La constitution de l’échantillon démographique permanent de 1968 à 2012

Stéphane Jugnot

L'échantillon démographique permanent (EDP) a été mis en place par l'Insee il y a une cinquantaine d'années pour étudier les comportements démographiques (nuptialité, fécondité, mortalité) selon différentes caractéristiques sociodémographiques, ainsi que la mobilité géographique, professionnelle et sociale. Il est constitué par la juxtaposition d'informations issues de différentes sources statistiques au niveau individuel pour les personnes appartenant à l'échantillon. La base d'études de 2012, mise à disposition en décembre 2013, comporte 2,7 millions de personnes, pour lesquelles on dispose d'une ou plusieurs observations. Moins de 500 000 d'entre elles ont été recensées en 1968 ; plus de 600 000 en 1999 et moins de 400 000 dans l'enquête annuelle de recensement 2010. Près de 600 000 personnes sont entrées dans l'échantillon à leur naissance. La façon de définir l'échantillon, les informations prises en compte et la façon de produire la base de données ont évolué au cours du temps avec des implications sur les usages possibles et sur la façon d'utiliser l'EDP. Ce document propose de revenir sur ces différents aspects. Il présente donc les sources utilisées pour alimenter l'échantillon, le champ couvert, l'évolution des informations disponibles. Il revient également sur les chaînes de production de l'EDP et leurs évolutions. Les utilisateurs trouveront notamment en annexe des statistiques exploratoires, principalement sous forme de graphique. Ce document est issu d'un travail réalisé de novembre 2011 à aout 2012 sur l'articulation des panels de la direction des statistiques démographiques et sociales de l'Insee. La plupart des données a cependant été actualisée à partir de la base d'étude de l'EDP millésimée 2012, diffusée à la fin de l'année 2013.

Documents de travail
No F1406
Paru le : 19/09/2014