Les métiers dans les Pays de la Loire : entre héritage et nouveauté

Sylvie PAVEN

Basés sur un socle industriel historique et la place majeure de l'agriculture, les métiers de la filière agroalimentaire (agriculteurs, éleveurs, ouvriers des industries de process) mais également ceux du secteur de l'aéronautique, de l'automobile ou de la constrution navale sont globalement surreprésentés dans la région. D'autres, comme viticulteurs et maraîchers, sont plus fréquents dans les zones d'emploi de la vallée de la Loire. Certains métiers connaissent une concentration plutôt récente dans les grandes agglomérations : employés d'assurances au Mans, informaticiens de l'industrie numérique à Nantes. Les secteurs hérités du passé, comme le textile ou le travail du bois, se maintiennent et affichent également une forte présence de leurs métiers dans de nombreuses zones d'emploi. Quant aux assistantes maternelles, elles sont particulièrement présentes dans toute la région.

Faits et Chiffres
No 492
Paru le : 20/02/2014

De nombreux métiers sont répartis de façon relativement uniforme sur tout le territoire des Pays de la Loire : enseignants, agents d'entretien, professions de santé, employés administratifs ou de commerce, etc. A contrario, certains métiers sont plus spécifiques à certains territoires, reflétant ainsi leur histoire économique, leur spécialisation sectorielle ou les stratégies d'implantation des entreprises. Trois métiers sont ainsi davantage présents dans la région : il s'agit des ouvriers non qualifiés des industries de process, des agriculteurs et des ouvriers non qualifiés de la mécanique. Les deux premiers métiers sont communs avec la Bretagne, traduisant une certaine proximité dans le tissu économique des deux régions.

Les métiers de la filière agroalimentaire, surreprésentés dans la région

Globalement plus présents dans la moitié des zones d'emploi de la région, les agriculteurs, éleveurs, sylviculteurs et bûcherons, avec près de 49 000 emplois, traduisent la place majeure de la filière agricole dans les Pays de la Loire. La grande diversité des productions agricoles a permis à la filière agroalimentaire de largement se développer sur des territoires ruraux. Ainsi, s'y côtoient souvent une surreprésentation des métiers de l'agriculture et des ouvriers non qualifiés des industries de process, très fréquents dans les industries agroalimentaires. La présence simultanée de ces deux types de métier se rencontre dans les zones d'emploi de Laval, Cholet, Segré, la Roche-sur-Yon, les Herbiers, mais également dans celles d'Angers ou de Challans. Les industries agroalimentaires sont globalement en synergie avec les ressources agricoles, maraîchères ou marines des territoires de la région. En revanche, seuls les métiers agricoles sont plus représentés dans les zones d'emploi de Mayenne, Châteaubriant, Fontenay-le-Comte et Alençon.

Les ouvriers non qualifiés de la mécanique, troisième métier surreprésenté dans la région, sont très concentrés dans les zones d'emploi de la Roche-sur-Yon et des Herbiers : la construction de bateaux de luxe et de façades métalliques explique en partie cette forte présence. Pour les zones d'emploi du Mans et de Laval, elle correspond à la concentration du secteur automobile autour du Mans et à la présence d'usines de sous-traitance automobile à Laval.

Nantes, une place centrale pour les métiers de l'industrie numérique

Au-delà de la forte présence de ces trois métiers sur le territoire des Pays de la Loire, d'autres sont plus localisés dans certaines zones d'emploi en lien avec leur histoire. Ainsi, la zone d'emploi de Saint-Nazaire, avec la construction navale, se caractérise par l'implantation très marquée des métiers d'ouvriers qualifiés travaillant par formage de métal ou dans l'industrie mécanique, et des techniciens et agents de maîtrise des mêmes industries mécaniques. Les ouvriers qualifiés y sont près de quatre fois plus présents qu'en France métropolitaine, les techniciens trois fois plus.

