Quelle demande de logements à l'horizon 2020 ?

Guillaume CHRÉTIEN (Dreal), Marion DADONE (Dreal), Julien DELAMARE (Insee), Jérôme FOLLIN (Insee), Erwan POULIQUEN (Dreal)

En Haute-Normandie comme au plan national, le nombre de ménages augmente plus vite que le nombre d'habitants, notamment à cause du vieillissement de la population. Moins élevé que dans les décennies passées, le rythme de croissance des ménages resterait tout de même, dans un scénario tendanciel, supérieur à + 5 000 par an à l'horizon 2020. L'essentiel de cette augmentation porterait sur les ménages d'une personne seule. Si l'on prend également en compte les nécessaires recompositions du parc de logements existants, le demande potentielle de logements s'établirait autour de 7 000 par an dans les prochaines années. Cette demande potentielle est variable selon les territoires. Elle resterait élevée dans les territoires périurbains, sauf inflexion des phénomènes d'étalement urbain à l'oeuvre ces dernières décennies.