3 natifs de Poitou-Charentes sur 10 résident dans une autre région

Nadège Pradines

30 % des personnes nées en Poitou-Charentes et vivant en France résident dans une autre région. On les trouve principalement dans les départements limitrophes et en Île-de-France. En 2008, plus de 54 % des départs datés de moins de 5 ans concernent des individus de moins de 26 ans et plus de 80 % concernent des individus de moins de 36 ans. Parmi les natifs de Poitou-Charentes, ce sont les cadres et professions intellectuelles supérieures, les professions intermédiaires et les étudiants qui résident le plus hors de la région.

e.décim@l
No 019
Paru le : 17/01/2012

Entre 1990 et 2008, la région a gagné plus de 150 000 résidents, notamment par des flux migratoires en provenance d’autres régions ou pays étrangers. La part des personnes nées hors de Poitou-Charentes dans la population de la région a ainsi fortement augmenté (+7,7 points). Ainsi, en 2008, plus du tiers des habitants de la région n’y sont pas nés (34,5 %) contre plus du quart en 1990 (26,8 %). Autrement dit, 65,5 % des habitants actuels de Poitou-Charentes sont nés dans la région.

Figure 1 – Répartition des natifs et résidents de Poitou-Charentes en France

Répartition des natifs et résidents de Poitou-Charentes en France
1990 2008
Nés en Poitou-Charentes 1 640 998 1 646 342
Résidents en Poitou-Charentes 1 597 017 1 751 560
Nés et résidant en Poitou-Charentes 1 169 251 1 147 574
% de natifs de Poitou-Charentes résidant dans une autre région 28,7 30,3
% de non-natifs de Poitou-Charentes résidant dans la région 26,8 34,5
  • Note de lecture : en 2008, on recense en France métropolitaine ou dans les DOM-TOM 1 646 342 personnes nées en Poitou-Charentes. Parmi elles, 1 147 574 résident en Poitou-Charentes. On recense par ailleurs 1 751 560 habitants en Poitou-Charentes. 34,5 % de ces Picto-Charentais ne sont pas nés dans la région.
  • Source : Insee (Recensements de la population 1990 et 2008)

Symétriquement, on recense en France, en 2008, près de 499 000 personnes nées en Poitou-Charentes mais qui n’y résident plus, soit 30,3 % des natifs de la région. En 2008, au sein de la population française, l’ensemble des natifs de Poitou-Charentes est au nombre de 1 646 342 personnes, environ 5 000 de plus qu’en 1990. Cet écart est le résultat de naissances et de décès ; environ 17 700 personnes sont ainsi nées chaque année en Poitou-Charentes de 1990 à 2008. Ainsi, 69,7 % des natifs de la région y vivent en 2008. C’est la 8e région la plus concernée par ces migrations sortantes. Les natifs de Champagne-Ardenne, Bourgogne, Limousin, Picardie, Île-de-France, Basse-Normandie et Centre sont également plus de 30,0 % à ne plus résider dans leur région d’origine en 2008.

Entre 2003 et 2008 en particulier, plus de 41 000 personnes nées en Poitou-Charentes ont quitté la région. 80,5 % ont moins de 36 ans. À l’inverse, plus de 28 000 personnes nées en Poitou-Charentes et résidant dans une autre région ou à l’étranger cinq ans auparavant, vivent à nouveau en Poitou-Charentes en 2008. Il n’y a parmi ces personnes que 52,5 % de moins de 36 ans. Ainsi, la population picto-charentaise actuelle s’est largement construite à l’aide des migrations passées et les natifs de Poitou-Charentes ont une forte propension à vivre dans une autre région de France, au moins durant une partie de leur vie.

Des migrations vers les régions voisines et vers l’Île-de-France

Parmi les natifs de Poitou-Charentes qui n’y vivent pas en 2008, un sur cinq réside en Île-de-France, plus d’un sur six en Aquitaine, 16 % en Pays de la Loire et 11 % dans le Centre, puis dans une moindre mesure dans les régions Provence-Alpes-Côte D’azur, Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes, Limousin, Bretagne et Languedoc-Roussillon. Hors leur région d’origine, les natifs de Poitou-Charentes sont proportionnellement les plus nombreux dans les régions limitrophes, puis dans les régions littorales, en Midi-Pyrénées et en Île-de-France. La région Nord - Pas-de-Calais est la région qui compte la plus faible proportion de natifs de Poitou-Charentes. Les migrations de faible distance sont donc les plus importantes. Le constat se vérifie pour les migrations interdépartementales : les départements limitrophes de la région Poitou-Charentes sont ceux qui comptent la plus grande part de natifs de Poitou-Charentes. La proportion décroit à mesure que l’on s’éloigne de Poitou-Charentes vers le nord et l’est.

Les comportements migratoires des cinq dernières années semblent donner moins d’importance à l’Île-de-France : en 2008, les natifs de Poitou-Charentes ayant déménagé dans les cinq dernières années hors de Poitou-Charentes sont allés à parts égales en Aquitaine et en Pays de la Loire, 8 000 vers chaque région. L’Île-de-France arrive en troisième position, avec un peu moins de 6 000 arrivées de natifs picto-charentais. L’Île-de-France est de plus la seule région enregistrant un solde migratoire de natifs de Poitou-Charentes nettement négatif sur les cinq années précédent 2008 : pour un peu moins de 6 000 arrivées de ces natifs de Poitou-Charentes en Île-de-France, on compte près de 6 700 départs d’Île-de France en direction de leur région de naissance.

