Évolution de la population de la France entre 1981 et 2011 : contributions de la fécondité, de la mortalité, du solde migratoire et de la structure de la pyramide des âges

Catherine Beaumel et Pascale Breuil-Genier

En l'espace d'une génération, la population française est passée de 55 millions d'habitants en 1981 à 65 millions au 1er janvier 2011. La croissance démographique a été beaucoup plus forte en France (+ 10 millions d'habitants en trente ans) qu'en Allemagne (+ 3 millions), en Italie (+ 4 millions) ou au Royaume-Uni (+ 6 millions). La fécondité, plus élevée en France, explique largement les écarts avec l'Allemagne et l'Italie, mais elle n'explique ni l'écart avec le Royaume-Uni ni la croissance de la population française. Les variations de la fécondité ont d'ailleurs minoré de 1,3 million de personnes la croissance démographique sur la période. La forte croissance de la population française trouve son origine dans d'autres facteurs. La progression de l'espérance de vie (+ 7 ans en trente ans) et les effets des migrations ont chacun entraîné une augmentation de la population de 3 millions. Enfin, 5 millions découlent de la forme très particulière de la pyramide des âges française en 1981. Ce document de travail décrit et discute les données et méthodes utilisées pour décomposer la croissance de la population et présente les résultats détaillés des simulations effectuées.

Documents de travail
No F1501
Paru le : 10/03/2015