Des taux de réussite record aux baccalauréats en 2006

Régina Pagnoux

En Limousin, les taux de réussite record enregistrés en 2006 au baccalauréat s'expliquent par le fort pourcentage d'admis aux séries générales, notamment parmi les scientifiques. Les candidats au baccalauréat professionnel obtiennent également de bons résultats. Pour la troisième année consécutive, le Limousin affiche un taux de réussite (toutes séries confondues) supérieur à l'ensemble du pays.

Publication électronique
No 03
Paru le : 01/12/2006

Selon des résultats encore provisoires, le taux de réussite global au baccalauréat 2006 en Limousin est de 84,4 %, et de 81,9 % pour la France entière, en progression respectivement de 4,3 points et de 2 points. Ce taux de réussite intègre les trois séries générales, technologiques et professionnelles. En Limousin, il a connu ces dernières années une ascension particulièrement forte, et ces bons résultats dépassent ceux de l'ensemble de la France depuis 2003.

Figure 1 – Des résultats supérieurs à la moyenne française depuis 2003

  • Source : Ministère de l’Education nationale

Davantage de reçus, surtout au baccalauréat général

À la session de juin 2006, 6 300 candidats se sont présentés à l'examen du baccalauréat dans l'académie de Limoges. L'évolution des effectifs est toujours orientée à la baisse avec -1,5 % par rapport à 2005. Au niveau national, le nombre de candidats s'est élevé à 636 800, en augmentation de 0,7 %.

Dans la région, l'évolution des pourcentages d'admis sur une décennie montre une progression continue des taux de réussite pour le baccalauréat général. Pour le baccalauréat professionnel, les résultats sont plus fluctuants, mais ont également augmenté, surtout sur les trois dernières années. Le baccalauréat technologique a connu une forte progression du nombre d'admis de 1995 à 1997, mais les taux de réussite demeurent inférieurs à ceux du baccalauréat professionnel.

Figure 2 – Des taux de réussite en nette progression en Limousin

  • Source : Ministère de l’Education nationale

Baccalauréat général : les scientifiques obtiennent les meilleurs résultats

La moitié des candidats ont passé les épreuves du baccalauréat général, dont 2 770 qui ont obtenu leur diplôme. Le taux de réussite à cet examen s'élève à 88,3 %, en progression de 5,4 points par rapport à l'année précédente. Il dépasse de 1,6 point le taux de réussite du baccalauréat général pour la France entière (86,5 %), ce dernier ayant progressé de 2,6 points par rapport à la session de juin 2005. Ce sont les très bons résultats de la série scientifique (S) qui permettent d'afficher, en Limousin, ces taux record.

En termes de réussite, l'académie se place au huitième rang par ordre décroissant des vingt-six académies en métropole, la première étant Grenoble avec 91 % de réussite au baccalauréat général. En Limousin, les effectifs de candidats sont en baisse dans l'ensemble des filières. La série scientifique, qui reçoit la moitié des effectifs du baccalauréat général, affiche même une baisse de 5 %.

Figure 3 – Des taux de réussite élevés pour le baccalauréat général en 2006

  • Source : Ministère de l’Education nationale

Séries technologiques : SMS et STT en hausse

Concernant le baccalauréat technologique, 1 975 candidats se sont présentés aux épreuves et 1 580 candidats ont été admis. Le taux de réussite global s'affiche à 80,0 %, en progression d'un point par rapport à 2005. Il est également supérieur de 2,8 points au taux national (77,2 %), celui-ci ayant progressé de 1,1 point par rapport à l'année dernière. L'académie de Limoges se situe là encore au huitième rang par ordre décroissant des académies métropolitaines, la première étant Rennes avec 84,9 % de taux de réussite. Seuls les résultats des séries "sciences médico-sociales" (SMS) et "sciences et technologies tertiaires" (STT) sont en progression. Le constat est le même au niveau national.

En Limousin, le nombre de candidats inscrits est relativement stable par rapport à 2005. Cependant, les évolutions sont contrastées selon les filières : baisse pour les séries STT et agricole, hausse pour l'hôtellerie.

Figure 4 – Des écarts importants entre les régions pour le baccalauréat technologique 2006

  • Source : Ministère de l’Education nationale

Baccalauréat professionnel : résultats provisoires très favorables en Limousin

Le taux de réussite relatif au baccalauréat professionnel s'élève pour l'ensemble "France métropolitaine et DOM" à 76,8 % en 2006 contre 75,1 % lors de la précédente session. Les résultats provisoires pour l'académie de Limoges estiment le nombre de candidats aux épreuves à 1 220. Près de 1 000 d'entre eux seraient admis, soit un taux de réussite de 81,5 %.

Figure 5 – Le taux de réussite augmente pour presque toutes les séries

Le taux de réussite augmente pour presque toutes les séries
BACCALAURÉAT Résultats provisoires Nombre de candidats en 2006 Taux d'admis en 2006 (%) Évolution taux d'admis 2005/2006 (en points)
Séries Académie de Limoges Académie de Limoges France métropolitaine et DOM Académie de Limoges France métropolitaine et DOM
Littéraire 666 85 83,2 4 1,6
Sciences économiques et sociales 857 84,7 84,3 -0,9 0,3
Scientifique 1 613 91,6 89,1 9,4 4,4
Baccalauréat général 3 136 88,3 86,5 5,4 2,6
Hôtellerie 33 90,9 82,6 -3,5 -4
Sciences médico-sociales 309 85,1 78,5 4,1 2,1
Sciences et technologies tertiaires 732 81,4 77 1,4 2,1
Sciences et technologies industrielles et de laboratoire 718 77,3 76,7 -0,2 -0,5
Sciences technologiques agricoles 183 74,3 76,4 -0,2 -2,4
Baccalauréat technologique 1 975 80 77,2 1 1,1
Baccalauréat professionnel 1 219 81,5 76,8 3,5 1,7
Toutes séries 6 330 84,4 81,9 4,3 2
  • Source : Ministère de l'Éducation nationale

Sources

Cette étude est réalisée à partir des résultats provisoires de la session de juin 2006 (source : ministère de l'Éducation nationale). Les résultats du baccalauréat professionnel par académie sont connus plus tardivement, car les candidats peuvent passer leur examen dans un centre différent de celui de leur scolarisation ; la répartition académique sera disponible lors de la publication des résultats définitifs en mai 2007.