Marquée par l'implantation historique des assurances et des mutuelles, la zone d'emploi du Mans compte proportionnellement davantage d'employés de la banque et des assurances. Les métiers d'ingénieurs et techniciens de l'informatique sont particulièrement concentrés dans la zone d'emploi de Nantes. Elle regroupe 70 % des ingénieurs régionaux de l'informatique et la moitié des techniciens.

Maraîchers et viticulteurs, les métiers prédominants de la vallée de la Loire

Berceau historique du végétal spécialisé, les zones d'emploi d'Angers et Saumur se distinguent par une présence importante des métiers de maraîchers, jardiniers et viticulteurs mais également des techniciens et cadres de l'agriculture. La présence d'un pôle de compétitivité à vocation mondiale sur le végétal spécialisé n'est pas étranger à la forte concentration de ces métiers. La zone d'emploi d'Angers rassemble un quart des maraîchers, jardiniers et viticulteurs de la région et celle de Nantes près de 30 %, même si ces métiers n'y sont pas surreprésentés malgré les emblématiques productions de muguet et de mâche. Plus anecdotique, Saumur concentre des métiers de l'armée, police et pompiers en relation avec sa Cavalerie. Dans la même tonalité, la zone de la Flèche se distingue par une forte présence des enseignants, liée à l'école militaire nationale de Prytanée. En revanche, des zones d'emploi comme Ancenis ou les Sables-d'Olonne paraissent plus caractérisées par une économie multisectorielle équilibrée.

L'industrie textile maintient son savoir-faire

Certains métiers plus traditionnels dans la région, comme ceux du secteur textile et du bois, sont également surreprésentés dans de nombreuses zones d'emploi. Le secteur du textile et du cuir, bien que le nombre d'entreprises ait constamment diminué depuis ces dernières années, résiste dans les Pays de la Loire. En termes d'emplois, il regroupe 15 % des ouvriers de l'ensemble du secteur atteignant le deuxième rang national, derrière Rhône-Alpes. Les industriels de l'habillement se maintiennent en proposant leur créativité et savoir-faire, notamment dans la haute-couture. Ainsi, la zone d'emploi de Cholet, berceau historique de l'industrie textile régionale, se caractérise encore par une surreprésentation des métiers de l'habillement. D'autres zones affichent également cette spécificité : Segré incarne la maroquinerie de luxe, les Herbiers la création et la fabrication du prêt-à-porter haut de gamme pour enfants.

Les assistantes maternelles, forte présence sur toute la région

Autre secteur traditionnel, le travail du bois et de l'ameublement, notamment l'industrie du meuble, reste très présent sur des créneaux comme le développement du mobilier contemporain. Bien qu'ayant traversé de nombreuses crises, cette vocation s'observe particulièrement dans les zones d'emploi de Nantes, de la Vendée et celles du pourtour du Mans. La région cumule 10 % des ouvriers qualifiés et non qualifiés de l'ensemble du secteur, soit au deuxième rang national, derrière Rhône-Alpes.

Le métier d'assistante maternelle, service plus récent, s'est fortement concentré dans la région. Une forte fécondité des femmes, une natalité importante, un contexte d'insuffisance d'offres de crèches sont autant d'éléments pouvant expliquer la forte spécificité de ce métier dans toutes les zones d'emploi de la région. Les 32 000 assistantes maternelles de la région sont particulièrement présentes dans les zones d'emploi frontalières à la Loire-Atlantique et à la Vendée, ainsi que dans les zones d'emploi du Mans et de la Flèche.

Illustrations

Figure 1 – Agriculteurs, éleveurs, sylviculteurs, bûcherons : des spécifités par zone d'emploi

  • Source : Insee, Recensements de la population 2010.

Figure 2 – Ouvriers non qualifiés de la mécanique : des spécifités par zone d'emploi

  • Source : Insee, Recensements de la population 2010.

Figure 3 – Ouvriers non qualifiés des industries de process : des spécifités par zone d'emploi

  • Source : Insee, Recensements de la population 2010.

