Au second semestre 2010, la situation de la trésorerie est jugée aisée par les industrielsEnquête de trésorerie dans l'industrie - décembre 2010

Selon les chefs d’entreprise, la situation de trésorerie dans l’industrie est jugée aisée au second semestre 2010 : le solde d’opinion correspondant se redresse de huit points et s’établit nettement au-dessus de sa moyenne de longue période. Cette amélioration est principalement imputable au secteur de l’automobile.

Ensemble de l’industrie

Selon les chefs d’entreprise, la situation de trésorerie dans l’industrie est jugée aisée au second semestre 2010 : le solde d’opinion correspondant se redresse de huit points et s’établit nettement au-dessus de sa moyenne de longue période. Cette amélioration est principalement imputable au secteur de l’automobile.

Les résultats d’exploitation demeurent jugés très satisfaisants

Au second semestre 2010, les résultats d’exploitation sont jugés satisfaisants, comme au premier semestre. L’opinion des chefs d’entreprise sur le volume des ventes demeure nettement supérieure à sa moyenne. Les prix de vente se redressent également. En revanche, les prix d’approvisionnement pénalisent la trésorerie et les frais financiers lui sont moins favorables qu’au semestre précédent.

Les dépenses d’équipement ont été défavorables à la trésorerie

Selon les industriels, les dépenses d’équipement pèsent sur la trésorerie des entreprises : le solde correspondant se replie nettement. La variation des stocks a également été défavorable à la trésorerie. Toutefois, la variation des ressources externes et les pertes et profits exceptionnels jouent favorablement et les crédits-fournisseurs ne pèsent presque plus sur la trésorerie, alors qu’ils lui étaient défavorables au cours des six semestres précédents. En outre, les industriels indiquent une baisse de leurs fonds propres externes ainsi que de leur endettement à moyen et long terme. Les crédits à court terme ont cependant légèrement augmenté.

La trésorerie serait de nouveau aisée

Pour le premier semestre 2011, les industriels anticipent une amélioration de leur situation de trésorerie : le rythme de production, les horaires de travails ou effectifs ainsi que les prix de vente connaitraient une évolution favorable.

tableau1 – Opinion relative à la trésorerie et aux résultats d'exploitation dans l'industrie

Soldes d’opinion, en % CVS
Opinion relative à la trésorerie et aux résultats d'exploitation dans l'industrie
Moy* Déc09 Juin10 Déc10
Trésorerie –4 –1 0 8
Résultats d’exploitation 7 –3 23 22
Évolution prévue de la trésorerie 0 –18 –7 –2
Évolution prévue des résultats d’exploitation 11 –2 –4 19
  • * : Moyenne des soldes d’opinion depuis juin 1990.
  • Source : enquête de trésorerie dans l'industrie - Insee

Graph1 – Trésorerie dans l'industrie

Principaux regroupements industriels

INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES

Au second semestre 2010, la situation de la trésorerie du secteur agroalimentaire s’est dégradée. Même si les résultats d’exploitation sont jugés satisfaisants grâce notamment à l’augmentation du volume des ventes, des pertes et profits exceptionnels ainsi que les dépenses d’équipement ont pesé sur la trésorerie. Les perspectives pour le premier semestre 2011 se redressent légèrement, tant pour la situation de trésorerie que pour les résultats d’exploitation.

ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES, ÉLECTRONIQUES, INFORMATIQUES, MACHINES

Selon les chefs d’entreprise du secteur des biens d’équipement, la situation actuelle de la trésorerie est jugée moins difficile qu’au premier semestre 2010. Les résultats d’exploitation se sont améliorés, en lien avec l’augmentation du volume et des prix de vente. En revanche, les dépenses d’équipement ainsi que la variation des stocks et des crédits-fournisseurs ont pesé sur la trésorerie. Pour le premier semestre 2011, les chefs d’entreprise prévoient encore une moindre dégradation de leur trésorerie.

