Regards sur la parité en Picardie : Chapitre Population - Modes de cohabitation

Yvonne PÉROT, Joël DEKNEUDT, Patrick LE SCOUEZEC, Jean-Louis REBOUL, Patricia Antoine, Virginie BONDUAEUX, Anne EVRARD, Anne-Claire HUYGEN, Gwenaëlle RIMAJOU, Guillaume VAN ASTEN

En Picardie comme en France, les femmes franchissent les principales étapes de la vie familiale plus tôt que les hommes. Les âges de départ du foyer familial ont peu varié depuis 1990 pour les deux sexes, alors que celui de la vie en couple et de la naissance des enfants a reculé. Plus tardives, les unions sont aussi plus fragiles. Le nombre de mères de familles monoparentales a connu une progression très vive depuis 1990. La durée de vie en couple est cependant restée stable du fait de l'allongement de la vie, notamment après 60 ans. Mais le nombre d'années passées à vivre seul augmente aussi pour les hommes et pour les femmes,principalement avant 60 ans. Les Picardes vivent plus tôt et plus souvent en couple que les Français Les Picards vivent plus souvent en couple qu'en moyenne, comme en Haute-Normandie et en Pays de la Loire. 75 % des 25 à 64 ans vivent en couple (71 % en métropole). A contrario, les Picards de plus de 80 ans vivent moins souvent en couple que la moyenne des Français car ils vivent en moyenne moins longtemps. Les jeunes femmes commencent leur vie de couple plus tôt que les hommes. 3,5 % des Picardes de 15 à 19 ans et 37 % des 20 à 24 ans (31 % en moyenne) vivent déjà en couple (2,7 % pour les Françaises). D'autre part, elles font le choix de vivre en couple plus précocement que les garçons : entre 20 et 24 ans, elles sont en Picardie deux fois plus nombreuses à vivre en couple que les jeunes hommes du même âge. 37 % de celles âgées de moins de 30 ans vivent en couple (33,6 % au niveau national) quand les Picards du même âge ne le sont que pour 25 % d'entre eux (23,2 % en France métropolitaine).

Insee Picardie Dossier
Paru le : 24/10/2013