The Impact of Housing Subsidies on the Rental Sector: the French Example

Céline GRISLAIN-LETRÉMY et Corentin TREVIEN

Les allocations pour le logement représentent un des outils majeurs de la politique du logement en France. Ces allocations ont pour objectif de limiter le taux d'effort, c'est-à-dire la part des ressources consacrée aux dépenses de logement, des ménages locataires bénéficiaires ou de leur permettre d'accéder à des logements de meilleure qualité, à taux d'effort donné. Malgré l'augmentation constante du budget alloué aux aides pour le logement depuis la fin des années 1970, le taux d'effort des ménages modestes n'a cessé d'augmenter, particulièrement dans le secteur locatif privé. Nous évaluons l'impact des aides au logement sur le prix, la qualité et la quantité des logements dans le secteur locatif privé. Pour ce faire, nous utilisons une méthode de variables instrumentales basée sur une discontinuité spatiale dans le calcul des aides. Nous montrons que les aides au logement ont un effet inflationniste dans les années 1990 et 2000. Par ailleurs, des aides plus importantes semblent n'avoir quasiment aucun effet sur la qualité des logements et n'avoir aucun impact sur le nombre de logements locatifs offerts.

Documents de travail
No G2014/08
Paru le : 17/07/2014