Les professions libérales en Limousin : deux entreprises sur trois dans le domaine de la santé

Auteur : Régina Pagnoux

Les professions libérales rassemblent un cinquième de l'ensemble des entreprises de la région Limousin, soit un peu moins qu'au niveau national. La densité d'entreprises libérales est forte pour certaines activités liées à la santé : pharmacie, vétérinaires. À l'opposé, elle est faible pour les services rendus aux entreprises, bien moins implantés dans la région. En moyenne, le chiffres d'affaires des entreprises libérales limousines est inférieur de 20 % à la valeur nationale.

Publication électronique
No 8
Paru le : 01/09/2007

Avec en premier lieu des activités liées à la santé, en second lieu des services rendus principalement aux entreprises, et plus accessoirement des métiers dans les domaines de l'assurance, du commerce, de l'enseignement, les entreprises libérales ont un rôle important dans les économies nationale et limousine. Elles poursuivent leur développement : sur la période 1999-2004, les effectifs salariés ont connu une hausse de 10 %.

En Limousin, une entreprise sur cinq est libérale

En 2004, le Limousin rassemble 1 % des 587 000 entreprises libérales de France métropolitaine, contre 27 % pour l'Île-de-France, environ 11 % pour Provence-Alpes-Côte d'Azur et 10 % pour Rhône-Alpes. Dans l'économie limousine, les entreprises libérales représentent un cinquième des entreprises de l'industrie, du commerce et des services (20,8 %), poids un peu plus faible qu'au niveau national (23,6 %). Elles regroupent 10,4 % des emplois occupés et 7,8 % des effectifs salariés, indicateurs proches de la moyenne française.

Figure 1 – Une part plus faible en Limousin qu’au niveau national

  • Source : DGI-INSEE-DCASPL.

En France métropolitaine, les entreprises du secteur libéral occupent 1,62 million de personnes, représentant 10 % des emplois nationaux. C'est dans le domaine des services rendus aux entreprises que l'on trouve le plus grand nombre d'emplois (50 %), suivi par celui de la santé (40 %). Globalement, le nombre de salariés s'élève à près d'un million, représentant deux emplois sur trois des activités libérales. Il est à noter que près des deux tiers des entreprises du secteur libéral n'ont aucun salarié.

La répartition par domaine d'activités est sensiblement différente en Limousin. En effet, les entreprises libérales s'y répartissent pour les deux tiers dans les activités liées à la santé, contre la moitié au niveau national. Le constat s'inverse pour les services rendus aux entreprises, qui représentent seulement 23 % des entreprises libérales en Limousin contre 35 % au niveau national.

Figure 2 – Le secteur de la santé surreprésenté en Limousin

  • Source : DGI-INSEE-DCASPL.

Forte densité libérale pour certaines activités liées à la santé

En 2004, la densité d'entreprises libérales en Limousin s'élève à 792 pour 100 000 habitants, alors qu'elle se situe à 973 entreprises pour 100 000 habitants au niveau national. C'est principalement dans les régions du sud et en Île-de-France que cette densité est la plus forte.

Figure 3 – Une densité d’entreprises libérales en deçà de la moyenne nationale

  • Source : DGI-INSEE-DCASPL.

La densité varie sensiblement selon le domaine d'activités. Pour les services rendus aux entreprises, elle est en Limousin de 179, contre 336 entreprises libérales pour 100 000 habitants au niveau national : le Limousin se situe ainsi dans la fourchette basse, au seizième rang par ordre décroissant des vingt-deux régions métropolitaines. À l'inverse, concernant les activités liées à la santé, la région se positionne au neuvième rang avec une densité de 516, proche de la moyenne nationale (519). Ces différences proviennent des composantes économiques et démographiques de la région : d'une part, une représentation plus faible du secteur des services aux entreprises, corrélée à la structure du tissu économique régional ; d'autre part, une population vieillissante et dispersée, appelant une organisation plus forte des structures de santé.

Figure 4 – En limousin, spécialisation dans le domaine de la santé au détriment des services aux entreprises

  • Source : DGI-INSEE-DCASPL.

À un échelon plus détaillé, les activités juridiques ou comptables, les professions d'architectes, métreurs ou géomètres situent le Limousin à un niveau, bien qu'inférieur, proche de la moyenne nationale. Les autres activités relevant des services rendus aux entreprises, peu établies dans la région, s'inscrivent nettement en retrait : il s'agit en particulier des services informatiques et des services d'études et de conseil.

