Households Satellite Account for France in 2010 - Methodological issues on the assessment of domestic production

Aurélien POISSONNIER, Delphine ROY

Nous estimons la valeur des tâches domestiques en France en 2010 avec la méthode input. Nous décrivons ces activités productives actuellement non couvertes par le système européen des comptes (SEC) dans un compte satellite des ménages conforme aux recommandations d'Eurostat. Conformément aux précédentes études dans plusieurs pays développés, nous trouvons que la redéfinition de la frontière de production pour y inclure les tâches domestiques (ménages, cuisine, soins…) aurait un effet notable sur les principaux indicateurs macroéconomiques (l'équivalent de 36 % du PIB, de 55 % pour le revenu disponible brut, de 63 % pour la consommation et de -5 points pour le taux d'épargne). Ce travail soulève plusieurs problèmes méthodologiques. En premier lieu, nous quantifions l'impact de décisions de méthode qui ne font actuellement pas l'objet d'un consensus international. Les deux choix les plus importants sont : tout d'abord la définition de la production domestique et nous défendons l'usage d'une définition relativement restreinte ; ensuite l'utilisation d'un salaire net ou super brut dans la valorisation du temps accordé aux tâches domestiques. La valorisation de la production domestique dans le cadre d'un compte satellite se distingue de sa valorisation dans une perspective d'économie du bien-être. Choisir clairement entre ces deux exercices permet de résoudre certains points en suspens. Ce travail devrait permettre une plus grande harmonisation des comptes satellites des ménages.

Documents de travail
No G2013/14
Paru le : 02/12/2013