Utilisation rétrospective de l’enquête Emploi à une fréquence mensuelle : apport d’une modélisation espace-état

Thomas DEROYON, Alexis MONTAUT, Pierre-Alain PIONNIER

Le Bureau international du travail (BIT) définit le chômage comme le fait d'être dépourvu d'emploi, immédiatement disponible et à la recherche d'un emploi. À l'Insee, l'enquête Emploi est utilisée pour estimer la moyenne trimestrielle du taux de chômage au sens du BIT. L'enquête fournit également en théorie des séries mensuelles car les interrogations sont uniformément réparties tout au long de l'année. Néanmoins, même redressées, les séries brutes obtenues sont très volatiles car l'enquête n'a pas été conçue pour une utilisation mensuelle (pas de recouvrement d'échantillon d'un mois sur l'autre). Cet article décrit une méthode de filtrage adaptée à la structure de l'enquête Emploi pour extraire de ces séries très volatiles des tendances sous-jacentes utiles pour l'analyse économique. Cette méthode identifie de manière optimale (au sens des moindres carrés) le bruit d'échantillonnage contenu dans l'enquête Emploi en exploitant la répétition de ce bruit d'une interrogation à l'autre des mêmes logements. Bien entendu, cette identification, même optimale, laisse subsister une incertitude statistique. Cette méthode, très générale, pourrait être adaptée à l'estimation du taux de chômage ou du taux d'emploi sur de plus petits domaines, par sous-population ou par région.

Documents de travail
No G2013/01-F1301
Paru le : 12/02/2013