En mai 2014, la consommation des ménages en biens rebondit (+1,0 % après -0,2 %)Dépenses de consommation des ménages en biens - mai 2014

En mai, les dépenses de consommation des ménages en biens augmentent de 1,0 % en volume*, après avoir diminué de 0,2 % en avril. Cette hausse est principalement imputable au rebond des dépenses en énergie.

Informations rapides
No 149
Paru le : 27/06/2014
Prochaine parution le : 29/11/2017 à 08h45 - octobre 2017

En mai, les dépenses de consommation des ménages en biens augmentent de 1,0 % en volume*, après avoir diminué de 0,2 % en avril. Cette hausse est principalement imputable au rebond des dépenses en énergie.

Biens fabriqués : quasi-stabilité

Biens durables : en baisse

Les dépenses en biens durables diminuent légèrement en mai (–0,4 % après +0,7 %), du fait notamment du recul des achats d’automobiles (–2,9 % après +0,7 % en avril). En revanche, les achats en équipement du logement accélèrent (+3,1 % après +0,7 %), notamment ceux en électronique grand public.

Textile-cuir : en hausse

La consommation de textile, habillement et cuir augmente à nouveau (+0,6 %), après trois mois consécutifs de baisse.

Autres biens fabriqués : stabilisation

En mai, les dépenses de consommation en autres biens fabriqués sont quasi stables (+0,1 %) après une baisse en avril (–0,4 %), notamment en quincaillerie-bricolage.

* Les volumes sont mesurés aux prix de l’année précédente chaînés de 2010 et corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS CJO).

graph1_new – La consommation totale de biens

graph2_new – Alimentaire et biens fabriqués

graph3_new – Décomposition des biens fabriqués

Alimentaire : à nouveau en baisse

La consommation en produits alimentaires diminue en mai (–1,1 %) après deux mois de hausse (+0,4 % en mars puis +1,2 % en avril).

Énergie : net rebond

En mai, la consommation des ménages en énergie augmente nettement (+8,0 %) après un repli en avril (–3,3 %) et au premier trimestre. Ce profil traduit un retour à la normale des dépenses de chauffage, alors qu’elles avaient reculé en début d’année en raison de températures particulièrement clémentes cet l’hiver et au début de printemps.

Le recul en avril est moins accentué qu’estimé initialement (+0,1 point)

La baisse de la consommation en biens est maintenant estimée à –0,2 % en avril, au lieu de –0,3 % estimé lors de la précédente publication.

Cette révision résulte notamment de la réestimation des modèles de CVS, ainsi que de l’intégration de nouvelles informations connues depuis lors sur les indicateurs utilisés, notamment dans les biens d’équipement du logement.

graph4_new – Énergie

tab1 – Dépenses de consommation des ménages

En milliards d'euros chaînés
Dépenses de consommation des ménages
Mars Avril Mai Mai14/
2014 2014 2014 Mai13
Alimentaire 15,733 15,920 15,751
évolution (%) 0,4 1,2 –1,1 –0,5
Biens fabriqués 19,773 19,744 19,731
évolution (%) –0,1 –0,1 –0,1 1,9
Biens durables 9,796 9,860 9,817
évolutions 0,3 0,7 –0,4 2,5
Dont automobiles 4,697 4,728 4,592
évolution (%) 0,3 0,7 –2,9 –0,8
Dont éqpt. du logement 3,861 3,888 4,009
évolution (%) 1,0 0,7 3,1 8,3
textile-cuir 3,982 3,917 3,940
évolution (%) –1,7 –1,6 0,6 2,9
autres biens fabriqués 5,997 5,972 5,979
évolution (%) 0,2 –0,4 0,1 0,3
Énergie 6,946 6,716 7,253
évolution (%) 2,8 –3,3 8,0 –5,9
Dont prod. Pétroliers 4,332 4,192 4,461
évolution (%) 4,6 –3,2 6,4 –6,2
Total 42,436 42,341 42,755
évolution (%) 0,6 –0,2 1,0 –0,6
Produits manufacturés 36,430 36,456 36,301
évolution (%) 0,7 0,1 –0,4 –0,3