En avril, la consommation des ménages rebondit (+0,6 %)Dépenses de consommation des ménages en biens - avril 2012

En avril, les dépenses de consommation des ménages en biens augmentent de 0,6 % en volume*, après avoir baissé de 2,6 % en mars. Cette reprise est imputable aux dépenses en énergie. En revanche, les achats de textile-cuir sont en net recul.

Informations rapides
No 133
Paru le : 31/05/2012
Prochaine parution le : 22/12/2017 à 08h45 - novembre 2017

En avril, les dépenses de consommation des ménages en biens augmentent de 0,6 % en volume*, après avoir baissé de 2,6 % en mars. Cette reprise est imputable aux dépenses en énergie. En revanche, les achats de textile-cuir sont en net recul.

Biens fabriqués : recul

Biens durables : en légère baisse

Les dépenses en biens durables reculent en avril (–0,6 %, après +1,9 % en mars) en raison principalement d’une baisse des achats d’automobiles (–2,0 % en avril, après +2,8 %), imputable au marché du neuf. À l’inverse, les achats en équipement du logement progressent de nouveau (+1,1 % après +0,6 %).

Textile-cuir : en net recul

La consommation de textile-cuir recule nettement en avril (–8,2 % après –0,3 % en mars) et atteint son plus bas niveau depuis janvier 2002. La météo pluvieuse aurait été défavorable aux achats de vêtements de printemps-été.

Autres biens fabriqués : en baisse

Les dépenses de consommation en autres biens fabriqués diminuent en avril (–1,0 % après +0,1 % en mars), en particulier celles en quincaillerie-bricolage.

[* Les volumes sont mesurés aux prix de l’année précédente chaînés de 2005 et corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS CJO).]

graph1_new – La consommation totale de biens

graph2_new – Alimentaire et biens fabriqués

graph3_new – Décomposition des biens fabriqués

Alimentaire : en légère baisse

Après un début d’année dynamique, suivi d’un repli en mars (-2,1 %), la consommation en produits alimentaires baisse de nouveau en avril (–0,5 %).

Énergie : nouveau rebond

Après une vive hausse en février (+11,5 %) et son contrecoup en mars (-11,8 %), la consommation des ménages en énergie rebondit à nouveau nettement en avril (+10,2 %)  : les températures inférieures aux normales saisonnières en avril ont notamment soutenu les dépenses de chauffage (gaz, électricité, fioul).

Des révisions sur le passé un peu plus importantes qu’habituellement

Les évolutions des mois passés ont été révisées avec une ampleur plus importante que lors des précédentes publications, ce qui est habituel à cette période de l’année. En mars, l’évolution de la consommation en biens est ainsi estimée à –2,6 %, au lieu de –2,9 % précédemment. Les révisions résultent notamment du calage des comptes infra-annuels sur les nouveaux comptes annuels révisés, de la ré-estimation des modèles de CVS et de CJO, ainsi que de l’intégration de nouveaux indicateurs. En particulier, les sources concernant la consommation de textile-cuir ont été modifiées en intégrant les informations fournies mensuellement par l’Institut français de la mode (IFM), afin de se rapprocher de la méthodologie employée pour élaborer les comptes annuels correspondants.

graph4_new – Énergie

tab1 – Dépenses de consommation des ménages

En milliards d'euros chaînés
Dépenses de consommation des ménages
Févr. Mars Avril Avr.12/
2012 2012 2012 Avr.11
Alimentaire 15,051 14,739 14,658
évolution (%) 1,2 –2,1 –0,5 –2,2
Biens fabriqués 20,597 20,780 20,323
évolution (%) –0,7 0,9 –2,2 –1,8
Dont:
automobiles 4,642 4,771 4,673
évolution (%) –0,7 2,8 –2,0 –1,0
éqpt. du logement 5,104 5,133 5,192
évolution (%) –0,5 0,6 1,1 5,1
textile-cuir 3,915 3,903 3,583
évolution (%) –2,2 –0,3 –8,2 –12,8
autres biens fabriqués 5,978 5,982 5,920
évolution (%) 0,5 0,1 –1,0 0,1
Énergie 6,883 6,074 6,693
évolution (%) 11,5 –11,8 10,2 12,0
Dont prod. pétroliers 4,109 3,753 4,041
évolution (%) 8,7 –8,7 7,7 10,1
Total 42,606 41,481 41,722
évolution (%) 2,2 –2,6 0,6 0,4
Produits manufacturés 36,403 36,208 35,747
évolution (%) 0,5 –0,5 –1,3 –1,6