Disparités sociales infra-urbaines dans la communauté d'agglomération du Grand Besançon

Plus de 177 000 personnes résident dans une des 59 communes de la communauté d'agglomération du Grand Besançon en 2010. Comparée à un ensemble de cinq communautés d'agglomération ayant un profil similaire (population équivalente et ville-centre capitale régionale), la CAGB est dans son ensemble un peu moins touchée par la pauvreté et les disparités entre les plus aisés et les plus modestes. Les populations potentiellement fragiles (familles monoparentales, jeunes non insérés, populations à bas revenu) y sont proportionnellement moins nombreuses. Au sein de la CAGB, Besançon se distingue des autres communes par un revenu médian moindre et de plus fortes disparités sociales : dix des onze secteurs où résident les ménages à plus faibles revenus sont situés dans la capitale comtoise où se localisent aussi la plupart des logements sociaux de l'agglomération. En dehors de Besançon, une seule commune, Novillars, compte une part importante de ménages en grande précarité. Dans les autres communes, les situations de fragilité ne sont pas absentes, mais sont moins concentrées et affectent un nombre plus restreint de ménages.

Insee Dossier Franche-Comté
Paru le : 04/11/2014