Measuring Social Environment Mobility

Son Thierry LY et Arnaud RIEGERT

Au cours de leur vie, les individus fréquentent des environnements sociaux divers. Ce fait est généralement ignoré par les mesures classiques de ségrégation, c'est-à-dire les mesures de l'ampleur de la séparation entre des groupes sociaux différents. Tous les indices de ségrégation rencontrés dans la littérature ont en effet pour point commun de ne mesurer cette séparation spatiale qu'à un instant donné. Ainsi, ces indices ne racontent qu'une partie de l'histoire, tout comme les indices d'inégalités de revenus ne prennent pas en compte le fait que les individus se déplacent dans la distribution de revenus au cours de leur vie. Ce document de travail introduit une notion de mobilité en environnements sociaux et propose des outils et une méthodologie permettant de l'étudier. Nous montrons en particulier que contrairement à la mobilité de revenus, la mobilité en environnements sociaux ne permet pas d'effacer complètement la ségrégation sur le long terme. Nous calculons la borne supérieure des indices de mobilité en environnements sociaux que nous introduisons. Nous proposons enfin une illustration de cette notion sur la base de données concernant la ségrégation dans les collèges français. Nous montrons que la mobilité en environnements sociaux équilibre en partie la ségrégation intra-établissement mais a un effet très limité sur la ségrégation totale en raison d'une faible mobilité inter-établissement.

Documents de travail
No G2015/04
Paru le : 27/03/2015