Les familles monoparentales en Haute-Normandie : des difficultés à concilier vie familiale et vie professionnelle

Jonathan Brendler

Depuis la fin des années 1960, la France est confrontée à la diversification des structures familiales. En Haute-Normandie, le nombre de familles monoparentales a crû de 61% depuis 1990. Ces dernières représentent aujourd'hui une famille avec enfant sur cinq. Il s'agit d'un enjeu de taille pour les politiques familiales et sociales qui doivent s'adapter à cette nouvelle donne. La très forte majorité de mères à la tête des familles monoparentales soulève la question de l'égalité face à la parentalité. Les parents de familles monoparentales apparaissent plus exposés au risque de pauvreté et dans une situation plus vulnérable sur le marché du travail que les parents vivant en couple. Cependant, devenir parent de famille monoparentale n'est pas toujours synonyme de précarisation sociale. La monoparentalité couvre ainsi un large spectre de situations, des mères jeunes peu diplômées et confrontées à un chômage élevé, aux mères ou pères plus âgés, mieux logés, en emploi et plus diplômés.