Figure 2 – Région de résidence en 2008 des natifs de Poitou-Charentes

  • Source : Insee, recensement de la population 2008

Figure 3 – Département de résidence en 2008 des natifs de Poitou-Charentes

  • Source : Insee, recensement de la population 2008

Une relative permanence des flux dans le temps

La forme de la pyramide des âges des natifs de Poitou-Charentes résidant hors de la région est sensiblement la même en 1990 et 2008, alors que les pyramides de l’ensemble de la population native de Poitou-Charentes sont très différentes entre 1990 et 2008. On en déduit une relative permanence d’une année à l’autre des effectifs de natifs de la région y vivant ailleurs, les ajustements semblant principalement répercutés sur la population résidant dans la région de naissance, plus ou moins nombreuse selon l’année. Ces pyramides mettent également en avant les âges auxquels l’on est le plus souvent hors de sa région. Les natifs de la région en début de vie ont ainsi une propension à vivre hors de Poitou-Charentes nettement moindre que leurs aînés en âge de travailler.

Figure 4 – Structure par sexe et âge de la population des natifs de Poitou-Charentes en 1990

  • Source : Insee, recensement de la population

Figure 5 – Structure par sexe et âge de la population des natifs de Poitou-Charentes en 2008

  • Source : Insee, recensement de la population

41 % d’étudiants nés en Poitou-Charentes résident dans une autre région

La propension à résider hors de la région dépend ainsi du moment de la vie : les retraités natifs de Poitou-Charentes sont 31,1 % à résider dans une autre région, tandis que deux étudiants sur cinq résident dans une autre région. Ils font figure d’exception au sein de la catégorie socioprofessionnelle des inactifs non retraités. 19,4 % de ces inactifs nés en Poitou-Charentes résident dans une autre région, et ils ne sont plus que 17,0 % si on leur soustrait la population des étudiants, très mobile. Les actifs nés en Poitou-Charentes sont, quant à eux, 35,9 % à résider dans une autre région. Cette proportion masque néanmoins de fortes disparités en fonction de la catégorie socioprofessionnelle à laquelle les actifs appartiennent.

Les cadres partent bien plus, les agriculteurs bien moins

Près de deux tiers des cadres ou personnes de profession intellectuelle supérieure, nés en Poitou-Charentes, n’y résident pas en 2008. C’est un taux en légère baisse par rapport à 1990. La deuxième catégorie socioprofessionnelle qui réside le plus hors de la région est la catégorie des professions intermédiaires. Les agriculteurs exploitants sont ceux qui résident le plus dans la région : seul un sur dix réside hors de Poitou-Charentes. C’est davantage qu’en 1990. Parmi les natifs de Poitou-Charentes, les cadres ou personnes de profession intellectuelle supérieure sont très largement surreprésentés au sein de la population résidant hors de la région, et notamment en Île-de-France : en 2008, les cadres ou personnes de profession intellectuelle supérieure représentent 6 % de l’ensemble des natifs de Poitou-Charentes, 13 % de ceux qui ne résident pas dans la région et 37 % de ceux qui résident en Île-de-France.

Figure 6 – Répartition des natifs de Poitou-Charentes par profession et catégorie socioprofessionnelle

Répartition des natifs de Poitou-Charentes par profession et catégorie socioprofessionnelle
Professions et catégories socioprofessionnelles 2008 1990
Nés en Poitou-Charentes Natifs de Poitou-Charentes n'y résidant pas en % en %
Agriculteurs exploitants 26 613 2 711 10,2 7,3
Artisans, commerçants, chefs d'entreprise 45 551 15 189 33,3 30,9
Cadres et professions intellectuelles supérieures 95 823 62 607 65,3 66
Employés 233 940 75 748 32,4 36,7
Ouvriers 196 760 44 823 22,8 24,7
Professions intermédiaires 177 799 78 766 44,3 49,5
Retraités 431 110 133 934 31,1 28,1
Autres personnes sans activité professionnelle 438 747 84 991 19,4 21,1
étudiants  43 479 17 825 41 --
autres 395 268 67 166 17 --
Ensemble 1 646 342 498 768 30,3 28,7
  • Note de lecture : en 2008, 1 646 342 habitants de France sont nés en Poitou-Charentes. 30,3 % résident dans une autre région, soit 498 768 personnes. 32,4 % des employés nés en Poitou-Charentes résident dans une autre région.
  • Source : Insee (Recensements de la population 1990 et 2008)

Figure 7 – Proportion des natifs de la région n’y residant pas

  • Source : Insee, recensement de la population 2008

Deux cadres nés en Poitou-Charentes sur trois résident dans une autre région

Figure 8 – Région de résidence des actifs nés en Poitou-Charentes

  • Source : Insee, recensement de la population 2008

Figure 9 – Région de résidence en 2008 des cadres nés en Poitou-Charentes

  • Source : Insee, recensement de la population 2008