MATÉRIEL DE TRANSPORT

Automobile

Au second semestre 2010, la situation de trésorerie dans la branche automobile est désormais jugée très confortable, et ce bien que les résultats d’exploitation soient jugés stables. Les prix de vente, les prix des approvisionnements, les frais financiers et les charges salariales ont certes été défavorables à la trésorerie, mais les variations des crédits-clients et des stocks l’ont fortement soutenue. Pour le premier semestre 2011, les chefs d’entreprise prévoient une amélioration de leurs résultats d’exploitation, en lien avec une accélération probable du processus de production.

Autres matériels de transport

Dans la branche des autres matériels de transport (constructions navale, aéronautique et ferroviaire), la situation de la trésorerie est également jugée satisfaisante. L’évolution du volume des ventes ainsi que les variations des stocks et des crédits-fournisseurs ont été favorables à la trésorerie. Par ailleurs, les charges salariales ont été moins défavorables que le semestre précédent. En revanche, les dépenses d’équipement et les pertes ou profits exceptionnels ont quelque peu pénalisé la trésorerie. Selon les industriels, la situation de la trésorerie s’améliorerait encore au cours du premier semestre 2011.

AUTRES INDUSTRIES MANUFACTURIÈRES

Dans les autres branches de l’industrie manufacturière, la situation de trésorerie s’est stabilisée autour de sa moyenne de longue période. Les résultats d’exploitation sont jugés satisfaisants : même si la hausse des prix d’approvisionnement et des dépenses d’équipement pèse sur la trésorerie, l’opinion des industriels sur les volumes et les prix de vente, les charges salariales et les frais financiers s’est redressée.

INDUSTRIES EXTRACTIVES

Au second semestre 2011, la situation de la trésorerie dans les industries extractives demeure jugée aisée. Pour le premier semestre 2011, les chefs d’entreprise prévoient une dégradation de leur trésorerie, en lien notamment avec la baisse anticipée du rythme de production.

tableau2 – Trésorerie et résultats d'exploitation par sous-secteurs

Soldes d’opinion, en % CVS
Trésorerie et résultats d'exploitation par sous-secteurs
NA* : (A17) et [A 38] Moy** Déc09 Juin10 Déc10
(C1) Industries agricoles et alimentaires
Situation actuelle de la trésorerie –3 –2 0 –4
Résultats d'exploitation 11 15 22 31
Évolution prévue de la trésorerie 6 3 –4 3
Évolution prévue des résultats d'exp. 13 9 3 5
(C3) Équipements élec., électr., informatiques, machines
Situation actuelle de la trésorerie –6 –9 –11 –9
Résultats d'exploitation 6 –29 9 16
Évolution prévue de la trésorerie 1 –20 –7 –4
Évolution prévue des résultats d'exp. 12 –7 11 16
(C4) Matériel de transport
Situation actuelle de la trésorerie –1 –4 20 53
Résultats d'exploitation 6 5 48 4
Évolution prévue de la trésorerie –2 –44 –9 2
Évolution prévue des résultats d'exp. 12 –14 –40 47
Dont automobile [CL1]
Situation actuelle de la trésorerie –1 1 32 75
Résultats d'exploitation 0 12 67 –1
Évolution prévue de la trésorerie 2 –60 –8 –3
Évolution prévue des résultats d'exp. 18 7 –63 67
Autres matériels de transports [CL2]
Situation actuelle de la trésorerie –1 –12 –6 8
Résultats d'exploitation 6 –10 8 13
Évolution prévue de la trésorerie –12 –13 –11 12
Évolution prévue des résultats d'exploitation 0 –57 9 6
(C5) Autres industries
Situation actuelle de la trésorerie –6 –14 –5 –4
Résultats d'exploitation 7 –13 9 17
Évolution prévue de la trésorerie –1 –13 –6 –3
Évolution prévue des résultats d'exp. 10 6 –1 19
(DE) Industries extractives
Situation actuelle de la trésorerie 1 3 15 15
Résultats d'exploitation 23 20 6 42
Évolution prévue de la trésorerie 3 –18 27 –16
Évolution prévue des résultats d'exp. 5 –24 43 13
  • * NA : nomenclature agrégée , fondée sur la NAF rév. 2. La description de la NA est fournie sur la page web de cet indicateur (cf. boîte Liens).
  • ** : Moyenne de longue période des soldes d’opinion.
  • Source : enquête de trésorerie dans l'industrie - Insee