La participation électorale en 2007 : vote systématique pour six Limousins sur dix

Ludovic Audoux - Céline Carton

Les électeurs limousins ont, comme au niveau national, fortement participé aux élections présidentielles de 2007. En revanche, l'abstention a de nouveau progressé aux législatives, même si le Limousin détient le record de participation à cette élection. Entre 2002 et 2007, le comportement d'abstention systématique a diminué au profit du vote à tous les scrutins. Ce dernier comportement augmente avec l'âge de l'électeur et la stabilité de son emploi. Les personnes nouvellement inscrites fin 2006 ont moins voté que les autres inscrits.

Publication électronique
No 11
Paru le : 01/02/2008

Les électeurs limousins se sont fortement mobilisés pour les élections de 2007. Avec près de six électeurs sur dix ayant participé à tous les tours de scrutin, alors qu'ils ne sont qu'un sur deux en France métropolitaine, le Limousin est la région où les électeurs votent avec le plus d'assiduité. Aux élections présidentielles, leur participation a été plus élevée qu'en 2002, et plus particulièrement au premier tour (86 % en 2007, contre 77 % en 2002). L'abstention s'est de nouveau accrue pour les législatives. Alors qu'en moyenne 71 % des Limousins s'étaient déplacés en 2002 , ils ne sont que 68 % à s'être rendus aux urnes en 2007.

Figure 1 – Participation systématique aux élections : le Limousin en tête

  • Source : Insee - enquête sur la participation électorale 2007

Des taux de participation fortement corrélés à l'âge de la population

La structure par âge de la population limousine influe sur la forte participation de la région. Les électeurs sont en effet beaucoup plus assidus après 35 ans. Le taux d'abstention systématique descend même sous les 5 % chez les 45-74 ans. Or, cette tranche d'âge est plus représentée en Limousin qu'en métropole.

En Limousin, les jeunes ont été encore moins assidus qu'en 2002. Les électeurs de moins de 35 ans se sont pourtant massivement déplacés pour le premier tour des présidentielles (86,5 %), et dans une moindre mesure au second tour (81 %), mais se sont démobilisés aux législatives. Au final, près de la moitié d'entre eux ont voté par intermittence. 24 % n'ont participé qu'aux élections présidentielles (9 % pour le reste de la population limousine). Enfin, passé 85 ans, l'abstention systématique est forte. Un tiers des électeurs ayant dépassé cet âge n'ont participé à aucun scrutin. Ces personnes peuvent en effet rencontrer des difficultés pour se déplacer.

Figure 2 – Participation systématique reduite chez les jeunes

  • Source : Insee - enquête sur la participation électorale 2007

Le comportement des électeurs varie aussi selon leur situation matrimoniale : les célibataires et les veufs votent avec moins d'assiduité que les personnes mariées. Il peut s'agir d'un effet indirect lié à l'âge, les célibataires étant en général plus jeunes, et les veufs des personnes assez avancées en âge.

Plus de votants en zone rurale

Autre élément favorisant la forte participation des électeurs limousins : le lieu de résidence. En Limousin, les personnes vivant à la campagne votent de manière plus assidue que celles vivant en ville : 61 % des inscrits en milieu rural se sont déplacés à tous les tours de scrutin, contre 56 % pour les inscrits dans les communes urbaines. La participation des agriculteurs, en particulier, est très forte : 77 % d'entre eux ont participé aux quatre scrutins.

En Limousin, forte mobilisation des employés et des ouvriers

En France métropolitaine, la participation des hommes et des femmes est similaire. Ce n'est pas le cas en Limousin, où les femmes se sont beaucoup plus mobilisées : 62 % ont participé à tous les tours de scrutins contre seulement 54 % des hommes

Cette mobilisation des femmes contribue à expliquer la forte participation des employés, catégorie socioprofessionnelle la plus féminisée. 69 % ont voté aux quatre tours, alors qu'ils ne sont que 52 % dans l'ensemble du pays. Outre les employés, les ouvriers et les professions intermédiaires ont été plus assidus en Limousin qu'en métropole. Au contraire, les cadres et professions intellectuelles supérieures ont globalement moins voté dans la région qu'ailleurs en France. C'est aussi le cas des artisans, commerçants ou chefs d'entreprise.

Figure 3 – Des différences marquées selon l'activité professionnelle exercée

  • Source : Insee - enquête sur la participation électorale 2007

Les personnes occupant un emploi stable votent avec plus d'assiduité que les autres. Ainsi, 63 % des personnes en contrat à durée indéterminée et 76 % de celles travaillant dans la fonction publique ont systématiquement voté. À l'inverse, le taux est très inférieur pour les personnes sans activité professionnelle.

