Les dix ans de la Communauté d'Agglomération des Portes de l'Eure : une dynamique résidentielle renforcée

Jonathan BRENDLER (Insee), Jérôme FOLLIN (Insee), Jérôme MARAJDA (Insee)

Au cours de la décennie écoulée depuis sa création, la communauté d'agglomération des Portes de l'Eure (Cape) a connu d'importantes mutations démographiques et économiques. La population continue de croître à un rythme soutenu, équivalent à la décennie antérieure. Cette croissance démographique repose essentiellement sur l'excédent naturel, mais le territoire connaît également un renouvellement continuel de ses habitants sous l'effet des migrations résidentielles. À ce jeu, le territoire n'est ni perdant ni gagnant, mais les nombreux mouvements sont plutôt en faveur de l'installation de ménages en âge d'avoir de jeunes enfants, ce qui assure une certaine jeunesse à la population et en atténue le vieillissement. La population, déjà caractérisée par un niveau de vie favorable dans l'ensemble, tend aussi à se recomposer "par le haut". Les nouveaux arrivants sont plus souvent de catégories socioprofessionnelles favorisées que les "partants".