Figure 4 – Surreprésentation simultanée des métiers agricoles et agroalimentaires dans de nombreuses zones d'emploi

Surreprésentation simultanée des métiers agricoles et agroalimentaires dans de nombreuses zones d'emploi
zones d'emploi les 3 métiers1 les plus spécifiques des zones d'emploi
Pays de la Loire ONQ des industries de process Agriculteurs, éleveurs, sylviculteurs, bûcherons ONQ de la mécanique
Alençon Agriculteurs, éleveurs, sylviculteurs, bûcherons OQ2 du gros oeuvre du BTP Aides à domicile et aides ménagères
Ancenis
Angers Maraîchers, jardiniers, viticulteurs Employés de la banque et des assurances ONQ2 des industries de process
Challans Marins, pêcheurs, aquaculteurs OQ du gros oeuvre du BTP ONQ des industries de process
Châteaubriant Agriculteurs, éleveurs, sylviculteurs, bûcherons
Cholet ONQ des industries de process Agriculteurs, éleveurs, sylviculteurs, bûcherons ONQ de la manutention
Fontenay-le-Comte Agriculteurs, éleveurs, sylviculteurs, bûcherons Conducteurs de véhicules
La Ferté-Bernard ONQ des industries de process
La Flèche Enseignants
La Roche-sur-Yon ONQ de la mécanique Agriculteurs, éleveurs, sylviculteurs, bûcherons ONQ des industries de process
Laval Agriculteurs, éleveurs, sylviculteurs, bûcherons ONQ des industries de process ONQ de la mécanique
Le Mans Employés de la banque et des assurances Assistantes maternelles ONQ de la mécanique
Les Herbiers ONQ de la mécanique Agriculteurs, éleveurs, sylviculteurs, bûcherons ONQ des industries de process
Les Sables-d'Olonne
Mayenne Agriculteurs, éleveurs, sylviculteurs, bûcherons Agents d'entretien
Nantes Techniciens de l'informatique Ingénieurs de l'informatique Assistantes maternelles
Sablé-sur-Sarthe ONQ des industries de process
Saint-Nazaire OQ travaillant par formage de métal OQ de la mécanique Techniciens et AM2 des industries mécaniques
Saumur Maraîchers, jardiniers, viticulteurs Agriculteurs, éleveurs, sylviculteurs, bûcherons Armée, police, pompiers
Segré ONQ des industries de process Agriculteurs, éleveurs, sylviculteurs, bûcherons
  • 1. Métiers dont les effectifs sont supérieurs à 1 000 et qui rassemblent plus de 1 % de l'emploi régional. On ne retient que les métiers ayant le plus fort indice de spécificité.
  • 2. OQ : ouvriers qualifiés - ONQ : ouvriers non qualifés - AM : agents de maîtrise.
  • Source : Insee - Recensement de la population de 2010, lieu de travail.

Définitions

Les métiers sont analysés ici à travers la nomenclature des familles professionnelles (FAP), mise au point par la Dares. Les FAP 2009 regroupent 87 familles professionnelles. Pour plus de détails, se reporter au site Internet du ministère du travail : www.travail-emploi-sante.gouv.fr (rubrique Études, recherche, statistiques de la Dares /Statistiques/ Métiers et qualifications).

Les ouvriers non qualifiés des industries de process regroupent les professionnels travaillant à la mise en œuvre des processus de transformation de la matière première, le plus souvent dans :

- les industries chimiques et plastiques ;

- les industries agroalimentaires ;

- la métallurgie, verre, céramique et matériaux de construction ;

- les industries du papier carton, du bois. Ils sont présents dans les diverses industries de transformation. Selon les cas, ils effectuent des tâches de finition, de contrôle ou de conditionnement ou interviennent en tant qu'opérateurs sur machine de transformation.

Les ouvriers non qualifiés de la mécanique regroupent les professionnels travaillant généralement au montage, contrôle en mécanique et au travail des métaux, en exerçant des métiers tels que métalliers, serruriers ou réparateurs en mécanique non qualifiés.

Pour en savoir plus

Les métiers et leurs territoires - Insee Première n°1478, décembre 2013