Les nouveaux inscrits ont finalement moins voté que les autres

En prévision des élections de 2007, plus de 46 000 inscriptions sur les listes électorales de la région ont été réalisées en 2006. Les nouvelles inscriptions ont ainsi concerné une personne sur douze vivant dans la région et en âge de s'inscrire. Ce volume est presque deux fois plus important que celui enregistré l'année précédente, ce qui souligne la motivation et l'intérêt pour les élections de 2007.

Près de 7 000 inscriptions l'ont été d'office pour les jeunes atteignant 18 ans lors des scrutins. Les radiations n'ont pas été nombreuses, environ dix fois plus faibles que les inscriptions (environ 5 600).

Au final, les personnes inscrites fin 2006 se sont pourtant moins rendues aux urnes que les autres inscrits. Bien qu'elles aient fortement participé aux deux tours de l'élection présidentielle, elles se sont largement démobilisées pour les législatives.

Figure 4 – Un nombre exceptionnel de nouveaux inscrits

Un nombre exceptionnel de nouveaux inscrits
Révision 2005/2006 Révision 2006/2007
Inscriptions % des +18 ans en 2005 Radiations Inscriptions % des +18 ans en 2005 Radiations
Corrèze 8 615 4,4 3 944 15 558 8 2 329
Creuse 3 615 3,5 872 7 028 6,9 1 213
Haute-Vienne 11 889 4 3 493 23 828 8 2 051
Limousin 24 119 4 8 309 46 414 7,8 5 593
  • Comparaison des volumes de mouvements (inscriptions et radiations)enregistrés entre les révisions 2005-2006 et 2006-2007
  • Source : Insee, fichier électoral

Figure 5 – Participation systématique, abstention systématique et intermittence

Participation systématique, abstention systématique et intermittence
Limousin France métropolitaine
2002 2007 2007
Présidentielles 1er tour 77,1 86,2 85,3
Présidentielles 2ème tour 84,1 87,1 85,3
Législatives 1er tour 72,2 68,2 61
Législatives 2ème tour 70,5 68,5 60,3
Participation systématique 56,1 58,4 50,4
Intermittence 33,1 33,8 40,2
dont :
Tous les scrutins sauf le 1er tour des présidentielles 3,4 1,3 1,3
Tous les scrutins sauf le 2e tour des présidentielles 2,1 0,9 1,1
Tous les scrutins sauf le 1er tour des législatives 4,8 7,3 6,3
Tous les scrutins sauf le 2e tour des législatives 6,5 7,1 6,9
Uniquement les présidentielles 6,5 11,1 17,2
Uniquement les législatives 1,5 0,2 0,2
Un seul tour de chaque élection 3,9 1,5 1,6
Seulement le 1er tour des présidentielles 0,7 2,8 2,7
Seulement le 2e tour des présidentielles 3,2 1,5 2,4
Seulement le 1er tour des législatives 0,3 0,1 0,3
Seulement le 2e tour des législatives 0,3 0 0,2
Abstention systématique 10,8 7,7 9,5
  • Participation par scrutin (en % des inscrits)
  • Source : Insee, Enquête sur la participation électorale 2007

Sources

Les données individuelles sur la participation électorale aux scrutins de 2007 ont été collectées à l'occasion d'une enquête réalisée dans les préfectures par des agents de l'Insee. Elle a permis de repérer la participation effective d'un échantillon de 40 000 électeurs représentatif des personnes nées et inscrites dans une commune de France métropolitaine. L'échantillon régional s'élève à 1 450 électeurs. On entend par participation effective le fait de voter, quel que soit le contenu du vote, la seule information recueillie étant l'émargement des votants. Le vote blanc ou nul est un vote, avec émargement sur la liste électorale. Il est donc comptabilisé comme une participation.

Par l'intermédiaire de l'échantillon démographique permanent (EDP), on dispose des données sur les caractéristiques sociodémographiques de ces électeurs lors du recensement de 1999. Ces opérations ont été réalisées avec l'accord de la Commission nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL).

Définitions

La participation systématique caractérise le comportement d'un électeur ayant participé à tous les tours de scrutins. À l'opposé, l'abstention systématique est le comportement électoral d'une personne n'ayant participé à aucun des scrutins. Les électeurs intermittents sont ceux qui ont voté au moins une fois mais se sont abstenus à au moins un scrutin.

Pour en savoir plus

La participation électorale en 2007, Insee Première n°1169 - décembre 2007