En janvier 2013, la consommation des ménages en biens recule (–0,8 %) du fait de la chute de leurs achats d’automobilesDépenses de consommation des ménages en biens - janvier 2013

En janvier, les dépenses de consommation des ménages en biens reculent de 0,8 % en volume*, après avoir augmenté de 0,2 % en décembre. Cette baisse est principalement imputable au recul des achats d’automobiles.

Informations rapides
No 47
Paru le : 28/02/2013
Prochaine parution le : 22/12/2017 à 08h45 - novembre 2017

En janvier, les dépenses de consommation des ménages en biens reculent de 0,8 % en volume*, après avoir augmenté de 0,2 % en décembre. Cette baisse est principalement imputable au recul des achats d’automobiles.

Biens fabriqués : en recul

Biens durables : en baisse

Après un rebond en décembre (+3,6 %), les dépenses en biens durables reculent en janvier (–6,3 %) en raison du fort repli des dépenses en automobiles. Ces dernières, dynamiques en décembre (+5,6 %) du fait d’achats anticipés de voitures relativement polluantes en prévision du renforcement du malus au 1er janvier 2013, chutent en janvier (-11,7 %). Les achats en équipement du logement baissent légèrement (–0,5 %, après +2,1 %).

Textile-cuir : en hausse

La consommation de textile, habillement et cuir rebondit en janvier (+3,2 %, après –0,4 %).

Autres biens fabriqués : stable

En janvier, les dépenses de consommation en autres biens fabriqués restent stables (après +0,1 % en décembre). Les dépenses de quincaillerie-bricolage, notamment, sont atones.

[* Les volumes sont mesurés aux prix de l’année précédente chaînés de 2005 et corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS CJO).]

graph1_new – La consommation totale de biens

graph2_new – Alimentaire et biens fabriqués

graph3_new – Décomposition des biens fabriqués

Alimentaire : en légère hausse

Après plusieurs mois de baisse puis une quasi-stabilité en décembre (+0,1 %), la consommation en produits alimentaires progresse à nouveau en janvier (+0,4 %).

Énergie : en hausse

La consommation des ménages en énergie augmente en janvier (+1,5 % après -3,4 %). Après un mois de décembre particulièrement doux, les dépenses d’énergie pour le chauffage rebondissent nettement. Elles compensent la baisse des dépenses de carburant.

L’évolution de décembre est révisée en hausse de 0,2 point

La consommation en biens est maintenant estimée à +0,2 % en décembre, alors qu’elle était annoncée stable précédemment.

Ces révisions sont imputables à l’intégration de nouvelles informations connues depuis lors, notamment concernant l’équipement du logement, ainsi qu’à l’actualisation des coefficients de correction des variations saisonnières, principalement pour les achats d’automobiles.

graph4_new – Énergie

tab1 – Dépenses de consommation des ménages

En milliards d'euros chaînés
Dépenses de consommation des ménages
Nov. Déc. Janv. Janv.13/
2012 2012 2013 Janv.12
Alimentaire 14,616 14,633 14,687
évolution (%) –0,5 0,1 0,4 –1,1
Biens fabriqués 20,760 21,122 20,579
évolution (%) –0,2 1,7 –2,6 –0,9
Dont:
automobiles 4,659 4,920 4,346
évolution (%) –1,5 5,6 –11,7 –7,2
éqpt. du logement 5,340 5,451 5,422
évolution (%) 2,1 2,1 –0,5 5,3
textile-cuir 3,851 3,837 3,961
évolution (%) –0,5 –0,4 3,2 –0,7
autres biens fabriqués 5,997 6,001 6,002
évolution (%) 0,1 0,1 0,0 0,8
Énergie 6,530 6,311 6,408
évolution (%) 2,2 –3,4 1,5 3,5
Dont prod. pétroliers 3,965 3,828 3,855
évolution (%) 2,0 –3,5 0,7 1,5
Total 41,881 41,967 41,644
évolution (%) 0,1 0,2 –0,8 –0,2
Produits manufacturés 36,208 36,435 35,953
évolution (%) –0,1 0,6 –1,3 –0,7