En septembre 2015, le climat des affaires s'améliore de nouveau dans le commerce de détail et dans le commerce et la réparation automobilesEnquête mensuelle de conjoncture dans le commerce de détail et le commerce et la réparation automobiles - septembre 2015

Avertissement : les coefficients saisonniers ont été actualisés en septembre, ainsi que les paramètres de l'indicateur synthétique, d'où de légères révisions. Ils sont ainsi mis à jour une fois par an.

Informations rapides
No 234
Paru le : 24/09/2015
Prochaine parution le : 26/09/2017 à 08h45 - septembre 2017

Avertissement : les coefficients saisonniers ont été actualisés en septembre, ainsi que les paramètres de l'indicateur synthétique, d'où de légères révisions. Ils sont ainsi mis à jour une fois par an.

Selon les chefs d'entreprise interrogés en septembre 2015, le climat des affaires s'améliore de nouveau dans le commerce de détail et dans le commerce et la réparation automobiles. L'indicateur qui le synthétise gagne deux points et se situe à 109. Il est supérieur à sa moyenne de long terme (100) depuis le début de l'année.

graph_indsynt – Indicateur synthétique du climat des affaires

Des perspectives de ventes plus optimistes

Un peu plus de chefs d'entreprise du commerce de détail et du secteur automobile jugent que l'activité passée s'est repliée : le solde correspondant fléchit mais reste au-dessus de sa moyenne de longue période. En revanche, le solde relatif aux perspectives de ventes se redresse et atteint son plus haut niveau depuis début 2008. Les soldes relatifs aux intentions de commandes et aux perspectives générales d'activité progressent plus légèrement.

Les stocks sont de nouveau jugés inférieurs à la normale. Les chefs d'entreprise sont plus nombreux que lors de la dernière interrogation à déclarer des baisses passées des prix. Ils sont quasiment aussi nombreux à en prévoir pour les prochains mois. La situation de trésorerie est encore estimée un peu difficile.

graph_ventes_ic – Ventes passées et intentions de commandes

tab1 – Données d'ensemble

Soldes d'opinion, en %, CVS
Données d'ensemble
Moy. (1) Juin 15 Juil. 15 Août 15 Sept. 15
Climat des affaires 100 106 105 107 109
Perspectives générales d'activité –30 –22 –22 –19 –17
Ventes passées –7 –9 –1 8 1
Ventes prévues –3 0 4 1 10
Intentions de commandes –9 –1 –5 –1 0
Stocks 10 9 10 7 7
Prix passés (2) –6 –11 –17
Prix prévus –3 –4 –6 –9 –8
Situation de trésorerie (2) –15 –16 –17
Emploi passé 0 –2 –1 –5 –2
Emploi prévu –3 –5 –4 –7 –4
  • (1) Moyenne depuis 1991 (2004 pour les variables Ventes passées, Ventes prévues et Intentions de commandes).
  • (2) Variable bimestrielle (mois impairs).
  • Source : Enquête de conjoncture dans le commerce de détail et l'automobile - Insee

Un emploi quasiment à son niveau moyen

Chacun des deux soldes relatif à l'emploi passé et prévu progresse légèrement et est proche de son niveau moyen.

Révisions

Le climat des affaires d'août 2015 a été rehaussé de deux points par rapport à la première estimation du mois dernier. Cette hausse est imputable d'une part à la révision des coefficients saisonniers, d'autre part à l'intégration de réponses tardives d'entreprises.

Commerce de détail

Des soldes sur l'activité au-dessus de la moyenne dans le commerce généraliste

Dans l'ensemble du commerce de détail, le solde sur l'activité passée est stable. Dans le commerce généraliste, ce solde progresse depuis trois mois et est nettement au-dessus de sa moyenne de longue période. En revanche, dans le commerce spécialisé, le solde s'est replié et repasse sous son niveau moyen.

Les perspectives des détaillants généralistes sont également plus optimistes que celles des spécialistes : les deux soldes relatifs aux ventes prévues et aux intentions de commandes généralistes sont nettement au-dessus de leur niveau moyen. Au contraire, dans le commerce spécialisé, ces soldes repassent sous leur moyenne.

Les stocks sont jugés stables et inférieurs à la normale dans les deux formes de commerce.

Les détaillants sont globalement plus nombreux que lors de la dernière interrogation à déclarer des baisses de prix sur le passé, et sont aussi nombreux à en prévoir sur les prochains mois.

Les détaillants généralistes sont un peu plus nombreux à juger que leur situation de trésorerie s'est dégradée.

Commerce et réparation automobiles

Perspectives optimistes

Les commerçants automobiles sont plus nombreux à indiquer un repli des ventes passées ; toutefois, le solde correspondant reste au-dessus de son niveau moyen.

Leurs prévisions sont plus optimistes : chacun des deux soldes relatif aux intentions de commandes et aux perspectives de ventes progresse, ce dernier solde atteignant le plus haut niveau depuis début 2008.

graph_ventes_ic_auto – Ventes passées et intentions de commandes dans l'automobile

Les stocks, jugés plus lourds, se rapprochent de leur niveau normal.

Les soldes relatifs aux prix passés et futurs sont quasi stables.

La situation de trésorerie est de nouveau jugée moins dégradée qu'en moyenne sur longue période.

tab2 – Données détaillées

Soldes d'opinion, en %, CVS
Données détaillées
Moy. (1) Juin 15 Juil. 15 Août 15 Sept. 15
Commerce de détail - Ensemble
Ventes passées –6 –17 –6 3 3
Ventes prévues –1 –2 4 3 7
Intentions de commandes –7 –5 –6 0 –2
Stocks 10 9 9 6 5
Prix passés (2) –8 –15 –25
Prix prévus –5 –7 –9 –11 –11
Situation de trésorerie (2) –13 –16 –17
Emploi passé 1 0 1 –4 –2
Emploi prévu –2 –6 –4 –8 –3
Commerce de détail généraliste
Ventes passées –2 –18 –2 10 18
Ventes prévues 6 6 13 12 19
Intentions de commandes 1 1 2 12 11
Stocks 7 4 4 3 2
Prix passés (2) –9 –17 –31
Prix prévus –5 –7 –5 –9 –15
Situation de trésorerie (2) –7 –9 –12
Commerce de détail spécialisé
Ventes passées –11 –16 –10 –5 –14
Ventes prévues –8 –12 –5 –7 –9
Intentions de commandes –17 –14 –13 –13 –18
Stocks 14 14 16 10 8
Prix passés (2) –8 –13 –16
Prix prévus –5 –9 –13 –14 –7
Situation de trésorerie (2) –22 –23 –23
Commerce et réparation d'automobiles et de motocycles
Ventes passées –10 12 11 21 –6
Ventes prévues –9 3 0 –1 13
Intentions de commandes –13 8 –8 –3 2
Stocks 15 10 12 8 13
Prix passés (2) 1 –1 0
Prix prévus 4 5 2 0 1
Situation de trésorerie (2) –25 –16 –18
Emploi passé –9 –4 –10 –6 –1
Emploi prévu –7 –1 –3 0 –4
  • (1) Moyenne depuis 1991 (2003 pour l'automobile et 2004 pour les variables Ventes passées, Ventes prévues et Intentions de commandes).
  • (2) Variables bimestrielles (mois impairs). Source : Insee, enquête de conjoncture dans le commerce de détail et l'automobile.