Pour les activités liées à la santé, la densité des pharmacies est particulièrement élevée en Limousin, plaçant la région au deuxième rang derrière la Corse. De même, la forte implantation des activités vétérinaires sur le territoire, due à l'importance des différents élevages, confère au Limousin le second rang après l'Auvergne. Les activités médicales libérales, celles des auxiliaires médicaux et des laboratoires d'analyses ont des densités similaires dans la région et au niveau national. Seule la pratique dentaire est en retrait en Limousin comme dans plus de la moitié des régions.

Des chiffres d'affaires souvent inférieurs au niveau national

Les entreprises libérales limousines dégagent un chiffre d'affaires moyen inférieur au niveau national, avec respectivement 231 contre 284 milliers d'euros par entreprise en 2004. La moyenne française est fortement rehaussée par l'Île-de-France, qui affiche 414 000 euros de chiffre d'affaires moyen. À l'exception notable de cette dernière, il semble que les régions où la densité d'entreprises libérales est forte enregistrent des chiffres d'affaires moins importants. Ainsi, c'est dans les régions du sud que les moyennes sont les plus faibles : 215 000 euros en Provence-Alpes-Côte d'Azur, qui regroupe 11 % des entreprises.

Pour le chiffre d'affaires moyen dans le secteur des services rendus aux entreprises, le Limousin se situe au dix-huitième rang par ordre décroissant des régions, avec 245 milliers d'euros contre 383 au niveau national. Pour les activités liées à la santé, le Limousin s'affiche au neuvième rang, avec 247 000 euros contre 222 000 euros en métropole. Dans la région comme en France, ce sont les pharmacies et les laboratoires d'analyses médicales qui tirent principalement la moyenne vers le haut.

Figure 5 – Chiffres d’affaires : disparités fortes entre le nord et le sud

  • Source : DGI-INSEE-DCASPL.

Intermédiaires du commerce et auxiliaires d'assurances : deux représentations extrêmes

Les intermédiaires du commerce libéraux sont peu présents en Limousin (0,7 % des entreprises françaises), les activités se concentrant principalement en Île-de-France (20 %), Provence-Alpes-Côte d'Azur (17,5 %) et Rhône-Alpes (10 %). La densité limousine n'est que de 29 entreprises libérales pour 100 000 habitants, dernière dans le classement par région. Pour le chiffre d'affaires, la région parisienne domine : 693 milliers d'euros par entreprise. La Picardie, qui ne rassemble sur son territoire que 1,6 % des entreprises libérales du secteur, affiche un chiffre d'affaires moyen de 507 milliers d'euros, contre 175 pour le Limousin et 321 au niveau national.

Enfin, la densité des auxiliaires d'assurances libéraux est élevée en Limousin (44 entreprises pour 100 000 habitants), plaçant la région en tête de classement, pour une représentation nationale de 1,7 %. En contrepartie, le chiffre d'affaires moyen par entreprise est le plus faible parmi les régions avec 102 milliers d'euros (derrière Midi-Pyrénées, 141 000 euros) contre 349 au niveau national.

Figure 6 – Moins d’intermédiaires du commerce et davantage d’auxiliaires d’assurances

  • Source : DGI-INSEE-DCASPL.

Définitions

Entreprise libérale (définition de la Commission nationale de concertation des professions libérales) : est considérée comme libérale, toute personne physique ou morale disposant d'une comptabilité propre et qui exerce, en toute indépendance, à titre individuel ou sous forme sociale, une activité dans les domaines de santé, juridique, judiciaire, technique ou commerciale (au sens de la nomenclature d'activités française).

Champ des entreprises libérales :

- Intermédiaires de commerce (sauf centrales d'achats),

- Services (activités juridiques et comptables, activités d'architecte, métreurs, -géomètres, études de marché, sondages, conseils pour les affaires et la gestion, services informatiques, ingénierie, études techniques),

- Auxiliaires d'assurances,

- Enseignement (formation des adultes et formation continue, enseignements divers),

- Activités liées à la santé (pharmacie, pratique médicale et dentaire, activités des auxiliaires médicaux, laboratoires d'analyses médicales, activités vétérinaires).

Pour en savoir plus

Chiffres clés des activités libérales - DCASPL (Direction du Commerce, de l'Artisanat, des Services et des professions libérales)

Services pour les entreprises : des activités dynamiques