale, souvent jusqu’aux villes moyennes peu éloignées, comme Montauban ou Albi.

figure_2 – Population municipale au 1er janvier 2013 et évolution annuelle moyenne

Population municipale au 1er janvier 2013 et évolution annuelle moyenne
Principales unités urbaines Population en 2013 Population en 2008 Évolution annuelle moyenne entre 2008 et 2013 (%)
Toulouse 920 402 864 936 1,3
Montpellier 414 047 383 972 1,5
Perpignan 197 715 188 769 0,9
Nîmes 184 557 172 982 1,3
Alès 94 622 91 429 0,7
Sète 91 508 87 386 0,9
Béziers 89 243 84 809 1,0
Tarbes 75 624 77 609 -0,5
Montauban 75 434 72 275 0,9
Albi 73 794 72 453 0,4
Castres 56 311 56 861 -0,2
Narbonne 52 802 51 005 0,7
Saint-Cyprien 52 300 49 279 1,2
Rodez 49 716 49 052 0,3
Carcassonne 49 257 50 099 -0,3
Lunel 49 115 46 917 0,9
  • Sources : Insee - Recensements de la population, exploitation principale.

La croissance démographique est ensuite très forte de Perpignan à Montpellier et Nîmes, le long du chapelet d’aires urbaines. Le dynamisme démographique de la deuxième ville de la région rejaillit tout au long du littoral. Entre 2008 et 2013, l’aire urbaine de Montpellier (579 401 habitants) gagne 8 500 habitants par an, dont 6 000 dans l’agglomération et 3 800 dans la ville-centre. Les deux autres grandes aires urbaines de la région, Perpignan (+ 1,2  %) et Nîmes (+ 1,4  %), bénéficient aussi d’une forte croissance. En dehors de ces deux grands espaces, des villes moyennes perdent des habitants tandis que leurs banlieues ou leurs couronnes périurbaines en gagnent, comme Rodez, Carcassonne, Tarbes ou Castres. D’autres territoires, qu’il s’agisse de zones rurales éloignées ou de petites villes, perdent des habitants, même si le dynamisme démographique en irrigue d’autres de même type.

* Population légale en vigueur au 1er janvier 2016, date de création de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

figure 3 – Population municipale au 1er janvier 2013 et évolution annuelle entre 2008 et 2013

  • Source : Insee, Recensements de la population

Pour en savoir plus

Site internet de l’Insee Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées : Les publications de la région LRMP